Interview de Zurab et Vakhtang les héros Géorgiens de la légalisation

Publicité

[English Available]

 

 

 

Lorsque nous avons appris la nouvelle de la dépénalisation du Cannabis en République Géorgienne, comme tout le monde on s’est tout de suite réjouis. Mais à peine l’euphorie était-elle redescendue que de nombreuses questions pointaient déjà le bout de leur nez. Légalisation du Cannabis certes, mais elle va venir d’où toute cette herbe ?

* * *

Le plus simple c’était encore d’aller le demander aux 2 leaders Géorgiens du parti Girchi: Zurab Japaridze et Vakhtang Megrelishvili en interview exclusive pour Le Cannabiste.

 

 

LC: Pour commencer nous voulions vous adresser nos sincères félicitations à tous les deux, ça nous a donné l’occasion d’une très bonne nouvelle depuis votre pays. Beaucoup de gens sont fiers de ce que vous avez accompli

Zurab: « Merci, nous croyons aussi que c’est une nouvelle très significative, pas seulement pour nous, mais aussi pour tous les pays voisins. C’est un message fort qu’envoie  la république de Géorgie aux citoyens du reste du monde: on avance ! »

Vkhtang: « Cela n’est pas une révolution, mais comme Zurab le disait, nous sommes le premier pays de l’ère post-soviétique à légaliser le Cannabis. Ça signifie vraiment quelque chose pour nous. »

 

LC: Comment ça se fait que vous vous battiez pour cela, quelle est votre position politique là-dedans?

Zurab: « Nous sommes les fondateurs du parti libertaire en Géorgie, nous sommes de libres penseurs ! Nous représentons la nouvelle génération des hommes politiques de ce pays. Mais le combat pour le Cannabis libre c’est le combat de notre vie, un combat qui dure depuis plus de 20 ans peut-être. Alors ça nous est apparu comme la bonne chose à faire, d’amener cette question devant le conseil constitutionnel pour commencer. Mais il nous reste encore d’autres combats politiques à mener. »

 

Vakhtand Megreslishvili

LC: Quelles sont à votre avis, les implications d’un tel changement de paradigme avec le Cannabis?

Vakhtang: « Les implications sont nombreuses, d’abord cela va libérer la police du temps qu’elle gaspillait à courir après les consommateurs de Cannabis. Secundo cela va donner lieu à un changement de mentalité dans la société Géorgienne. Nous nous attendons à ce que les consommateurs de Cannabis se sentent normalisés dans une société qui ne les traitera plus comme des citoyens de seconde zone. »

Zurab: « Nous nous attendons aussi à ce que ce qui se passe chez nous, impacte la situation au niveau du Cannabis médical chez nos voisins. Nous savons déjà qu’un grand nombre de provinces en Turquie ont légalisé l’usage du Cannabis médical. La légalisation en Géorgie ne peut que bénéficier à une meilleure compréhension des choses à ce niveau là. »

 

Zurab Japaridze

 

LC: Qu’est ce qui se passe maintenant? On est bientôt arrivés? La suite ?

 Zurab: « Notre combat est loin d’être terminé, en fait les choses ne font que commencer. Nous nous attendons à un retour de flamme depuis les institutions conservatives de ce pays. Ici l’église est très puissante et dispose de nombreux réseaux. Il reste aussi un parti conservateur fort et qui considère toujours que le Cannabis devrait être illégal et banni.

Vakhtang: « Notre parti se bat pour le droit individuel à la liberté. Nous trouvons cela infantilisant d’interdire l’accès au Cannabis à des adultes aujourd’hui. Le choix d’en Consommer ou pas, appartient à chaque individu c’est une question de liberté fondamentale. »

Zurab: « Il y à une campagne présidentielle qui se prépare dans notre pays. Nous espérons que d’une manière plus générale cette décision conduira à une approche libertaire d’autres questions, de manière plus élargie. »

 

LC: Là d’un coup il va vous falloir beaucoup de Cannabis dans votre pays, il viendra d’où?

Zurab: « C’est une question très importante et nous sommes précisément en train de travailler sur ces questions à l’heure actuelle. Pour que la légalisation soit efficace et fonctionne bien, nous devons éviter la prolifération du marché noir, pour cela nous avons besoin de plusieurs choses.

En premier lieu, il nous faut un système de licences pour permettre à des entreprises de produire légalement du Cannabis en Géorgie. Ensuite, il va nous falloir un autre type de licence afin de permettre à des magasins de commercialiser les produits. Pour finir, mais pas par le moins important, nous étudions les différentes manières pour encadrer légalement le Cannabis avec des normes sanitaires.

A ces fins, nous venons d’ouvrir une série de consultations avec les militants de notre pays, mais nous regardons aussi ce qui se fait au Colorado ou bien en Californie pour nous y référer par la suite. »

 

 

LC: « A quoi ressemble le quotidien d’un activiste du Cannabis en Géorgie?

Vakhtang: « Nous travaillons ici, depuis nos bureaux, connectés avec le reste du monde par internet. Mais nous invitons souvent des amis et tout un tas de gens à venir nous rencontrer dans notre quartier général. Il y à de nombreux consommateurs de Cannabis en Géorgie, beaucoup d’entre eux cultivent des fleurs dans leur jardin. Parfois ici c’est vraiment la fête et on reçoit plein de monde, c’est souvent très animé comme atmosphère. »

Zurab: « Ce qui est drôle, c’est que tandis que le Cannabis était toujours illégal, nous avons eu de nombreuses fois des visites de courtoisie de la police au bureau. Vous imaginez les policiers qui doivent se frayer un chemin au milieu d’un tas de gens qui fument de l’herbe?

En fait ils ont toujours su, que nous avions un petit jardin avec du Cannabis derrière nos bureaux. Nous ne l’avons d’ailleurs jamais caché. Pour finir il était grand temps que la prohibition s’arrête, au nom de la liberté. A présent nous pouvons regarder en direction de l’avenir. »

 

Photo prise Derrière les bureaux de Girchi en Géorgie, aujourd’hui le 1er Août/// Effectivement ça pousse
Sativa?

 

Interview réalisée le 1er Août 2018– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – © Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés–

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 276 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.