Du CBD pour contrer les dommages de l’alcool

Publicité

Image : pixabay

Le Cannabiste revient sur une étude de 2013. Les chercheurs du Kentucky et du Maryland se sont intéressés aux effets du Cannabidiol pour traiter certains symptômes de l’alcoolisme en particulier la neuro-dégénérescence, c’est à dire de la destruction des cellules du cerveau par l’alcool.

Voyons en détail comment le CBD protège la tête et le reste du corps des effets connus du pinard de la bière et consorts.

Remix en Juillet 2020, article original publie le 2 octobre 2019 

 

* * *

 

On sait depuis fort longtemps que la brûlure laissée par le passage de l’alcool dans le corps humain, provoque des effets souvent irréversibles et disons le franchement, ça pourri la vie de pas mal de monde. C’est même un problème de société aux allures très anciennes.

 

Un message de prévention dans la presse supposément des années 1900 – Crédits NC

#Hécatombe 

En France seulement l’alcool tue 41 000 personnes par an, ça fait plus de 3000 décès par mois, c’est à dire en moyenne plus de 100 personnes par jour, au bas mot. Ça n’est plus une épidémie c’est une hécatombe. (Chiffres France InfoTv)

 

 

#Conséquences

L’alcool ronge littéralement certaines cellules de nos organes vitaux, en particulier du cerveau. C’est valable pour tout le système digestif, il voyage depuis le sang et détruit certaines cellules de notre corps à leur contact.

 

« L’alcool est une substance anesthésiante qui agit donc comme narcotique sur les cellules du cerveau, ce qui a pour effet un ralentissement de la communication entre les neurones. De plus, les cellules du cerveau vont aussi fonctionner différemment. À terme, certaines cellules du cerveau vont aussi disparaître, c’est ce qu’on appelle la « perte de tissu cérébral ». Aide Alcool Be

 

* * *

 

Les effets de l’alcool sur le cerveau sont multiples et bien connus, la substance s’attaque  au cortex frontal, à l’hippocampe et au cervelet, à la moelle osseuse et à l’hypophyse…

 

 

Image Pixabay

 

Anomalies de croissance chez les jeunes, déficiences de la mémoire, réduction des capacités intellectuelles, perte de la maîtrise de soi. L’alcool est un poison lent et puissant qui porte atteinte à de nombreuses fonctions de notre organisme. Alcool social, alcool fœtal, l’alcool concrètement est une drogue fatale. 

À terme : en détruisant les cellules du cerveau, l’alcool rend inévitablement idiot. Si vous ne le saviez pas encore et que vous en consommez régulièrement, il est temps d’en prendre conscience, avant de ne plus être en mesure de le faire.

#Neuroprotection

En cherchant un moyen justement de protéger nos organes contre les dommages de cette drogue légale et répandue, les chercheurs sont tombés sur le CBD. Rappelons qu’il existe plus de 100 molécules cannabinoïdes et qu’ils interagissent entre eux. Pour approfondir le sujet, il reste du boulot … Mais reprenons.

 

À lire sur Le Cannabiste

 

#Administration

Ce sont des souris qui ont été utilisées. Deux modes d’administration ont été choisis pour administrer du CBD à des sujets mis préalablement en situation d’alcoolisme. (NDLR: Pas cool, on le sait. #innocents)

* * *

 

L’étude de l’effet neuroprotecteur est mesurés après deux types distincts d’administration:

  • Transdermique (application sur la peau) 
  • Injection intrapéritonéale (à l’aide d’une seringue)

Les dosages des produits au CBD ont été étalonnés pour l’injection avec une accumulation maximale de 40 Mg de CBD pur par jour par sujet. 

Après un rapide calcul une souris de 20 grammes pèse 3500 fois moins qu’un humain de 70 kilos. 

40 Mg X 3500= 140 000 et divisé par 1000: 140 grammes. Imaginez un dosage de 140 grammes de CBD en intraveineuse sur un humain…

 

 

Le résumé de l’étude (en Anglais) est ici

#Transdermique

Le véritable enseignement de cette expérimentation sur les ratons, c’est à la fois l’affirmation du rôle neuroprotecteur indiscutable du CBD mais surtout l’efficacité de son mode d’application par voie cutanée.

L’efficacité de l’apport en CBD chez les cobayes s’est révélée aussi importante quand la molécule est transmise par la peau que lorsqu’elle est directement injectée dans le système.

* * *

 

Administré sous la forme d’un gel par voie trans-dermique est le CBD aussi efficace que l’injection intrapéritonéale de la même molécule. Voilà qui va faire économiser des piqûres et de la douleur aux patients.

Pour mémoire, l’administration d’huile de CBD dans la bouche revient principalement à une assimilation par la peau / transdermique autrement dit, selon les résultats de ces scientifiques la meilleure méthode qui soit.

#Tadam !

Chez tous les sujets à qui on a administré du CBD on observe une baisse significative de la neuro-dégénérescence provoquée par l’alcool, proportionnellement aux dosages appliqués.

Les sujets traités au CBD on vu la réduction de la dégénérescence liée à l’alcool baisser de 48,8%. un résultat indiscutable et une étude qui ouvre la voie, en matière de traitements d’appoint contre l’alcoolisme.

 

 

 

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Science Direct //// Aide Alcool Belgique 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

 

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 723 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.