Le 1er flic des Philippines viré pour trafic de drogue

Publicité

Prohibition, persécution, corruption, aujourd’hui le Cannabiste s’intéresse à la troisième règle de cette maxime. Corruption, c’est l’épilogue en un mot d’une affaire de trafic de drogue au plus haut sommet de l’état Philippin, autrement dit l’état le plus impitoyable et le plus sanguinaire au monde s’agissant des usagers. Sortez le pop-corn on va s’en payer une tranche.

* * *

C’est le deuxième bras droit de Dutertre à se retrouver consécutivement devant la justice pour trafic de drogue et corruption. Le dernier en date s’appelle Michael Yang et déjà en Mars dernier il était question de trafic de Méthamphétamine, à grande échelle. Ambiance.

 

#Morale

Nous en avons déjà parlé ici, le régime Philippin de Rodrigo Dutertre a décidé de massacrer les consommateurs de drogue stricto sensu depuis 2016. Les morts se comptent à présent par milliers, le président du pays a publiquement et de manière répétée invité les citoyens Philippins à « exécuter les drogués et les dealers, s’ils n’étaient pas immédiatement en mesure de les livrer à la police pour qu’elle ne les tue elle même. » 

* * *

Exécutions sommaires, passages à tabac, la délation des drogués désormais si chère à la Macronie, a des relents de gestapo aux Philippines, un pays où ce sont les militaires qui font la loi. Les conséquences sont excessivement brutales.

 

Crédits Reuters Extrait Duterte’s War – Tous droits réservés

Les Philippines sont un pays où d’après les derniers recensements officiels 5050 personnes ont été purement et simplement exécutées de sang froid par l’état ou par d’autres citoyens Philippins entre Juillet 2016 et Décembre 2018 (Source officielle PDEA / The Guardian. plus de 5000 morts en seulement 2 ans) Le Cannabiste du 12 Février 2019

* * *

Aujourd’hui c’est un problème de morale qui conduit le pouvoir à une nouvelle crise politique, un problème de confiance. Oscar Albayalde le 1er flic du pays vient d’être démissionné après un scandale sans précédent.

#2013 

L’affaire débute il y a 6 ans, Oscar Albayalde dirige une opération de lutte antidrogue, il s’agit de démanteler un laboratoire clandestin de Méthamphétamine dirigé par une organisation criminelle Chinoise dans la province de Pampanga, dans le centre de Luçon. Albayalde est alors le chef de la police provinciale.

Capture d’écran SCMP – tous droits réservés

Le prévenu Chinois qui avait été mis en cause dans cette affaire, avait d’abord été arrêté avant de parvenir à s’évader. L’enquête a révélé que l’homme avait été aidé dans sa fuite par la police en échange de 100 kilos de drogue. Les stupéfiants avaient été alors et revendus par le policier à son profit.

Une enquête sénatoriale avait finalement conclu à la culpabilité du policier qui au final n’a même pas été arrêté mais disons : poliment poussé vers la retraite… poliment viré donc.

* * *

#Ninja Cop 

*Flic Ninja, c’est le petit nom que la presse et les manifestants ont donné à Oscar Albayalde dont l’opinion publique demandait la démission depuis plusieurs jours. 

 

Capture d’écran The Guardian – tous droits réservés

 

Malgré les dénégations répétées de l’intéressé et bien que les preuves aient été insuffisantes pour le condamner, parmi les 190 000 hommes qu’il commandait, il semble bien que plus un seul ne souhaitait travailler pour lui. Question de principes.

 

Rodrigo Duterte – Image @ Blogspot -Tous droits réservés

Ce n’est pas par la porte judiciaire que le corrompu sera remercié mais par celle de la défiance populaire. Croisons les doigts pour que dans sa grande sagesse, la vindicte telle une infection salutaire, finisse par gagner tout l’appareil politique Philippin. Un pouvoir inique brutal et très largement corrompu.

Il est peut-être temps de rendre à Dutertre ce qui appartient à Dutertre en lui souhaitant une chute lente et douloureuse, sinon un épisode populaire bref et émouvant, à la Mussolini. 

* * *

A chaque fois qu’on emprisonne un grand-père qui faisait pousser un peu de beuh, qu’on dénonce un voisin, qu’on verbalise un consommateur, ce n’est pas que l’esprit de 1940 que l’on contribue à perpétuer en France. C’est aussi le rêve de Dutertre.

Jusqu’à ce qu’un beau matin nous nous levions avec l’envie de faire changer les choses. L’envie de de devenir le changement? Votez.

 

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Remerciement Spécial : Le prof //  Sources :  SCMP ///The Guardian

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

 

Facebook Comments

A propos jean-pierre 441 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.