l’AFPC défend le chanvre libre devant le le CESE

Publicité

Mybud-MiniBud-LeCanabiste

L’Association Française des Producteurs de Cannabinoïdes poursuit son travail de défense des agriculteurs du chanvre et d’information du public. Les responsables de l’association Française des Producteurs de Cannabinoïdes vient d’être auditionnée par la Commission Temporaire Conseil Économique, Social et Environnemental, le CESE à Paris. C’était la semaine dernière, le 2 Juin dernier.

On fait le point avec notre invité, François Piotrowski, il est le président de l’AFPC, quand le chanvre frappe à votre porte, c’est sur Le Cannabiste.

 

* * *

 

#AFPC

Sweetseeds-Lecannabiste

Nous avons régulièrement suivi le travail de cette association de producteurs et de transformateurs du Cannabis légal depuis ses débuts. L’Association Française des Producteurs de Cannabinoïdes a pour porte parole emblématique Jouany Chatoux, le fameux producteur Creusois de la Ferme Bio de Pigerolles. mais c’est aujourd’hui son président François Piotrowski qui prend la parole, après une intervention hier devant le Conseil Économique, Social et Environnemental.

Vous allez voir que défendre le droit collectif et individuel, du chanvre en France, ça n’est pas une activité de tout repos.

 

* * *

 

 

LC: Bonjour François, vous gérez l’AFPC cela signifie quoi rapidement en termes de chiffres?

L’AFPC c’est aujourd’hui 300 producteurs réunis au sein de l’association, pour une surface cultivée en chanvre à actifs qui représente environ 450ha répartis sur tout le territoire.

 

242043472 102652672174181 2345223988765626495 n
Image @Kanopæ – DR

 

LC: La semaine dernière devant le CESE, vous avez été sollicités dans quel but ?

L’afpc à été auditionnée dans le cadre de la consultation pour la mission temporaire  cannabis du CESE. 

Le but de cette mission temporaire est d’auditionner les différents acteurs du chanvre bien-être, mais aussi du cannabis thérapeutique et à usage adulte afin de faire un rapport et d’orienter les politiques publiques de demain concernant notre secteur d’activité. 

Notre audition a permis de nous exprimer sur les spécificités de notre secteur, sur les difficultés que l’on rencontre (législative/économique/juridique) et d’affirmer que la France a tout les atouts pour devenir l’un des pays majeurs du secteur chanvre actif.  

Mais qu’il faut, maintenant, s’en donner les moyens. 

 

LC: Est ce que tout le monde a le droit de faire pousser du chanvre comme il veut aujourd’hui ?

Concernant la culture, il me semble au vue du dernier arrêté que tout le monde peut en soit faire pousser du chanvre tant que celui-ci provient bien de variétés inscrites au catalogue UE.

Par ailleurs la récolte de la fleurs et de la feuilles ne sont autorisés qu’a des agriculteurs actifs au sens de l’UE, cela mème devant avoir un contrat de rachat signé avec un industriel. 

C’est en tout cas mon interprétation du cadre que l’on nous propose …

 

 

272298383 140582435047871 5551410742450343153 n
Image @Kanopæ – DR

 

LC: En quelques mots vous militez pour quel droit?

Nous militons pour que le secteur du chanvre a actifs se développe de manière transverse sans oublier les producteurs. Également pour que le futur cadrage prenne en compte les spécificités techniques de se nouveau secteur afin de permettre d’être compétitif au niveau UE mais aussi international. 

Cela passe notamment par l’élargissement du catalogue variétale, l’augmentation du taux de THC autorisé à 1%, l’autorisation de pratiquer des extraction dans un cadre réglementaire plus claire.

LC: Quelles sont les synergies contraires à la votre et dans quel but à votre avis?

Jusqu’ici seul les représentants du chanvre industriel étaient interrogés sur les questions relatives au chanvre à actifs, cela a créé beaucoup d’incompréhensions du fait de la méconnaissance technique des sujets liés aux Cannabinoïdes. Il semblerait que la donne à changé et que ces questions sont maintenant posées aux bons interlocuteurs.

 

* * *

 

LC: Est ce que le CESE a été réceptif à vos argumentaires?

Nous avons pu exposer en globalité les spécificités de cette nouvelle production végétale, de ses destinés et de la chaîne de transformation qu’il est nécessaire de développer. 

Ça a été l’occasion d’expliquer les vertus que cette production peut avoir non seulement de par ses usages, mais aussi pour relocaliser dans les territoires ruraux de nouvelles entreprises, une économie, de la formation, des filières d’excellence allant de l’agriculteur aux transformateurs, en passant par la recherche..

Oui les membres de la mission ont été réceptifs, et nous ont beaucoup questionnés et je les en remercie . Car peut être enfin allons nous avoir des politiques plus pragmatiques et sortant du carcan idéologique: (cannabis=défonce)

 

278582884 159871309785650 2614263076855649372 n
Image @Kanopæ – DR

 

LC: Vous attendez vous à des évolutions favorables à votre cause dans les mois qui viennent?

Je n’ai malheureusement pas de don de voyance…mais en tout cas nous faisons le maximum pour être force de proposition et d’informations.

 

* * *

LC: En matière de fleurs d’extérieur riches en CBD quelle serait selon vous actuellement la variété la plus intéressante à découvrir?

La Kompolti, reste un must pour ce qui est des fleurs du catalogue ..

Mais j’espère que rapidement beaucoup d’autres variétés vont être développées et autorisées a la culture en France.

 

Interview réalisée en ligne en Juin 2022 par la rédaction

 

A propos Jean-Pierre 1098 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.