Marseille: du Cannabis synthétique à l’Hôpital

Publicité

C’est à l’hôpital de Marseille qu’une expérimentation impliquant à la base, des Cannabinoïdes de synthèse, est programmée cette année par les équipes de chercheurs sur des humains. Il s’agirait visiblement d’étudier du ‘vrai’ Cannabis médical en commençant par en administrer du ‘faux’: Des Cannabinoïdes de synthèse. Le Cannabiste a choisi d’alerter sur l’illusion collective selon laquelle on s’apprêterait à « Étudier le Cannabis Thérapeutique » à Marseille. Décorticage, mise en garde et enfin : pizza !

* * * 

On commence avec une petite mise au point pratique et rapide au niveau des termes :

  • Il y a le Cannabis à usage social ou récréatif 
  • Les usages thérapeutiques du Cannabis
  • Le Cannabis à usage médical

Et pi c’est tout ! ne vous compliquez pas trop la vie avec le reste, vous avez tout sous les yeux.

* * *

Par contre.

  • Les Cannabinoïdes de synthèse ce n’est pas ce qui caractérise le Cannabis médical
  • Les Cannabinoïdes de synthèse cela ne constitue pas du « Cannabis synthétique » c’est faux de le considérer (NDLR : même si on l’a employé dans le titre!)
  • Les Cannabinoïdes de synthèse ça n’est pas ce qui caractérise l’aspect Thérapeutique du Cannabis

Ce sont des Cannabinoïdes de synthèse, point barre. Et on les connaît encore bien trop mal pour les utiliser tranquillou à la petite semaine histoire de comprendre ce que fait le vrai Cannabis. Car cela n’a rien à voir.

D‘ailleurs très souvent, lorsqu’on a essayé de donner des Cannabinoïdes de synthèse à des patients en assez grande quantité, pour les études, ça c’est mal voir très mal passé. On va le voir un peu plus bas.

* * *

 

Il existe plusieurs médicaments sur le marché à base de Cannabinoïdes de synthèse. Nous n’en nommerons aucun ici. Nous n’avons pas non plus vocation à débattre de leur efficacité ou pas. 

En revanche voici les risques qui se trouvent associés à un certain nombre de ces molécules synthétiques disponibles légalement en Europe pour un usage dit ‘récréatif’ d’après l’ANSM.

  • des troubles neurologiques et neuromusculaires (agitation, convulsions, somnolence, vertiges, paresthésies, ralentissement psychomoteur),
  • des troubles cardiovasculaires (tachycardie/palpitations, hypertension artérielle, plus rarement bradycardie, voire hypotension artérielle)
  • des troubles psychiatriques (troubles psychotiques, symptômes paranoïaques, confusion, anxiété, amnésie, parfois insomnie, humeur dépressive).

Des cas de tolérance, de dépendance et de signes de sevrage sont également décrits. Aucun décès n’a été rapporté en France à ce jour mais la littérature étrangère rapporte de nombreux cas de décès par intoxication massive. » SOURCE ANSM.

Les Cannabinoïdes de synthèse en général, c’est tellement bon qu’on en mangerait ….. ou pas.

* * *

#Vue de l’Esprit

N’ayons pas peur des mots, écrire qu’il s’agit d’une « Expérimentation de Cannabis Thérapeutique » à Marseille c’est une vue de l’esprit, une manipulation ou une grossière erreur. Car s’il s’agit de calibrer une étude sur le Cannabis médical avec des Cannabinoïdes de synthèse : c’est même un pur scandale.

Personne ne commence à observer le vrai Cannabis en se basant sur des molécules potentiellement toxiques dont on a pas encore mesuré toutes les conséquences sur le long terme, personne.  La plante de Cannabis c’est l’évolution conjointe d’une race de plante et de millions d’organismes à travers les âges. L’écho combiné des cannabinoïdes; l’aromathérapie et l’effet d’entourage ….  Mesdames et messieurs ce qui se prépare à Marseille, cela s’appelle un enfumage et c’est même peut-être dangereux d’y participer.

