Les racines US de la prohibition du Cannabis

Publicité

Aujourd’hui on accueille un nouvel auteur et c’est la toute première fois même qu’une auteure nous fait le plaisir de s’inviter sur nos pages.  A cette occasion, vous êtes vous déjà demandé d’où venait la prohibition moderne du Cannabis aux US ? Renaissance nous parle aujourd’hui de ses racines. On fait un peu d’histoire contemporaine de la Marijuana, sur Le Cannabiste.

* * *

#Prohibition

L’histoire de la prohibition du cannabis est pavée de trahisons bureaucratiques, scandales politiques, d’entreprises douteuses, de  cupidité et de zéros en science .

La réforme du cannabis est sans doute le sujet de politique publique le plus important de cette décennie. C’est une question qui touche au droit, à la justice sociale, à l’économie, à la santé publique et à de nombreux domaines de la politique publique.

Avec autant de bonnes raisons de mettre fin à la prohibition du cannabis Aux États-Unis, on peut se poser la question suivante: « Pourquoi le cannabis a-t-il jamais été interdit? »

#Origines racistes
Harry Anslinger, le père de la prohibition du cannabis, était un raciste bien connu qui a bâti sa carrière pour la plupart sur des mensonges. Car le cannabis était légal aux États-Unis pendant longtemps. Ce n’était pas chose rare de trouver du Cannabis dans les maisons à travers tout le pays à la fin des années 1800 et au début des années 1900.

#Bon vieux temps

Chez les médecins Américains à cette époque, le cannabis était un ingrédient très répandu. Son usage faisait consensus dans tout le pays. la plupart de médecins le connaissaient comme une substance sans danger facile à utiliser et très polyvalente.

Les choses ont commencé aux alentours des années 1910, 1920 lorsque les États-Unis ont connu un afflux d’immigrants mexicains. La popularité des genres de musique associés aux communautés minoritaires s’est faite croissante.

Débordées par le phénomène, les autorités se sont mises à chercher un prétexte pour traquer et expulser le migrants et une raison de pouvoir harceler les communautés de personnes de couleur.

La prohibition du Cannabis, pouvait leur offrir exactement ce dont ils avaient besoin. Alors ils l’ont fait.

 

 

Harry Anslinger, le moteur de la prohibition fédérale du cannabis dans les années 1930, aurait déclaré à l’époque :
« Il y a 100 000 fumeurs de marijuana au total aux États-Unis, et la plupart sont des Noirs, des Hippies, des Philippins et des Fêtards. Avec leur musique satanique, leur jazz et leur swing résultent de la consommation de marijuana.

Cette marijuana amène les femmes blanches à rechercher des relations sexuelles avec des nègres, des artistes et d’autres. »

#Hearst et Dupont

Y a-t-il autre chose aux origines de la prohibition du cannabis que des motifs raciaux? Peut-être… La théorie de Hearst et de DuPont

Même aujourd’hui, les entreprises et les industries tous entières bénéficient énormément de la prohibition du Cannabis. 

Jack Herer 4.20 – Credits jackherer.com

Dans son livre novateur, « l’empereur est nu », le militant légendaire du cannabis Jack Herer soutient la thèse, que cette interdiction était également motivée par les intérêts financiers de William Randolph Hearst et de la société DuPont.

L’industrie de Hearst utilisait le bois pour fabriquer les journaux celle de DuPont les produits pétrochimiques. Tous deux avaient clairement une motivation financière essentielle pour interdire le chanvre aux États-Unis et au-delà, partout ailleurs.

* * *

Cependant, il est difficile d’établir la corrélation entre Hearst, DuPont et Harry Anslinger. Il est certain que Hearst a publié de nombreux documents de propagande anti-cannabis via son empire médiatique, mais cela aurait pu être dû à plusieurs raisons ou à une combinaison de raisons.

 

 

Le résultat final c’est que le cannabis s’est retrouvé interdit dans tous les États-Unis et que Hearst et DuPont ont largement bénéficié de ce changement de politique publique. Si la prohibition était leur objectif, ils ont très certainement atteint.

* * *

Au sein de l’administration Nixon À la fin des années 1960, de nombreux Américains commencent à s’interroger sur le bien-fondé ou pas, de la prohibition du Cannabis. 

C’est le début d’une évolution politique d’ampleur nationale, une évolution plus vaste qui se déroule aux États-Unis. C’est bien entendu à cette époque que l’Amérique fait sa révolution culturelle : les années 60.

Image : somekillerstories.com

En 1969, la Cour suprême des États-Unis décide de créer une taxe sur la marijuana car on s’aperçoit au final que le ‘Marijuana Act’ de 1937 était inconstitutionnel. Cette ancienne loi trouve en violation des droits du cinquième amendement.
En conséquence, le président Richard Nixon était déterminé à inclure le Cannabis en sur l’annexe I de la nouvelle Loi sur les substances contrôlées.

* * *

Richard Nixon – Crédits Wikimedia Commons

Le président Nixon convoque la Commission Shafer et commande un rapport sur le cannabis. Le rapport recommande de dépénaliser le cannabis pour les adultes, Nixon choisit de l’ignorer, la prohibition du Cannabis demeure.

« La campagne de Nixon en 1968 et la Maison blanche de Nixon par la suite avaient deux ennemis: la gauche anti-guerre et le peuple noir.

Vous comprenez ce que je dis?

Nous savions que nous ne pourrions pas le faire.
Il est illégal d’être contre la guerre ou contre les Noirs, mais en obligeant le public à associer les hippies à la marijuana et les Noirs à l’héroïne. Et puis, en les criminalisant lourdement, nous pourrions perturber ces communautés « 
John Ehrlichman proche collaborateur de Nixon – Archives CNN

John_Ehrlichman en 1969 – Crédits Wikimedia

« Nous pourrions arrêter leurs dirigeants. Faire une descente dans leurs maisons, briser leurs famille, et les diffamer nuit après nuit aux nouvelles du soir

Journaliste: Saviez-vous que vous mentiez à propos de la drogue? Bien sûr que nous savions.. »

* * *

La prohibition du cannabis est un outil qui a aidé les autorités depuis des décennies à cibler les membres de la société qui étaient considérés comme indisciplinés ou indésirables.

Cette stigmatisation existe toujours à ce jour et les orientations politiques néfastes de Nixon sont toujours en vigueur.

Si vous aimez la plante et croyez en la compassion et la justice, prenez votre part. Contactez vos représentant politiques, faites-leur savoir que l’interdiction a échoué et qu’il est temps d’adopter une approche plus judicieuse.

Renaissance, pour Le Cannabiste. 

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés

 

 

 

 

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 372 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.