Italie : Walter Le patient Cultivateur Acquitté !

Publicité

Madehellin- lecannabiste

Walter de Benedetto un patient Italien du Cannabis vient d’être acquitté par la justice des charges relatives aux stupéfiants qui pesaient sur lui. L’homme âgé de 50 ans avait cultivé et détenu du Cannabis à son domicile en quantité considérable afin de pouvoir se soigner.

« Une loi qui amène un patient sur le banc des accusés et protège les criminels est une mauvaise loi » ont déclaré les responsable de Megliolegale, l’association qui a soutenu Walter tout au long de son procès, nous les avons rencontrés pour vous. 

La justice Italienne qui reconnaît les faits, se refuse à condamner. Un acquittement qui fera date et permettra peut-être d’établir une jurisprudence. Le Cannabiste a interviewé Lorenzo Simonetti l’avocat de Walter et Antonella Soldo, la porte parole de l’association Megliolegale.

C’est un article exclusif de la rédaction.

sweetseeds

 

* * *

Ces derniers jours la vie politique Italienne est toute agitée par notre affaire, mais au delà du tumulte de l’assemblée, un tremblement de terre avec le Cannabis est en cours, jusqu’au sein même du gouvernement.

 

178742374 309783857178484 8604735691849218018 n

Oggi è un giorno storico.
Walter De Benedetto aveva allestito una serra di marijuana per usare la sostanza a scopo…

Publiée par Fabiana Dadone sur Mardi 27 avril 2021

 

La ministre en charge de la jeunesse qui se réjouit du verdict de Walter De Benedetto. À l’image elle se soumet à un dépistage capillaire anti cannabis, une initiative cependant for moyennement appréciée, aux conséquences multiples.

Mais c’est au parlement que les débats prennent une tournure intéressante, afin de lutter contrer le pouvoir de nuisance du crime organisé, certains députés de la gauche parlementaire et du centre n’hésitent plus à rejoindre les propositions du parti radical sur un point.

Pour la gauche Italienne depuis bien longtemps, l’autoculture à domicile reste de très loin LA meilleure idée en la matière. Cette idée politique est dévenue contagieuse.

 

La culture à Usage personnel n’est pas un Crime !

capture il fatto quotidiano
Capture d’écran – Il Fatto Quotidiano – Tous droits réservés

De ce qu’il semble et c’est très sérieux, l’autoculture du Cannabis pourrait sortir du chapeau Italien avant la fin de la session parlementaire de 2021. Certes ça n’est pas forcément gagné, mais on a jamais été si près d’une nouvelle loi plus permissive … ce serait révolutionnaire des deux côtés des Alpes…

 

162544097 239061911113183 8250729650940776707 n
Le logo de Tutela Legale Stupefacenti – Célèbre Cabinet Italien spécialisé dans les questions liées au Cannabis et aux drogues

#Walter

Pour raconter l’histoire de Walter nous avons choisi la voix de son avocat Lorenzo Simonetti. Depuis le cabinet où il travaille Tutela Legale Stupefacenti, c’est un avocat spécialisé sur les questions pénales liées aux substances, en particulier le Cannabis. Avec lui nous passons en revue les faits, rien que les faits …

 

16865030 10154260910177124 7483463552632876692 n
L’avocat de Walter Lorenzo Simonetti du cabinet Tutela Legale Stupefacenti

 

« Cette affaire a démarré pour nous il y a environ 3 ans. Walter cultivait du Cannabis pour ses propres besoins dans son jardin. Un des ses amis Marco lui prêtait assistance car Walter souffre d’une maladie très douloureuse et très invalidante l’arthrite rhumatoïde

De ce qu’on en sait, la police qui avait mis en place une surveillance de son domicile pendant environ 3 semaines, a tout d’abord arrêté son ami Marco, puis Walter dans la foulée et c’est de là que ce dossier prend sa source, pour notre cabinet. » Lorenzo Simonetti

 

 

walter de benedetto
La vignette de l’évènement Facebook lié au procès de Walter il y à 3 jours, une dizaine d’associations le soutenaient

 

La police Italienne met la main sur près de 800 grammes de fleurs séchées et une quinzaine de pieds fleuris en terre dans le jardin de Walter. Vu son état de santé il ne sera pas placé en détention mais une période compliquée s’annonce pour lui. Retour à la souffrance via la case marché noir pour commencer.

* * *

#Megliolegale

L’association Megliolegale créée il y a environ 1 an, s’est faite la porte parole des patients du Cannabis médical, coincés entre réglementation restrictive et pénurie de produits légaux en Italie. Antonella Soldo nous rappelle à la situation actuelle.

 

 » L’Italie importe dans les 900 Kilos de Cannabis médical par an, principalement depuis le Canada ou les Pays Bas. En plus de cela du côté de la ville de Florence l’armée produit environ 150 kilos de fleurs par an. L’état ne communique aucun chiffre pour le moment mais on estime que seuls quelques centaines de patients peuvent trouver du Cannabis médical en pharmacie, peut-être un millier en tout. Si on se base sur ce qui est prescrit en Israël aujourd’hui il en faudrait juste 200 fois plus, au minimum.

Car il n’y a aucun problème pour s’en faire prescrire par un médecin, c’est assez facile. Mais en revanche très peu de pharmacies parviennent à s’approvisionner.  » Antonella Soldo – Megliolegale

 

 

WhatsApp Image 2021 04 27 at 19.51.51
Image Megliolegale – Tous droits réservés

 

« Pour Walter c’est le même problème qui s’est posé. À force de batailler pour pouvoir se soigner, il a décidé de le cultiver lui même. Et c’est qui l’a conduit devant la justice.