 

 

* * *

D’après de nombreux témoignages de patients, les médicaments aux Cannabinoïdes de synthèse disponibles sur le marché sont loin d’avoir volé son efficacité au vrai Cannabis. Ces molécules chimiques sont la volonté des laboratoires et de certains médecins de s’approprier la réputation du Cannabis avec des molécules bon marché, pratiques, normalisées, hygiéniques et dont ils partageront les bénéfices.

En matière de Cannabinoïdes de synthèse et d’étude c’est souvent que ça dérape et ça fait mal quand ça dérape. Jugez plutôt.

* * *

— Étude de 2015 sur usage en fumée de Cannabinoïdes de synthèse : Défaillance multiple d’organes, dysfonctionnement métabolique grave —

* * *

 

Étude abandonnée en urgence en 2015. Catatonie consécutive à l’utilisation de cannabinoïdes de synthèse, apparition de troubles sévères chez deux patients sans psychose antérieure — 

* * *

— Étude abandonnée suite à l’échec complet a trouver une efficacité au CBD de synthèse — 

 

* * *

Effets indésirables majeurs des cannabinoïdes synthétiques: gestion de la toxicité aiguë et problèmes de sevrage,  — 

 

#Escroquerie

Le Cannabis ne coûte presque rien et il est très facile à produire, il est utilisé par de nombreux patients à travers le monde pour des affections extrêmement diverses. On estime que là où il est possible d’en cultiver et d’en utiliser pour soi même 45% des médicaments de conforts ont disparu, jusqu’à 50% des anxiolytiques vendus en moins. Vous voyez l’truc ? 

 

 

Il est absolument évident qu’avec le problème de la santé collective, vient toute une industrie, celle de la santé et du médicament.

Et croire que ces gens vont laisser leurs clients se soigner gratuitement avec de la Camomille, il faut quand être totalement naïf pour le croire. Oui ce sont les gens que vous voyez parfois faire des déclarations à la télé, non nous ne serons pas bêtes au point de les nommer.

#Dangereux

Si vous ingérez l’équivalent d’une tasse à café de THC pur, vous allez mourir. Dans d’atroces souffrances. Idem pour le CBD, idem pour la caféine, la taurine, la théine et tout un tas d’autres molécules que nous côtoyons quotidiennement. Le secret qui nous garde en vie : la dilution. C’est la raison pour laquelle personne ne s’est jamais vraiment intoxiqué à mort avec du Cannabis. Il est très compliqué et extrêmement onéreux d’en produire des concentrations dangereuses. Avec le Cannabis si la dilution est bonne, le produit n’est pas forcément dangereux, mais ça n’est valable que pour un usager de Cannabis naturel.

Voici en revanche ce que peut faire une cigarette de Cannabinoïdes de synthèse, une seule… Cette vidéo a été tournée cette année sur l’Île Maurice elle faisait partie d‘un article dédié à ces produits de synthèse que nous avons publié ici.

 

 

Avec les Cannabinoïdes de synthèse les chimistes jouent encore aux apprentis et sont capables de produire rapidement des tonnes de camelote dont on va rapidement ne plus savoir quoi faire si cette idée se répand, ne serait-ce qu’un peu. En promouvoir l’idée même dans un contexte médical c’est une aberration sociétale. La signature d’une médecine à des années lumières de ses propres pompes.

* * *

Pour faire simple Il existe 3 types de sources de Cannabinoïdes : 

  • Endocannabinoïdes fabriqués par le corps
  • Phytocannabinoïdes fabriqués par les plantes
  • Cannabinoïdes de synthèse fabriqués en laboratoire

Car les Cannabinoïdes de synthèse peuvent faire l’objet de tous les dosages, c’est justement ça le problème. Et croyez le ou non, c’est un des thèmes principaux de l’étude à venir et dont nous parle gentiment Le Parisien, mais c’est aussi le cas sur France Info et presque partout ailleurs depuis ce matin. Ni vu ni connu, tout va bien.

