La THCV : un Cannabinoïde bon pour le régime?

Publicité

Le Cannabiste s’aventure sur les chemins de la science moléculaire appliquée à la diète. Aujourd’hui nous vous présentons la Tétrahydrocannabivarine ou THCV, cousine d’un ami à nous le Delta 9. Soyez attentifs, car la THCV cette inconnue, recèle peut-être la clé pour nous permettre de réguler notre équilibre alimentaire. Lumières, caméra, chichon ! Ça tourne …

* * *

‘Cannabinoïde’ et ‘bon pour le régime’ dans le même titre, voilà qui risque de faire tilter le capteur de la censure pharmaco-judiciaire hexagonale.

Tant mieux, ça leur donnera quelques trucs scientifiques à lire. Tout est écrit vert sur blanc au final alors vous savez …

#Un sacré merdier

400 produits chimiques d’origine naturelle, se trouvent dans le Cannabis dont 100 Cannabinoïdes. Et puis il y a les terpènes, les flavonoïdes les hydrocarbures …  de vous à nous c’est un sacré merdier pour s’y retrouver.

Cannabinoïdes – Image : Leafly

En plus, la composition précise des fleurs bouge tout le temps.

La formule chimique d’une fleur de Cannabis est différente

  • D’un individu l’autre dans la même variété (Skunk Kush Haze)
  • D’une variété à l’autre dans le même type (Indica Sativa Ruderalis)
  • D’un type à l’autre selon les régions et les normes (Chanvre Cannabis)

Et c’est pas fini, la chimie de la même fleur peut varier

  • Suivant les conditions de sa culture
  • Au fil de sa récolte et de son séchage
  • Consécutivement à une maturation dite ‘curing’

L’humidité, le temps, la pression atmosphérique, la qualité de l’air selon certains même les énergies cosmiques: tout peut contribuer à oxyder et à bonifier une fleur de Cannabis, à mesure que passent les jours qui suivent sa récolte.

* * *

C’est peut être la raison pour laquelle aucune ‘world company‘ n’est encore parvenue à en capturer le mixage parfait. C’est qu’il y a autant de formules pour ces fleurs de Cannabis que de visages humains sur la planète. Mais bon sang que cette fleur nous ressemble!

#Kissé sului la ?

La THCV est un cannabinoïde, un parent du très célèbre tétrahydrocannabinol, le THC, qui modifie le comportement humain. La molécule psychotrope.

La THCV possède un certain potentiel psychoactif. Des recherches d’ailleurs montré que la THCV peut réduire la psychoactivité du THC à faible dose

À fortes doses, cependant, il semble se connecter aux mêmes endroits dans le cerveau et le corps que le THC traditionnel. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour clarifier ces associations dans le cadre de l’effet d’entourage des cannabinoïdes.

Cannabinoïdes – Image : Leafly

Dans les premières études, la THCV se montre moins psychoactive que le THC. Bien que des recherches plus approfondies soient nécessaires, on pense que la THCV pourrait faire partie de ce qui donne aux variétés à dominance sativas leur réputation dynamisante pour le corps et l’esprit.

Les principales propriétés de la THCV :

  • Antioxydant
  • Anti Inflammatoire
  • Anti Douleur

Mais aujourd’hui ce sont 4 autres raisons qui nous conduisent à vous présenter ce cannabinoïde si particulier qu’est la THCV

1 – Gestion du poids

Toutefois, lorsque la THCV est combinée au THC, les rongeurs ne perdaient pas de poids et ne manifestaient pas de perte d’appétit.
Des recherches sur d’autres cannabinoïdes, y compris le cannabidiol, CBD, ont montré que certains cannabinoïdes non psychoactifs combinés peuvent aussi diminuer l’appétit.

Cette recherche prometteuse suggère que le CBD et la THCV peuvent aider à freiner les fringales et favoriser la perte de poids. Dans quelle mesure et/où proportions? Tant que le Cannabis sera prohibé comme un stupéfiant en France, il sera difficile d’en étudier d’éventuels usages pratiques sur des sujets humains.

