Cavaillon: les dealers organisent la fête du 14 Juillet

Publicité

Stormrock 60

Château gonflable, trampoline, jeu de la pêche aux canards pour les enfants, grillades offertes aux habitants. Les habitants de la cité du Dr Ayme ont eu droit à des festivités gratuites, offertes gracieusement par les négociants clandestins du quartier, pour célébrer la paix et l’unité, tous ensemble derrière notre grande République prohibitionniste.

Cavaillon: les dealers organisent la fête du 14 Juillet. Les 100 jours d’apaisement sont sur Le Cannabiste.

 

* * *

Tous boucliers, médailles, uniformes et apparats rutilants de sortie, les militaires français avaient mal vécu l’épisode des émeutes urbaines des dernières semaines. Alors le 14 Juillet on allait pas le leur prendre. Quoi qu’il en coûte, tous les flingues disponibles étaient de sortie. On allait voir ce qu’on allait voir avec ces délinquants, on aurait le dernier mot. La République était menacée, ça balisait sec à l’Elysée.

 

 

 

 

Pendant le temps que Gégé ramassait les mortiers qu’il pouvait trouver, dans le sud de la France se jouait un autre dilemme : ‘ou c’est qu’on allait mettre le château gonflable et le barbecue?’

Car à Cavaillon, à part un feu de poubelles et une poignée d’arrestations, les émeutes on en a pas beaucoup entendu parler. La principale raison? Le business !

 

À lire sur Le Cannabistea lire sur le cannabiste cavaillon

 

« La police les attendait au tournant, ils faisaient griller des merguez » aurait pu s’intituler l’article, si les journalistes avaient un peu de suite dans les idées. 

Stormrock 60

Selon la presse quotidienne régionale :

« Château gonflable, trampoline… Les dealers de Cavaillon avaient organisé un « parc d’attractions » dans la cité » La Provence

 

 

@lcdr843 #drayme #latour84 ♬ La faille – JUL

 

Ici les images récupérées par France Television pour France 3 PACA qui Titre : 

fr3

 

Enfin BFMTV / RMC en mode ‘Dites moi pas que c’est pas vrai’:

bfm

 

#symboles (la tournée du patron)

C’est la guerre à la drogue. La drogue ne perd pas mais la paix si. Alors plutôt que de s’attarder sur les faits que la Presse Quotidienne relate, attardons nous un peu sur les symboles en présence.

Chacun sait que le retour au calme dans les cités s’est faite à la demande des négociants clandestins qui tiennent pour ainsi dire les quartiers. La police contient tant bien que mal un trafic tentaculaire dont elle a conscience qu’il est impossible à stopper. Et tant bien que mal un équilibre s’est créé entre les deux rives de la république.

Premier Symbole: à l’aide de la prohibition l’état achète la paix sociale

On durcit les lois sur la conduite, on interdit l’usage du CBD au volant, on veut plus de prisons et revenir à cette bonne vieille tolérance zéro qu’au final nous n’avons jamais quitté.

Stormrock 60

À ce stade il faut faire le deuil du bon sens, de la compassion ou de la réforme, la lumière ne viendra jamais de Macron et de ses suiveurs pour les quelques rares citoyens qui en douteraient encore.

Non ce qui fera passer la réforme en France c’est l’argent. Il est là le symbole, elle est là l’humiliation suprême pour Macron et son pouvoir autoritaire.

Deuxième Symbole: les profits du marché du Cannabis 

La situation est celle d’un état qui refuse d’accepter une économie qui lui ferait du bien. Tandis qu’il épuise ses forces et sa crédibilité face à un usage qu’il ne parviendra pas à interdire.

* * *

Le résultat c’est que par peur de ne pas pouvoir tout contrôler, on ne contrôle plus rien. Qu’à force de laisser grandir et d’encourager le marché noir avec une prohibition délétère, on a perdu non seulement la guerre mais une partie de notre dignité.

Troisième symbole: la solidarité et le partage

 

 « La ville déplore évidemment cette installation de jeux illégale (…)  la ville porte plainte pour occupation illicite du domaine public et branchement illicite sur les réseaux des bornes incendies (…)  qui a commandé les jeux gonflables ? Comment ont-ils été payés ? Et par qui ? » Gérard Daudet maire de Cavaillon pour La Provence

 

 

Peut on se dire que la Mairie de Cavaillon porte plainte parce que les dealers ont réussi là où elle a échoué depuis tant d’années?

Stormrock 60

Serait-ce aux habitants de porter plainte contre le maire, le ministre de l’intérieur et le président, pour tout ce que le harcèlement policier leur fait subir de misère quotidienne, pour rien?

Tout ça pour finir avec des châteaux gonflables et des barbecues? Mais quelle défaite !

Quand le muscle n’est pas utile, il faut parfois juste réfléchir un peu … Bonne fête nationale au prohibiland.

A propos Jean-Pierre 1227 Articles
Fondateur et rédacteur du média Le Cannabiste. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.