Étude US : Cannabis emploi et productivité

Publicité

Une récente étude américaine s’est intéressée de près au comportement des consommateurs de Cannabis au travail. Afin de savoir si ce dernier réduisait de manière visible les performances des personnes qui en avaient consommé avant ou bien après le boulot, les chercheurs ont scruté avec méthode les comportements professionnels de 281 employés avec l’aide de leurs superviseurs. Le travail c’est la santé sur Le Cannabiste.

 

* * *

Au sujet du Cannabis, l’air Français est devenu irrespirable, le climat nauséabond. La macronie en a fait son cheval de bataille pour la présidentielle de 2020. Alors c’est la guerre à la drogue.

L’extrême droite le place en deuxième position derrière l’immigration au rang des menaces potentielles pour notre pays. Des milliers de fonctionnaires lui font la chasse quotidiennement jusque dans les chiottes. On lui cherche des poux dans la tête, médical, thérapeutique, récréatif. Rien de particulier à signaler au Canada depuis la légalisation. Mais qui veut la peau du Cannabis?

 

 

Cette fois-ci l’alerte a été donnée sur les réseaux sociaux. Le Cannabis serait dangereux d’un point vue professionnel? Ou bien ce serait sa prohibition … ?

Par chance une étude universitaire, la toute première du genre, nous éclaire objectivement sur ce sujet. Et une fois encore la MILDECA et ses cohortes de prohibitionnistes diffusent des informations manipulées.

#Méthode

Le recrutement s’est effectué par le biais des étudiants de l’université de Sacramento et ensuite sur les réseaux sociaux. Chaque participant a fait l’objet d’une vérification mathématique avec les informations de chacun et technique par adresse IP pour s’assurer de son authenticité. Le temps imparti pour répondre aux questions était également éliminatoire.

 

« La relaxation induite par le cannabis peut aider les employés à retrouver l’énergie dépensée pendant la journée et ils peuvent ensuite revenir avec plus d’endurance pour se consacrer à leur travail une fois de retour au travail » -Traduction Source

10.1177-1059601120917590-table1-1059601120917590

 

Les étudiants ont été écartés du panel sélectionné et 281 employés ont accepté de partager leur propre expérience s’agissant de répertorier leur consommation. 

Les travailleurs participants ont été sollicités pour établir un indice de performance ressenti.  Leurs superviseurs également ont évalué leurs performances en 14 points. Cette étape a été mise en place selon la méthode d’évaluation organisationnelle Williams & Anderson, publiée en 1994.

Parmi les évaluations :

  • Aide les autres quand ils ont de lourdes charges de travail
  • Adhère aux règles informelles conçues pour maintenir l’ordre
  • Passe trop de temps à fantasmer ou à rêver au lieu de travailler
  • S’est approprié un objet du travail sans permission

 

* * *

La consommation de Cannabis a été partagée en 3 groupes : avant, après, pendant le travail. Le comportement des personnes en trois catégories distinctes: performance, comportement citoyen et contre-productivité.

#Résultats

Dans le cas d’un usage du Cannabis avant le travail le facteur de contre productivité augmente légèrement. Un peu plus en ce qui concerne l’usage du Cannabis pendant le travail.

« Les résultats affichés dans le tableau 2 indiquent que la consommation de cannabis avant (b = −.11, p = .001) et pendant (b = −.14, p <.001) le travail est liée négativement à l’exécution des tâches; la consommation de cannabis après le travail n’ést pas liée à la performance des tâches. »

10.1177-1059601120917590-table2-1059601120917590

Selon les résultats obtenus la baisse non significative de productivité n’est pas associée à une modification des comportement sociaux et citoyens en entreprise pour l’usage ‘après le travail’. Dans les deux autres cas : pendant et avant, de légères tendances à la hausse de ces troubles sont observées.

 

À lire sur Le Cannabiste

 

Du côté des performances l’étude une légère tendance à la hausse chez les personnes qui consomment du Cannabis en dehors de leurs heures de travail.

Les consommateurs raisonnables et réguliers seraient selon l’étude, plus performants que les autres. Voilà qui vient tordre le cou à l’idée selon laquelle tous les usages du Cannabis rendent feignant, c’est la science qui nous le dit.

 

* * *

 

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : The Conversation /// SAGE Journal

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

 

 

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 693 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.