2 – Potentiel sur le diabète

Dans le cadre d’essais cliniques portant sur 62 personnes, les chercheurs de GW Pharmaceuticals ont testé les effets du CBD et de la THCV chez des patients atteints de diabète de type 2. Les essais ont testé 100 mg de CBD et 5 mg de THCV. Les chercheurs ont examiné ces composés seuls et dans un rapport de 20: 1.

Diabète – Image : Pixabay

 

Les résultats ont montré que la THCV et le CBD amélioraient avec succès les niveaux d’insuline à jeun, réduisaient les taux de glucose sanguin, amélioraient la réponse insulinique, réduisaient la pression artérielle et réduisaient les marqueurs d’inflammation.

Bien que ces essais soient préliminaires, cela donne une valeur potentielle immense aux cannabinoïdes dans le traitement du diabète.

* * *

Des effets similaires ont été trouvés chez la souris. En 2008, une étude publiée dans la revue Nutrition & Diabetes a révélé que, même si le traitement à la THCV ne semblait pas freiner la prise de nourriture ou le gain de masse corporel chez les souris génétiquement obèses, le cannabinoïde les rendait plus sensibles à l’insuline mais surtout il présentait un effet dose-dépendant. réponse sur l’intolérance au glucose.

Une réponse dépendante de la dose est un bon signe que la THCV est ce qui a provoqué ces changements.

3- Potentiel sur les troubles épileptiques

Plusieurs composés différents de la plante de Cannabis ont montré leur efficacité contre les convulsions épileptiques. Le CBD et le THC sont les deux composés de cannabis les plus couramment utilisés pour lutter contre l’épilepsie.

Les premières recherches montrent que la THCV possède également des propriétés anticonvulsives très puissantes. Sur des rongeurs, la THCV a réussi à enrayer l’activité épileptique. Les chercheurs pensent que cela est dû à la manière dont la THCV engage le système nerveux.

 

Billy Caldwell Jeune britannique épileptique soigné aux cannabinoïdes avec succès

Semblable au THC psychoactif, la THCV se lie à des récepteurs cellulaires spéciaux, les récepteurs CB1 et CB2. Ces derniers jouent un rôle dans la gestion de l’excitation excessive dans le cerveau. Un cerveau trop excité contribue à l’épilepsie. Les études in vitro et in vivo ont désormais démontré son impact sur ces troubles en particulier.

4- Potentiel contre la maladie de Parkinson

La THCV a également montré des résultats prometteurs dans les études sur la maladie de Parkinson chez l’animal. Une étude de 2011 publiée dans le British Journal of Pharmacology voulait déterminer si la THCV améliorerait la fonction motrice de rats atteints d’une forme expérimentale de la maladie de Parkinson.

Comme mentionné plus haut ici, la THCV peut bloquer certains récepteurs cellulaires ciblés par le THC. À certaines doses, la THCV diminue l’activation du récepteur CB1. Le récepteur CB1 est un emplacement à la surface d’une cellule qui contribue aux effets psychoactifs du cannabis.

* * *

Bien que la THCV puisse bloquer le récepteur CB1, il déclenche également le récepteur CB2. Le récepteur CB1 est principalement concentré dans le système nerveux et le CB2 dans le système immunitaire. Les chercheurs ont émis l’hypothèse que ces propriétés uniques de la THCV en feraient un médicament de Parkinson particulièrement utile et efficace s’il était autorisé.

Selon cette étude sur les rongeurs, ils avaient raison. Le traitement des rats à la THCV a amélioré le contrôle moteur. Cela semblait également retarder la progression de la maladie de Parkinson.

 

 

Après application de des doses répétées, le cannabinoïde semblait également empêcher la mort de cellules cérébrales clés. Les symptômes de Parkinson apparaissent en même temps que ces cellules cérébrales clés meurent.

#Variétés

Après vous en avoir autant révélé sur cette molécule magique qu’on trouvera dans toutes les pharmacies dès que l’académie Française de médecine aura fini de tourner en rond autour de sa queue.

* * *

Nous ne pouvions pas vous laisser feuille en main sans vous avoir préalablement glissé quelques références. Voici quelques variétés connues pour posséder de hauts niveaux de THCV dans leurs profils en général :

  • Doug’s Varin
  • Black Beauty
  • Durban Poison
  • Malawi Gold

 

Crédits GW pharmaceuticals

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

D’après une idée d’Anna Wilcox

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 446 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.