 

« Dans un premier temps, nous allons étudier les principes actifs du produit (THC et CBD) afin de trouver sa combinaison optimale, à partir de cannabis de synthèse» (Le Parisien)

Donc après plus de 40 ans d’arnaque prohibitionniste 43% d’usagers chez les mineurs de 17 ans et près de 5 millions d’usagers, personne n’a trouvé un bout de shit ou une tête d’herbe pour le faire tester à l’hôpital.

« Afin d’étudier le vrai comme il faut, nous allons commencer par vous faire administrer du faux « 

Sommes-nous ici les seuls à trouver cela grotesque ? Il en deviendrait presque malhonnête de ne pas crier à la porcherie et à l’arnaque. (NDLR: sinon ce serait bien mal nous connaître)

* * *

#Quart d’heure scientifique et impartial !

Voici les symptômes indésirables constatés lors de l’emploi des Cannabinoïdes de synthèse aléatoires sous la forme de ‘Spice’ un produit légal.

  • Tachycardie, hypertension critique, sueurs, palpitations
  • Désorientation, crises de panique, hallucinations
  • Pertes d’équilibre, vomissements, évanouissements
  • Pensées suicidaires, comportements violents, altérations permanentes de la personnalité
  • Paniques respiratoires, hémorragies des oreilles et des yeux, défaillances rénales

* * *

Voici les symptômes indésirables constatés lors de l’emploi de Cannabinoïdes d’origine Endogène 

* * *

Voici les symptômes indésirables constatés lors de l’emploi de phytocannabinoïdes.

* * * 

#Marchands du Temple

C’était le titre d’une lettre ouverte du CIRC au sujet de la profusion soudaine des Coffee shops cet été en France. En fait bien qu’elle n’ait pas eu tort, il manquait une cible à cette missive : le lobby des médecins, des pharmaciens et des fonctionnaires, à l’affût du prétendu ‘Cannabis Synthétique‘ dont le simple nom est une aberration aussi tordue et hors sujet que celui de ‘discrimination positive’.

* * *

Il existe là dehors toute une armée de gens avec de jolis tailleurs, des pompes à 500 balles et des sourires à 50 mille qui sont prêt à tout pour vous convaincre que le Cannabis : « il faut une usine et un gentil ingénieur qui vous le met dans un suppositoire ou bien dans un spray avant de le glisser dans votre corps. Sinon ce ne serait pas un médicament. »

 

N’en croyez rien ce sont des billevesées ultra libéralistes et pour le coup assez malhonnêtes. La fleur de Cannabis, sa tige, ses racines et toutes les parties de cette plante sont susceptibles d’être utilisés pour des usages thérapeutiques et nutritifs réels. Il existe de multiples manières simples et non nocives de la consommer et de la préparer soi-même.

* * *

C’est le cas en Israël et en Italie sous l’égide du ministère de la santé. Les fleurs sont effectivement un médicament prescrit par les médecins. ‘La fleur’ vous entendez …  ? Pas une vulgaire capsule de Cannabinoïdes de synthèse, dont personne ne sait au final quelles conséquences elle va entraîner sur votre foie, vos reins ou votre esprit.

Car à part la convoitise et son cortège d’industriels banquiers, qui voudrait des Cannabinoïdes de synthèse? Des politiciens intéressés? Des medecins idiots, peut-être les trois à la fois?

Si après avoir lu cet article il vous reste la volonté de courir vous inscrire à la Timone pour y goûter des Cannabinoïdes de synthèse. Un bon conseil, commandez plutôt une pizza et pensez-y une seconde fois.

D’ici là continuez de penser par vous même et n’oubliez pas de prendre l’air ; il paraît que de prendre l’air, cela garderait l’esprit jeune !

 

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Le Parisien /// Taylor and Francis Online /// Wiley Online ///  Science Direct ///  US National library of Medecine ///

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 325 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.