Le Cannabis Médical désormais gratuit en Sicile

Publicité

Depuis hier, grâce à un vote du gouvernement régional sicilien, les utilisateurs de Cannabis médical de la grande province du sud de l’Italie, n’ont plus à débourser le moindre sou pour leur traitement.

C’est l’occasion d’accueillir un premier article par Nabyla Chafi depuis le Canada sous la signature Cannabyla. Bienvenue Nabyla !

 

* * *

Le décret est le résultat d’un long travail de longue haleine réalisé sur plus d’un an, par un comité mis en place par le Conseiller pour la Santé et demandé par certaines associations, dont l’association sicilienne de patients du Cannabis : ‘ Bis Ter. ‘

« Nous remercions le conseiller Razza pour la sensibilité démontrée et pour le décret qui vient d’être signé  » 

C’est un résultat important, en tant qu’association nous continuerons notre action afin d’agrandir la liste des maladies acceptées pour la libre administration du médicament.  » Giuseppe Brancatelli de Bis Ter  – En illustration –

 

#Italia

L’italie a l’un des meilleur système de santé au monde. Chaque région administre son propre département. Aujourd’hui la Sicile offre l’accès un cette nouvelle médecine à ces citoyens et donne le LA pour les autres régions. La grande province du sud reconnaît l’efficacité de cette plante et vient de changer ses lois.

* * *

La nouvelle politique sicilienne sur le cannabis médical fait suite à une décision similaire prise par le gouvernement tchèque en octobre dernier.

En vertu de la loi tchèque, les patients seront remboursés jusqu’à 90% des frais de prescription. La loi couvre un maximum de 30 grammes de cannabis par mois.

 

À ce sujet sur Le Cannabiste

 

La véritable révolution en Sicile, c’est que pour les patients souffrant de :

  • Douleurs chroniques
  • Paralysie cérébrale
  • Sclérose en plaques

La totalité du coût des traitements, sera prise en charge par le gouvernement régional Sicilien.

 

Il appartient aux médecins des sociétés régionales de santé publique, aux spécialistes des centres d’anesthésie et de réanimation, de neurologie et de thérapie de la douleur, de prescrire une thérapie à base de Cannabis.

Les ordonnances seront délivrées aux patients pour une période maximale de six mois, puis seront bien entendu renouvelables.

#Prescriptions

La prescription de cannabis à usage médical, est déjà autorisée en Italie lorsque le patient ne répond pas aux thérapies conventionnelles.

La liste des utilisations médicales comprend:

  • soulager la douleur chronique, ainsi que la douleur associée à la sclérose en plaques et aux lésions de la moelle épinière
  • le traitement des nausées et des vomissements causés par la chimiothérapie, la radiothérapie et les traitements contre le VIH
  • la stimulation de l’appétit pour les patients souffrant de cachexie, de l’anorexie, de la réduction des mouvements involontaires
  • Les patients atteints du syndrome de Tourette

 

* * *

 

Les préparations à base de Cannabis ou les fleurs, peut être retirées par les patients dans les pharmacies hospitalières. Pour le moment, cependant, en Sicile, les pharmacies ne produisent pas le médicament. Le décret oblige la région à signer des accords spécifiques avec chaque pharmacien en particulier.

#Délivrance

Cinq pharmacies privées qui produisent le médicament et sont situées dans les villes de Agrigente, Catane, Palerme, Raguse et Syracuse.

 

 

 

Pas plus tard que la semaine dernière, on apprenait que des chercheurs italiens avaient découvert le tetrahydrocannabiphorol :’THCP’ et le cannabidiphorol ‘CBDP’.

Les tests pharmacologiques ont révélé que le THCP semblait être plus de 30 fois plus puissant dans sa capacité à se lier aux récepteurs endocannabinoïdes CB1, par rapport au THC. Ces résultats suggèrent que le THCP agit de manière similaire au THC mais à des doses plus faibles, soit environ la moitié de la dose.

 

* * *

#Le juste prix 

La seule entité autorisé à produire du cannabis médical  en Italie et contrôlée par le ministère de la défense : le SCFF pour Stabilimento Chimico Farmaceutico di Firenze.

À retrouver sur Le Cannabiste

 

Le prix final du produit vendu dans les pharmacies par le SCFF est actuellement fixé à  6,88 € du gramme. En juin 2017, le ministère de la santé avait fixé un prix maximum, pour le Cannabis médical compris au plus haut, entre 8,50 € et 9,00 € du gramme.

Comment sont-ils arrivés à une telle baisse de prix? Sans aucun doute grâce à la production locale, en limitant les importations sur un marché en constante hausse.

 

* * *

#Importations

 Le gouvernement Italien a purement et simplement annulé une partie de ses commandes avec le producteur Canadien Aurora.

Basé à Edmonton, en Alberta, a une capacité de production de plus de 625 000 kg par an, opérant sur les cinq continents et dans 25 pays. C’est donc un coup dur, qui frappe Aurora mais tout ne semble pas perdu pour le producteur.

 

 

En effet Giuseppe Libutti, un avocat d’affaires italien, a dernièrement déclaré au Marijuana Business Daily que « l’augmentation de la production est positive car elle montre l’engagement du gouvernement italien à la continuité du programme de cannabis médical. » Tous les feux sont au vert !

* * *

 

Le SCFF et la région de la Toscane se sont d’ailleurs associés pour travailler sur la production de cannabis médical et pour fournir des preuves de son efficacité et de sa sécurité, a rapporté le Marijuana Business Daily.

 

Image @Unsplash

Et la France dans tout ça ?

Et bien en France en 2020 on ‘expérimente’ avec des pincette, le Cannabis thérapeutique. En gros du côté de la Macronie, on est encore à la théorie … alors vivement demain !

Cannabyla 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Marijuana Business Daily ///  Blog-Cannabis

 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 725 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.