Sa maladie est très douloureuse et très invalidante et les autres traitements échouent à le soulager, sinon de se retrouver transformé en véritable zombie, plus bon à rien, avec les traitements à bas d’opioïdes. » Antonella Soldo – Megliolegale

#Justice

Le droit Italien fait la distinction entre drogues ‘Légères’ en particulier le Cannabis et les drogues ‘Lourdes’ comme la cocaïne l’héroïne etc… Et vous allez voir que les peines ne sont pas les mêmes. 

On écoute encore Lorenzo Simonetti du cabinet TLS:

« Pour l’usage et la détention de drogues légères les peines vont de 2 à 6 ans, pour les drogues dites ‘lourdes’ de 6 jusqu’à 12 ans aves des amendes. Dans le cas de Walter De Benedetto pour 15 pieds et 800 grammes, oui il pouvait se retrouver avec de la prison ferme et jusqu’à 50 000€ d’amende.

Les peines sont parfois inégales. Marco par exemple, l’ami de Walter jugé quelques semaines plus tôt n’a pas bénéficié du même traitement, il a bien été condamné. Du coup l’acquittement de Walter résonne comme une double bonne nouvelle. » Lorenzo Simonetti

 

À lire sur Le Cannabiste

larmed

 

Le jour du procès c’est toute une joyeuse bande de militants et d’amis de Walter qui se sont retrouvés au tribunal. La presse régionale et nationale qui avait senti l’importance de ce jugement avaient fait le déplacement. Au moment de  l’énoncé de l’acquittement des hourras et des cris de joie on résonné dans le prétoire d’Arezzo and la région de Florence.

 

Capture vidéo : TG3 (qualité analogique)

 

« Selon la Cour suprême, la culture du cannabis constitue un crime de danger présumé car il n’est pas prévisible quelle part de la récolte peut être mise en circulation sur le marché de la drogue et, par conséquent, dépasser le seuil de consommation personnelle qui, selon le Cour constitutionnelle, ce n’est pas un crime (cf. Corte Cost. N. 265/2005 et autres).

A ce jour, la jurisprudence, pour vérifier cette exigence, valorise certains indices expressifs d’une culture orientée exclusivement vers la consommation personnelle.

 

67800798 10156369009267124 2137481060009639936 n
Lorenzo Simonetti – Tutela Legale Stupefacenti – Tous droits réservés

Dans le cas de Walter, contre une culture non modeste (15 plantes) et une détention connexe d’une quantité non négligeable (environ 800 grammes), l’utilisation thérapeutique est la seule donnée qui devra convaincre le juge d’acquitter Walter. Il ne fabriquait pas de produit de culture à des fins récréatives ou récréatives mais uniquement à des fins thérapeutiques.

 

Cette affaire propose donc les pistes de réflexion suivantes: il est possible qu’une personne clouée au lit et incapable de se déplacer de manière autonome, qui se soigne avec du cannabis pour soulager ses douleurs musculaires, dotée d’une autonomie financière pour la pension d’invalidité, puisse cultiver n . 15 plants de cannabis avec l’intention de vendre le produit au-delà de tout doute raisonnable?

La loi Italienne est inadaptée au Cannabis et très mal pensée, elle doit changer. Nous avons l’intention de remporter d’autres affaires très bientôt pour le prouver à nouveau, jusqu’à ce qu’elle soit réformée. »

 

* * *

 

Walter est donc libre, c’est très bien, mais se qui est tout à fait remarquable, c’est que le dossier a bien été jugé sur le fond. Avec ce dossier, c’est l’idée que les patients peuvent avoir recours à l’autoculture qui a été jugée compatible avec la loi Italienne par la justice.

En fait, tout le monde attend à présent que le jugement soit publié d’ici deux à trois semaines, pour évaluer les possibilités de jurisprudence que le verdict aura introduites. Le mot de la fin pour Antonella de Megliolegale, elle nous raconte comment tout a commencé avec Walter jusqu’à ce verdict historique en Italie.

 

 » Il y a quelques mois nous nous étions rendu à Rome pour manifester devant le parlement avec d’autres militants / patients qui demandaient la légalisation du Cannabis.

Walter est arrivé en ambulance. Il avait fait le voyage depuis Florence pour nous rejoindre et manifester. Ensemble nous sommes avons été reçus par les députés. C’est une des personnes les plus courageuses que je connaisse, depuis nous ne nous sommes plus quittés.

WhatsApp Image 2021 04 30 at 09.31.13
Antonella Soldo – Image Megliolegale – Tous droits réservés

 

 

Hier, dans plus de 20 villes italiennes, des centaines de citoyens se sont rencontrés devant le tribunal le plus proche pour soutenir la bataille de Walter.

Le tribunal d’Arezzo a acquitté Walter De Benedetto parce que le fait n’existe pas, mais il est évident qu’une loi qui a conduit un patient sur le banc des accusés (laissant libre les trafiquants de drogue) est une loi qui ne fonctionne pas !
🌱 Il faut maintenant une nouvelle loi pour protéger les patients et tous les consommateurs de cannabis. »

 

 

 

 

Remerciement Spécial Stefano B.

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

Sources : Rédaction // TG3 // Rédaction

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 870 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.