Appel du Haut Commissaire de l’ONU : Vers une Réforme Globale des Politiques sur les Drogues

Publicité

Nouveauté Diablo Rojo XL auto
bokeh Commission des stupéfiants des Nations unies

Dans un monde où la guerre contre les drogues montre ses limites, le Haut Commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme, Volker Türk, porte un message révolutionnaire : il est temps de changer.

Soutenu par 60 pays, avec la Colombie en avant-garde, cet appel souligne l’urgence d’adopter des politiques plus justes, fondées sur les droits de l’homme, la compassion et les preuves scientifiques.

Un futur plus juste est à portée de main, découvrez en un aperçu sur Le Cannabiste.

L’Appel à la Réforme

Au cœur d’un rassemblement historique à Vienne, le Haut Commissaire de l’ONU a lancé un appel à la communauté internationale pour une révision fondamentale des politiques sur les drogues, lors de la Commission des stupéfiants des Nations unies (CND).

Cette initiative, soutenue par une coalition diversifiée de 60 pays, met en lumière une volonté commune de sortir des sentiers battus. En rejetant les méthodes répressives qui ont prévalu jusqu’à présent, cet appel favorise une approche plus humaine et équitable dans la gestion des substances, avec une attention particulière portée au cannabis.

Ce mouvement reflète l’inefficacité des stratégies prohibitionnistes et l’importance d’intégrer les principes des droits de l’homme dans la politique des drogues.

Commission des stupéfiants

Principes de Réforme : Droits, Science, et Régulation

La réforme des politiques sur les drogues, et en particulier celles concernant le cannabis, est portée par des principes novateurs soutenus par des acteurs influents sur la scène mondiale. Cette initiative, pilotée par le président colombien Gustavo Petro et encouragée par Volker Türk, Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme, vise à repenser radicalement notre approche des substances contrôlées.

Priorité aux Droits de l’Homme

S’appuyant sur l’expertise et le plaidoyer de figures telles que Volker Türk, cette proposition met les droits de l’homme au cœur de la politique des drogues. L’objectif est de transformer les politiques qui ont historiquement conduit à la stigmatisation et à la marginalisation, en pratiques qui respectent la dignité et les libertés fondamentales.

Stormrock 60

S’appuyer sur la Science pour Guider les Politiques

Le virage vers une politique éclairée par la science bénéficie du soutien d’organisations telles que le Groupement Romand d’Etude des Addictions (GREA), soulignant l’importance de données factuelles pour informer les décisions politiques, notamment concernant les avantages médicaux du cannabis.

Vers la Décriminalisation et la Régulation

La décriminalisation de l’usage personnel et la régulation du marché du cannabis sont des points clés de cette réforme, envisagés comme des moyens de réduire la pression sur les systèmes judiciaires et de promouvoir une gestion plus sûre et contrôlée des substances. Des pays ayant déjà emprunté cette voie offrent des modèles de référence pour cette transition.

Engagement Multi-acteurs

La réforme bénéficie de l’engagement d’une coalition de 60 pays et du dialogue avec des acteurs variés, incluant des organisations non gouvernementales, des experts en santé publique, et des défenseurs des droits de l’homme, assurant une politique des drogues inclusive et informée.

Défis et Réactions : Un Monde Partagé

Alors que l’appel retentit, la route vers la réforme est tout de même sinueuse.

Des voix s’élèvent, des fronts se dessinent. D’un côté, l’audace de la Colombie, épaulée par des nations prêtes à briser les chaînes de la prohibition.

De l’autre, des bastions de la vieille garde, cramponnés à des méthodes désuètes, où le cannabis est encore l’ennemi public numéro un.

Entre ces deux mondes, un dialogue de sourds au sein de chaque réunion de l’ONU. Mais au-delà des débats, une lueur d’espoir persiste, portée par les témoignages de ceux qui ont vu leur vie bouleversée par des lois obsolètes.

C’est dans ce tumulte que l’avenir de la politique sur les drogues se joue, un avenir où le cannabis pourrait enfin (re)trouver sa juste place.

Stormrock 60

Commission des Nations unies

Réformes en Action : Le Vrai Visage du Changement

Au-delà des discours et des déclarations d’intention, certains pays ont déjà franchi le pas, traçant la voie vers une gestion plus éclairée du cannabis.

Cependant, le tableau n’est pas sans nuances. Les défis demeurent, entre ajustements législatifs et batailles culturelles. Et pendant que certains applaudissent ces avancées, d’autres, armés de “leurs vieux manuels de la guerre contre la drogue”, scrutent chaque faux pas avec une délectation à peine cachée.

Ces expériences diverses fournissent une toile de fond riche pour comprendre ce que « réforme » signifie dans le concret.

Elles rappellent que le chemin de la réforme est pavé d’intentions, parfois bonnes, parfois contestées, mais toujours audacieuses !

Commission des stupéfiants des Nations unies

Le Chemin Reste à Parcourir !

La réunion de la Commission des stupéfiants de l’ONU à Vienne a mis en lumière une volonté internationale de réviser les politiques sur les drogues, notamment pour le cannabis. Bien que les résultats concrets aient été limités, l’initiative menée par la Colombie et soutenue par 60 pays montre clairement le désir d’un changement basé sur les droits de l’homme et la recherche scientifique.

Cette étape, bien que modeste, indique une évolution dans la perception mondiale de la politique des drogues.

Sources : unodc.org / businessofcannabis.com

A propos Lea L 54 Articles
Rédactrice en chef du média Le Cannabiste. Je suis passionnée par le pouvoir des plantes depuis de nombreuses années. Curieuse, j'ai bien sûr expérimenté par moi-même le cannabis. Mon but est de partager ma passion et mes connaissances au travers de contenus originaux. Aussi, mon objectif est de décriminaliser cette plante incroyable, qui mérite d'être reconnue pour ses multiples vertus et utilisations.