La Légalisation En Marche aux Seychelles

Publicité

La digue prohibitionniste des Seychelles n’a pas résisté longtemps à la vague verte. C’est le 1er Juillet prochain qu’un tout nouveau texte de loi entre en vigueur dans l’archipel.

L’usage médical du Cannabis, son importation sa commercialisation en pharmacie et sa consommation deviendraient parfaitement légales. Dernier bémol, l’Assemblée Nationale tarde à examiner le texte de loi officiel, ce qui pourrait être compromettant pour cette légalisation.

Le Cannabiste revient aujourd’hui sur un processus débuté en 2017, avec une interview exclusive de Ralph Volcère, c’est l’homme par qui le changement est en marche aux Seychelles.

 

* * *

 

Au Seychelles pour les patients munis d’une ordonnance, il sera bientôt légal de consommer pour du Cannabis afin de se soigner.

Mais malgré un climat propice à sa production, les produits seront importés.

 

Image @ Unsplash

C’est à l’impulsion d’un citoyen engagé du nom de Ralph Volcère, que la cours constitutionnelle avait examiné la licité d’une interdiction de prescription de Cannabis médical en Juin 2019.

* * *

Après une décision de la cour constitutionnelle le droit est allé aux patients. Le gouvernement des Seychelles avait, en Février dernier publié au journal Officiel un texte qui permettrait la prescription de cannabis à usage thérapeutique.

C’est pour avoir la permission de soigner sa propre mère âgée de 84 ans et victime de la maladie d’Alzheimer que Ralph Volcère, avait initié ce combat légal.

 

 

A présent le texte est dans les tuyaux de l’assemblée, mais certaines voix s’élèvent pour dénoncer une légalisation ultra-restrictive.

Un projet en demie-teinte que dénonce ouvertement Ralph Volcère, c’est un militant engagé pour la légalisation et un professionnel de la communication, il dirige le journal « Seychelles Independant« .

 

* * *

« La procédure pour accéder au cannabis médical est extrêmement bureaucratique et inutile et rend l’accès impossible. L’autorisation est à la seule discrétion du commissaire à la Santé » Source SNA via France TV Info Outre Mer

 

À lire sur Le Cannabiste

#Mise à jour

Le texte de loi prévoit

  • Un encadrement par le gouvernement des licences d’importation et de distribution
  • Une obligation de formation et de suivi des médecins
  • L’accès en sera interdit aux mineurs
  • La culture et la consommation de Cannabis fumé restent illégales

 

Voici le texte de loi qui organise la régulation du Cannabis médical aux Seychelles dans son intégralité.

SI 25 2020 – Misuse of Drugs Act 2020

* * *

#Interview

Nous sommes allés à la rencontre de Ralph Volcère. C’est à son initiative que la mis à jour de loi sur les stupéfiants, va finalement être mise à jour aux Seychelles

Le but est d’autoriser celles et ceux qui le souhaitent, à se soigner légalement avec des médicaments à base de Cannabis.

 

Affiche de campagne de Ralph Volcère – Image @ FB

 

LC: Bonjour Ralph, l’assemblée national à-t’elle approuvé la nouvelle loi? C’est prévu pour le 1er Juillet ?

Non pas encore, mais à l’issue de la publication au journal officiel le 17 Mars dernier, les députés ont 19 jours pour débattre de la loi et l’amender si nécessaire.

Mais il semble que ce ne soit pas dans leur priorité immédiate. Alors j’ai un plan efficace pour le leur rappeller.

 

* * *

 

LC: Que faut-il penser d’un projet de légalisation qui exclut les fleurs et l’autoculture.

C’est déjà un premier pas et à présent que nous avons mis le pied pour garder la porte entrouverte, nous nous devons impérativement d’insister, au nom du peuple des Seychelles. Au nom de la santé.

Il faut savoir que la justice ici aux Seychelles, est plus permissive qu’en France ce qui est toléré :

  • Consommation personnelle dans un domicile privé
  • Possession jusqu’à 10 grammes sur soi
  • Culture à domicile de 3 pieds de Cannabis par famille au maximum

Le travail à présent consiste à trouver une entente légale pour protéger les consommateurs et leurs famille de la répression contre les stupéfiants.

Car tant que les choses ne seront pas gravées dans la loi, les interpellations et les amendes continueront de pleuvoir injustement.

 

 

LC: Que pensez-vous de la restriction d’accès au Cannabis médical pour les moins de 18 ans?

M’est avis que nous devrions laisser aux experts médicaux le soin de décider à quel âge un enfant peut se voir prescrire du cannabis médical.

J’imagine que c’est en fonction du problème spécifique auquel chaque patient est confronté d’un point de vue purement médical …

 

LC: Quelles sont vos outils autour de cette légalisation? Vous comptez vous y prendre comment?

Je vais me présenter à l’élection présidentielle des Seychelles en Octobre prochain.

LC: Vous êtes sérieux?

Oui

* * *

LC: Et vous pensez que vous avez des chances d’être élu?

Écoutez c’est très simple, le 17 Juin prochain, si rien n’a été fait au parlement, je convoquerais la presse pour un communiqué officiel. À partir de là je compte bien inscrire une contre proposition crédible qui pourra sans le moindre doute, venir jouer les arbitres.

Le Cannabis est un soin et une richesse culturelle qu’il nous faut protéger et développer aux Seychelles. Sa légalisation sous une forme ou une autre recueille plus de 50% d’opinions favorables dans toutes les configurations.

Son accès médical en particulier fait appel à ce qu’il y a de meilleur en nous: la tolérance et la compassion.

 

Ralph Volcere en compagnie de sa Mère pour qui il se bat, en faveur du Cannabis Médical. – Image @ FB

 

LC: Un mot sur l’interdiction des fleurs ?

Le choix politique qui a été fait, consiste à placer la question du Cannabis sous l’autorité sanitaire. C’est un choix très discutable.

J’attendais des députés qu’ils fassent preuve d’ouverture d’esprit pour élever la question du Cannabis médical à la consommation naturelle de fleurs en vape ou en fumée.

Comme je m’aperçois que nous n’avançons pas je n’ai pas d’autre choix que de rentrer dans le jeu politique. Notre vocation n’est pas de gouverner et soutiendrons les candidats qui proposent la légalisation du Cannabis en priorité.  Si nous sommes élus dans les 6 mois nous légaliserons tout le Cannabis aux Seychelles.

Ralph Volcère le 12 Juin 2020 pour Le Cannabiste

* * *

 

Compassion tolérance, progrès, paix sociale. Plus que des mots, un projet pour les Seychelles, c’est l’arrêt de la guerre à la drogue. Un coup fatal à d’autre mots comme prohibition, persécution, corruption et misère sociale.

Le combat en faveur de la légalisation du Cannabis c’est la défense des mêmes mots, le combat contre mêmes maux des deux côtés de la Méditerranée, mais aussi un combat pour la justice et la liberté très loin bas: sous les tropiques.

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Seychelles News Agency /// France Info TV /// Interview réalisée le 12 Juin en ligne par la rédaction

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 671 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.