Construire sa maison en ‘legos’ de Cannabis géants

Publicité

En Alberta au Canada, la société JustBioFiber a développé un système de construction original et écologique. Il s’agit de grosses briques qui ressemblent à des lego, fabriqué à partir de Chanvre et de chaux et qui s’empilent les unes sur les autres afin d’élever une maison rapidement et sans l’aide d’aucun ciment.

Construire une maison faite de beuh ? C’est désormais possible. Vous en avez rêvé…? Le Cannabiste vous relate les faits. 

 * * *

Crédits JustBioFiber

#Cocorico

De manière lointaine, la France n’est pas étrangère au développement de ce projet. En effet le béton de Chanvre a été inventé chez les fromages qui puent il y a plus de trente ans.

Il était généralement utilisé pour la rénovation de vieilles maisons, car il mélangeait efficacement la pierre et la chaux. 

* * *

De plus c’est aussi un « maudit Français » qui a inventé le béton traditionnel. Il faut remonter en 1867 et remercier le jardinier Joseph Monier pour cette belle invention.

Quand à la faisabilité d’un tel projet dans l’hexagone, rappelons que la France est le premier producteur de Chanvre en Europe avec plus de 16.000 hectares de culture.

Voilà qui ne devrait pas tarder à voir le jour, en tout cas si vous en avez entendu parler, n’hésitez pas à nous faire signe sur les réseaux sociaux.

 

Chanvre Crédits Pixabay

#CO2

Les architectes et les promoteurs se sont traditionnellement concentrés sur l’énergie utilisée par leurs bâtiments une fois debout, en état de fonctionnement.

Hors, ce sont en réalité les matériaux bruts nécessaires à leur construction, qui représentent l’essentiel de l’empreinte carbone d’une structure, in fine.

* * *

De toute évidence il serait opportun de remplacer les matériaux qui possèdent une empreinte carbone négative tels que le ciment par le Chanvre.

Le but est évidemment de réduire voire annuler l’impact de la construction sur l’environnement.

#Démonstration

« Quel est le matériau le plus consommé sur la planète? »

Reponse: L’eau.

Ainsi, « Devinez qui se place en deuxième position? »

Reponse: Le béton.

Le béton, nécessite lui même énormément d’eau à sa production. Imaginez que l’on produit aujourd’hui 3 tonnes de béton par habitant chaque année sur la planète.

Béton Crédits pixabay

#Le Chanvre et l’eau

Jusqu’ici tout va bien mais en apparence seulement. Nous savons tous que l’eau n’est pas une ressource intarissable. De plus, il est évalué que 7% des émissions mondiales de dioxyde de carbone dans l’atmosphère sont imputables aux cimentiers.

* * *

De l’autre côté nous avons le Cannabis Sativa L, qui absorbe le CO2 en grandissant. Après la récolte, la culture continue d’absorber les gaz à effet de serre car elle est mélangée à de la chaux ou de l’argile. Ainsi JustBioFiber indique que son Chanvre séquestre 130 kilogrammes de dioxyde de carbone par mètre cube fabriqué.

Ces structures construites avec leurs briques capturent plus de gaz à effet de serre qu’elles n’en émettent en production. En revanche, chaque tonne de ciment produite émet une demi-tonne de dioxyde de carbone, selon l’Association européenne du ciment. Hercule contre Goliath?

Chanvre contre Cannabis? Si à ce moment de l’article vous vous posez la question, vous trouverez la réponse ici :

Le Cannabiste vous en parle

* * *

#Green House

De plus, une fois construites à la manière d’un assemblage de lego, les maisons de JustBioFiber continuent d’avoir un faible impact sur la planète. En effet les structures en béton de Chanvre ont une meilleure ventilation et régulation de la température.

Ce qui les rend moins énergivores en matière de chauffage ou de climatisation. L’entreprise continue de collecter les informations à ce sujet dans les maisons déjà existantes dans différentes régions.

* * *

 

Les cubes verts sont adhésifs. Une fois encastrés, ça ne bouge plus. Crédits JustBioFiber

Entre autre le dirigeant Mac Radford affirme qu’en terme de coût, ses installations sont plutôt économiques. La rapidité de construction et la nécessité d’une main d’oeuvre moins qualifiée sont deux facteurs de poids dans le prix final. 

La résistance aux flammes est un atout supplémentaire. Les briques de béton de Chanvre ont une haute résistance au feu. D’ailleurs Radford souligne qu’en cas d’incendie, ses briques permettent l’intervention des pompiers dans une structure encore intègre et donc plus sûre.

 

Il le démontre dans une vidéo :

* * *

A noter le seul point négatif : il n’est pas possible d’installer cette brique en sous sol. Pour l’instant affirme les dirigeants de l’entreprise. En effet ils projettent d’investir massivement dans le développement de la société pour les prochaines années. 

« C’est tout neuf. Je peux vous garantir que vous n’avez pas vu beaucoup de maisons en Chanvre! Les commandes se multiplient. Car les constructeurs sont confiants dans le matériau. Mais comme eux même l’affirment, ils construisent ce qu’on leur demande de construire. L’acteur à convaincre, c’est le consommateur! » déclare Mac Radford.

C’est bientôt Noël… Alors osez le défi de la maison en Weed  pour les repas de fêtes.  😉

* * *

Sources : cbc.ca, abovethelaw.com, albertafarmexpress.ca

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

– François Xavier Mombelli pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook