Instadose casse le prix du CBD à 102$ le Litre!

Publicité

Le plus gros producteur Canadien de CBD, vient d’annoncer une baisse du prix au kilo de 2800$ à 102.50$. Un geste qui devrait bouleverser l’équilibre du marché du CBD dans tout le pays et dont les répercutions vont être mondiales. L’année 2018 s’achève avec un parfum de spéculation sur Le Cannabiste.

* * *

Personne ne s’y attendait, pourtant Instadose Pharma s’apprête à débouler sur le marché Canadien du CBD avec 2 millions de litres d’huile de CBD à 102$ le litre soit 96,2% de baisse sur le prix actuel du marché.

C’est le fruit de ce que l’entreprise a fait produire pour son compte par les agriculteurs de République démocratique du Congo pendant les quelques derniers mois. Voici la présentation de l’entreprise en vidéo.

Ce ne sont pas moins de 100 000 hectares au total qui sont exploités par des producteurs Congolais depuis des mois pour préparer la production d’Instadose Pharma. Au total 250 000 fermiers ont joué le jeu depuis le pays Africain, afin de fournir au géant Canadien la matière première pour laquelle ils se sont appropriés directement les sols pour une durée de 30 ans.

Au résultat c’est un véritable hold-up sur le marché Canadien du CBD, que le PDG d’Instadose assume parfaitement :«Les compagnies de cannabis Canadiennes doivent comprendre que le fait d’être le plus gros poisson rouge de l’étang ne signifie pas que vous ne devriez pas vous inquiéter des baleines dans l’océan. Tout dans l’industrie canadienne du cannabis est basé sur le coût de 2800 $ le litre d’huile de CBD. Alors que les forces internationales extérieures à la bulle canadienne sont capables de produire un niveau de pureté de 99,7% à 102,50 USD le litre», a déclaré Grant F Sanders, PDG, Instadose Pharma Corp

Le PDG d’Instadose avec un élu Africain à la signature – Crédits MJnewsnetwork

#Think Big

D’après l’entreprise, ce ne sont pas moins de 76 Millions de $ d’investissement qui ont été réalisés pour cette première production. Instadose prévoit déjà de passer de 100 mille à plus de 250 mille hectares d’exploitation dès 2019.

L’entreprise à déjà mis en place une opération similaire basée sur des coopératives de producteurs en Amérique du sud, plus précisément en Colombie où 500 hectares sont déjà exploités pour un rendement annuel de 90 000 litres d’huile de CBD concentrée.

Pour se faire une petite idée, par comparaison, le producteur d’huile principalement référencé au Canada n’est autre que Canopy Growth, sa production culmine aujourd’hui à 40 hectares. C’est 10 fois moins que ce qu’Instadose produit dans le pays d’Amérique latine, la production d’origine Africaine va tout simplement saturer le marché à un prix dérisoire.

#Afrique à fric

Toujours d’après Grant Sanders le président d’Instadose, les coûts très bas de production du chanvre rendent la production infiniment plus profitable depuis l’Afrique. Les volumes de production permettent également d’aborder le marché mondial avec des prix que personne n’avait jamais vu jusque là.

Grant F Sanders PDG d’Instadose Pharma

«Nous avons rapidement compris que la croissance n’existait pas comme la solution la plus intelligente et que la capacité de production et le prix que nous pouvions atteindre en RDC étaient 99% plus avantageux, à la fois pour nous et pour l’utilisateur final», a déclaré Sanders.

«L’avenir du marché n’est pas le résultat de ce que nous faisons, c’est le résultat de ce qu’ils ne font pas. On ne peut pas reprocher à Usain Bolt d’être le coureur le plus rapide du monde simplement parce que vous êtes trop lent».

#Désintégration

Il faut beaucoup de matériel végétal pour fabriquer de l’huile concentrée de CBD. A petite échelle, comptez environ 8 grammes d’huile pour 100 grammes de fleurs en moyenne. Cela suppose d’avoir la capacité de produire et de transformer la plante à un coût très bas. Dans les normes actuelles le prix d’une fiole d’huile de CBD diluée se situe entre 60 et 80 € prix client.

Crédits Esteban Lopez @ Unsplash

Si on applique à la lettre la norme de prix qu’Instadose veut imposer au marché mondial, on devrait se retrouver avec des produits dont le prix oscillerait entre 8 et 12€ au final d’ici quelques semaines.

C’est un choc tout à fait considérable qui va sans doute provoquer la disparition d’un grand nombre d’acteurs économiques de petite et de moyenne taille au profit de holdings et de grands groupes dont le contour commence déjà à se préciser.

Pourvu que ce ne soit pas aux travailleurs et aux paysans Africains de faire au final les frais de la guerre des prix qui s’annonce. En attendant cela reste une bonne nouvelle pour le portefeuille des millions de patients et de consommateurs qui utilisent quotidiennement du CBD.

* * *

 Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources :

Business Wire

EIN News

Digital Congo

MJnewsnetwork

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 276 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.