Il prescrit du Cannabis médical à 1000 patients

Publicité

Le médecin anesthésiste Felice Spaccavento un praticien installé à Bari prescrit quotidiennement du Cannabis à plus de 1000 patients au total selon lui. Ça se passe aujourd’hui en Europe dans la région des Pouilles.

Le Cannabiste vous emmène à la rencontre du Docteur ‘Cool’ Spaccavento, loin -loin là-bas à l’autre bout du monde: derrière les Alpes, au sud de l’Italie

 

* * *

#Legal

Contrairement à la France, où les caciques de la médecine s’interrogent encore sur l’existence possible du Cannabis médical, cela fait un bout d’an qu’il est bien légal et prescrit régulièrement, en Italie.

Dans la région des ‘Pouilles’, la prise en charge de pathologies étendues à toutes les formes de douleur en autorise même la prise en charge par le système d’assurance santé.

 

La région des Pouilles – Image TUBS : Wikimedia Commons

 

En deux mots: pour de nombreux traitements, le Cannabis est ‘gratuit’.

Alors certains médecins de leur époque, comme le docteur Spaccavento, ont choisi d’en faire un usage argumenté, modéré, mais réellement opérationnel.

 

Image: Felice Spaccavento @ Facebook

 

 » Lorsque vous soignez une maladie, vous pouvez gagner ou perdre. Quand tu prends soin d’une personne, tu gagnes toujours.  » Felix Spaccavento

 

Le Docteur Spaccavento est un médecin Italien aux idées modernes, avec un parcours orienté vers la prise en charge de la douleur.

Un médecin formé reconnu et écouté aujourd’hui: son CV est en ligne c’est un véritable toubib en exercice, on a bien vérifié, voyez vous-même.

 

  • Spécialisé en Sciences Algologiques à la Clinique de la Douleur ISAL RIMINI
  • Master II niveau en thérapie oxygène-ozone à l’Université de Naples
  • Expert dans l’utilisation des techniques d’échographie en thérapie de la douleur (…) avec Oxygen Ozone
  • Directeur médical du service de réanimation d’anesthésie PO Corato ASL BA
  • Responsable de la thérapie de la douleur et de l’ozone à l’oxygène chez Poliambulatorio Medicalcenter
  • Spécialiste en médecine interne

– Source (Italien) –

 

Image: Felice Spaccavento @ Facebook

 

Les patients viennent de partout dans les Pouilles et au-delà nous avons également des réservations de régions voisines comme le Molise et la Calabre et nous prévoyons qu’en moyenne 1000 personnes seront traitées cette première année.

Les chiffres indiquent un besoin urgent et généralisé de la part d’usagers qui jusqu’à présent ne disposaient pas d’un centre de référence ambulatoire pour les soins palliatifs dans ce domaine. Dr Felice Spaccavento – Source

 

Image: Felice Spaccavento @ Facebook

 

Le médecin s’était exprimé en 2019 sur ce site Italien, deux extraits traduits :

« Je m’occupe principalement de douleurs chroniques, de douleurs cancéreuses et de soins palliatifs mais je vois des patients des pathologies les plus diverses (de patients souffrant de sclérose en plaques, SLA, dystrophies, Parkinson, fibromyalgie – à des enfants souffrant de maladies rares avec des épilepsies pharmaco résistantes). »

 » Le cannabis est une arme que les gens comme moi qui font face à la douleur ne peuvent manquer d’utiliser. »

« Il est efficace dans les douleurs neuropathiques mais aussi dans les douleurs arthritiques (…) J’ai trouvé des effets positifs chez des patients souffrant de néoplasmes à la fois comme traitement de la douleur et comme amélioration de l’humeur, augmentation de la sensation de faim, anorexie. » 

Le meilleur pour la fin, à la question tant décriée des effets secondaires du Cannabis: le journaliste demande.

« Quels sont les effets secondaires que vos patients vous signalent le plus souvent? »

 Très peu je dirais. Bouche sèche, yeux rouges, battements cardiaques rapides et épisodes légers de somnolence – Source –

 

 

Rappel à la loi

Prévu au départ pour des pathologies lourdes et dans les traitements de maladies qui relèvent de l’oncologie ou des douleurs neurologiques, le premier décret date de 2014.

Mis en Application en 2015, le programme de Cannabis médical Italien a bénéficié d’un dernier coup de pouce. Souvenez-vous c’était en Juillet 2018, le journal n’avait qu’un petit mois d’âge.

 

 

« Le décret simplifie la prescription de médicaments à base de cannabis et établit l’usage du Cannabis dans le traitement de la douleur au sens large. »

 

Cela signifie également que dorénavant le Cannabis ne sera plus considéré par les médecins comme une thérapie de substitution, mais il pourra être prescrit dans toutes les pathologies qui entraînent une forme de douleur. Source Le Cannabiste

 

À lire sur Le Cannabiste

 

On ne se lasse pas de lutter contre le conservatisme qui prohibe depuis 50 ans l’accès à un soin naturel et polyvalent par pur choix idéologique. D’ailleurs : pourquoi battre en retraite lorsque l’on sait qu’on à parfaitement raison?

 

* * *

 

Malmenés par l’injustice et la violence du marché noir et de la prohibition, des centaines de milliers de patients Français sont dans une impasse. Une situation inhumaine contre laquelle aucune amende délictuelle ne viendra lutter. 

En pleine crise sanitaire, au milieu d’une certaine confusion certains beaux esprits continuent de se battre avec conviction, guidés vers le choix éclairé d’une plante millénaire, polymorphe et omniprésente partout où l’on regarde.

Les conséquences d’un tel choix? Si la ville de Barri se transforme en repère de zombies et de criminels, comptez sur nous pour vous tenir informés …

 

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Ozono Terapia /// Infiore Scienza /// Felice Spaccavento sur Facebook

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 721 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.