Vape US : 6 morts, le produit coupable identifié

Publicité

Aux dernières nouvelles 380 personnes ont été hospitalisées dans plus d’une trentaine d’états Américains après avoir vapoté des produits qui contenaient du Cannabis, c’est une véritable horreur. Une nouvelle fois, la célèbre plante qui ne demandait rien à personne se retrouve sur le banc des accusés, mais peut-être pas pour longtemps. Car le produit chimique supposé responsable de cette crise sanitaire aurait été identifié: il s’agit de l’acétate de vitamine E.

Le Cannabiste en compagnie d’Arnaud Dumas de Rauly spécialiste Français de la vape aux USA, fait le point sur la pire crise sanitaire pour l’industrie de la vape et du Cannabis à ce jour.

 

Ilustration @ Fb – Crédits NC

Du côté des industriels de la vape aux États Unis c’est une forte inquiétude qui domine à présent. Les perspectives économiques ont été soudainement assombries, car une crise inédite frappe le petit monde de la vape. Il semble que le mésusage de la cigarette électronique ou plutôt de ses consommables continue inexorablement de semer la mort parmi les usagers.

En effet, une femme de 50 ans vient de décéder au Kansas après avoir vapoté du e-liquide contaminé. En quelques semaines, c’est la sixième victime de cette crise de la vape qui frappe désormais dans tout le pays.

#Marché noir

Certes la régulation du marché de la vape aux USA comme ailleurs, permettrait d’éviter certains de ces drames. Mais d’après les spécialistes, la réponse serait ailleurs.

* * *

Nous sommes allés poser la question à Arnaud Dumas de Rauly, c’est le Français qui dirige The Blinc Group, l’incubateur de technologies de vape et du Cannabis à New York. Ça tombe bien, c’est justement là que réside Le Cannabiste. Depuis les dernières heures Arnaud fait le tour des médias US pour rassurer un peu tout le monde et désembuer la situation.

 » Dans 87% des cas il s’agit de produits originaires du marché noir, les 13% qui restent sont à mon avis des personnes qui refusent d’avouer qu’elles se sont fournies au marché noir. 

Arnaud Dumas de Rauly, The Blinc Group – Tous droits réservés

Les marchés noirs en plein essor, tels que la Californie et le Massachusetts, en sont un parfait exemple. Les taxes et redevances élevées imposées par l’État font grimper le prix du cannabis légal.

Les répercussions très faibles sur les entreprises sans licence restantes découragent les propriétaires de suivre le processus complexe de délivrance de licences.  » Arnaud Dumas de Rauly – The Blinc Group, Cannabis & vape business incubator.

Une constatation qui fait sens, car aucune entreprise légale n’aurait probablement pris le risque de faire ce qui a causé cette crise sanitaire. Des matières huileuses auraient été diluées discrètement dans des produits destinés à la vape afin d’y mélanger des extraits de Cannabis. Une faute technique impensable qui suggère que la malfaçon mortelle, aurait pour origine le marché noir ou la contrefaçon.

* * * 

Les autorités Américaines enjoignent désormais les consommateurs à ne plus utiliser les cigarettes électroniques.

Capture d’écran – VO News – Tous droits réservés –

Les autorités concluent pour le moment que des produits non conventionnels ont été mélangés au E-liquide, elles semblent écarter la piste du THC qui avait été évoquée un certain temps. Les produits ajoutés au liquides n’avaient pas pour but d’être vaporisés. Résultat les dommages sur la santé des consommateurs sont parfois irréparables. Les décès par asphyxie lente se succèdent.

#Acétate de Vitamine E

D’après un tout récent communiqué de presse des autorités de santé de New York, des niveaux « très élevés » de ce composant ont été trouvés dans les produits infusés au Cannabis. Les produits qui ne contenaient que de la nicotine ne présentaient pas ces taux.

L’acétate de vitamine E est un complément nutritif très répandu, qui « n’est pas connu pour être nocif lorsqu’il est ingéré sous forme de supplément de vitamines ou appliqué sur la peau », a déclaré le ministère de la santé de New York.

* * *

La Vitamine E ou tocophérol est une vitamine liposoluble (c’est-à-dire soluble dans les lipides mais pas dans l’eau). Elle est reconnue ses propriétés anti-oxydantes et son action protectrice des membranes cellulaires. Elle est utilisée également pour conserver les préparations à forte teneur en lipides car elle évite le rancissement des huiles et des beurres  par les radicaux libres. Source Onatera.com

Mais si le composé est aérosolisé puis inhalé par voie pulmonaire, on ne sait pas quel type de dommage il peut causer. Une chose est sûre, l’acétate de vitamine E n’est pas approuvé en tant qu’additif pour la vaporisation ni à New York, ni ailleurs. 

Selon la FDA l’acétate de vitamine E vaporisé recouvre progressivement les poumons et les empêche  de fonctionner jusqu’à provoquer le décès.

#Dommages

Mais les traces laissées par cette crise risquent d’être beaucoup plus profondes qu’un très mauvais souvenir collectif. D’abord il y a eu des victimes innocentes qui ne demandaient qu’à vivre, mais cette crise donne raison aux prohibitionnistes et pro-tabac comme jamais, la levée de bouclier a été immédiate.

A commencer par les autorités US, le grand patron en personne Donald Trump vient d’annoncer la prochaine interdiction des  » cigarettes électroniques aromatisées  » … tout un programme.

 

Capture d’écran France Info – Tous droits réservés

Une posture imitée par le très bien pensant milliardaire Michael Bloomberg, qui vient d’offrir un chèque de 160 millions de Dollars afin de produire des campagnes de publicité contre la vape dans les médias US.

« La promesse de 160 millions de dollars de Bloomberg intervient alors que les Centers for Disease Control and Prevention exhortent les gens à envisager de mettre fin au vapotage parmi plus de 380 maladies pulmonaires graves, dont cinq décès possiblement liés à la cigarette électronique. Les enquêteurs ont déclaré que bon nombre de ces cas impliquaient la vaporisation de produits contenant le principal ingrédient de la marijuana, le THC.

 

* * *

#Légalisation

Pour Arnaud Dumas de Rauly, il ne fait plus aucun doute qu’une partie de la réponse réside désormais dans la régulation fédérale du Cannabis. 

 » Alors que les États peuvent faire beaucoup plus pour lutter contre le marché noir, il ne sera jamais complètement éliminé tant que le gouvernement fédéral n’aura pas agi.

Tant que le cannabis sera toujours considéré comme une drogue de l’annexe 1 en vertu de la loi fédérale, la carte réglementaire à travers le pays laissera des vides juridiques et des absurdités réglementaires à exploiter par l’industrie illégale.  » Arnaud Dumas de Rauly – The Blinc Group, Cannabis & vape business incubator.

 

* * *

Aux USA tout est en place pour une nouvelle chasse aux sorcières cannabiques, à commencer par la vape. L’administration Trump, souffle le chaud et le froid, en demandant aux états et aux communautés régionales de prendre la responsabilité de la légalisation sans se donner la peine de réguler, ainsi elle gagne sur les deux tableaux :

  • La direction décline toute responsabilité en cas de perte de vol ou de mort
  • Si la situation dérape, nous deviendrons légitimes pour tout interdire définitivement

Apparemment, ils viennent juste de commencer.

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : CBS /// Bloomberg /// USA Today /// VO News /// CNN /// Healthline

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 412 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.