BioHarvest invente Le Cannabis Synthétique

Publicité

Madehellin-Franchise-LeCannabiste
Image https://bioharvest.com/ - Tous droits réservés

Une toute nouvelle technologie vient d’être brevetée par une entreprise Canadienne pour produire du Cannabis sans plante de Cannabis via un bioréacteur. La nouveauté c’est qu’il ne s’agit pas de produire seulement des Cannabinoïdes, mais bien de créer une biomasse végétale, gavée de trichomes: on parle aujourd’hui pour la première fois de produire du Cannabis synthétique.

Le résultat ressemble un peu à du popcorn et contient tous les Cannabinoïdes du végétal, mais en 200 fois plus concentré selon ses inventeurs.

Quand la science relève de l’enchantement, c’est sur Le Cannabiste.

 

 

* * *

Buralzen-lecannabiste

Il y a des nouveautés incontournables dont on se passerait bien. D’ailleurs cette info ressemble à de la science fiction. Alors personne ne vous en voudra de crier ‘au fake!’ sur les réseaux sociaux aujourd’hui.

Jardiniers, bucoliques, amateurs de verdure et de la nature, nous voilà -presque- sur la touche. Le Cannabis pousse désormais sans terre, sans fleurs et sans soleil, dans un laboratoire.

Du Cannabis presque, enfin, du -presque- Cannabis.

#Bioharvest

C’est une petite entreprise de biotechnologie qui compte à peine une quinzaine d’employés en Amérique du Nord. Bioharvest se trouve présent en Israël et au Canada. Plus précisément: à Vancouver, en Colombie Britannique.

Le nom de sa valeur cotée en bourse: BHSC

 

* * * 

Le crédo de Bioharvest c’est la culture en intérieur. Mais pas comme vous et moi avec une lampe dans un placard non. Leur production sort d’un Bioréacteur expérimental, dans un laboratoire très sophistiqué.

Qu’est ce qu’un bioréacteur?

Pour faire simple: une cuve, un réservoir pressurisé, généralement bardé de tuyaux et de capteurs.

Les plus gros ont un peu l’aspect d’un ballon d’eau chaude, dans lequel on va pouvoir provoquer différentes réactions chimiques ou biologiques.

Les éléments conditionnés pour réagir peuvent être chauffés, pressurisés et mélangés, ce dispositif permet un suivi d’analyse et d’ajustement des paramètres en temps réel, via l’informatique aujourd’hui.

 

* * *

Dans le cas qui nous intéresse le candidat métallique volontaire, pour remplacer la plante de Cannabis et produire des Cannabinoïdes, ressemble un peu à ceci.

116324

Image via Le Monde en Images – Catalogue Solaris Biotechnology, Via Bachelet, 58, 46047 Porto – Tous droits réservés –

 

Le laboratoire de recherche Bioharvest n’en est plus à son coup d’essai, avec par exemple le brevet Vinia de 2019, qui permet aujourd’hui l’extraction industrielle de polyphénols à partir de cellules de raisin, toujours en Bioréacteur. 

 

Le pinard, sans pinard en capsule. Vous voyez venir la même avec le Cannabis?

bioharvest
Capture d’écran Vinia® @ vinia.com – Tous droits réservés

 

L’entreprise a déjà communiqué sa feuille de route. Les prochains candidats à la biosynthèse seront l’olive dès 2022 et la grenade en 2023.

#Cannabis Sativa ringardis?

Pas si sur.

Derrière la formule secrète de Bioharvest, on nous parle de Spectre complet de ‘Full Spectrum’ en Anglais. Ce qui sous entend un assortiment complet des Cannabinoïdes que l’on trouverait sur la plante elle même… 

Avant d’ajouter ‘presque tous les composants’.

 

169683238 287287619637818 8058805165032499331 n
‘Les fermiers du futur’ ne sentent pas la bouse ou le vieux poisson pourri. Capture d’écran Youtube

 

Alors parlons-en des Cannabinoïdes. Selon Bioharvest, la quantité de Trichomes obtenue dans le Cannabis de synthèse serait 200 fois plus importante que sur la bonne vieille plante.

Mais pas un mot des autres familles de composés comme les terpènes, les flavonoïdes ou les hydrocarbures du Cannabis.

 

* * *

On connaît déjà plusieurs procédés qui permettent de faire ‘pousser’ des molécules de CBD et d’autres cannabinoïdes à partir de levures modifiées en laboratoire.

Certains de ces produits ont déjà des applications médicales à titre expérimental. Il y a même un brevet pour la commercialisation aux États Unis du Zygel depuis deux ans. Un médicament qui contient la copie synthétique du CBD, brevetée sous le nom H2-CBD.

C’est très sérieux voir (l’article ci-dessous).

 

À lire sur Le Cannabistea lire sur le cannabiste h2cbd

 

Souvent exploité par le marché noir sous forme de pulvérisation, avec des effets catastrophiques notoires. Les copies synthétiques, du CBD restent un sujet controversé et délicat en recherche et en médecine.

Car la sévérité des effets indésirables qui accompagnent les essais, semble faire voler en éclat, la balance bénéfice/risque, dans une majorité d’études et de façon récurrente. 

 

À lire sur Le Cannabiste
a lire sur le cannabiste rennes

 

 

De retour à l’invention qui nous intéresse aujourd’hui: le réacteur de Bioharvest produit avant tout du ‘Cannabis synthétique’ orienté THC donc, avec un spectre large nous dit-on sans fournir d’analyse.

#Biomasse

La réelle innovation vient du fait que cette fois-ci ce ne sont pas des ‘trichomes’ artificiels, mais bel et bien de la matière végétale artificielle qui est obtenue en laboratoire. Il s’agit bien de ‘Cannabis synthétique’ pour la toute première fois, qui sera produit dans des bioréacteurs.

C’est ensuite sur cette ‘biomasse’ que les fameux trichomes, viennent pousser comme des champignons. Le laboratoire parle d’une densité 200 fois supérieure à celle des fleurs de Cannabis.

 

 

Si vous avez l’habitude de parier sur l’économie, l’occasion est toute trouvée. Les inventeurs de cette technologie parlent en Anglais d’un ‘Game changer’. Une technologie et un brevet qui sont susceptibles de changer la donne pour l’industrie et la recherche.

Standardiser et breveter le vivant c’est un peu l’obsession du monde d’avant.

#La boulette du taulier

Du côté des consommateurs et des professionnels du Cannabis en général, on voit cela forcément d’un mauvais très œil. En même temps on s’y attendait depuis toujours.

Alors rassurez vous: ce n’est pas comme si on passait de la télé en noir et blanc à la couleur non. Ce n’est pas comme si le cinéma muet venait de devenir parlant.

On se détend.

 

cannabis 768x663 1
Image https://bioharvest.com/ – Tous droits réservés

En réalité le souci est davantage d’ordre politique plutôt qu’économique ou scientifique. En effet, une bande de prohibitionnistes mal inspirés pourrait être tentée de légaliser uniquement ce genre de pop corn synthétique en pharmacie, dans l’industrie et qui sait : pour la consommation personnelle …?

Imaginez le désastre.

Pour l’instant avec le peu d’information que Bioharvest diffuse, on en est encore au stade de la spéculation. Car à supposer que la copie vaille l’original, ce qui est loin d’être acté:

Chaque branche, chaque feuille, chaque plante de Cannabis est unique. Pour le Cannabis de synthèse il y aura votre carte bleue. Mais certaines choses ne s’achètent pas, elles poussent.

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

Sources : Forbes // Youtube // Bioharvest Science // Vinia

Remerciement Spécial Conradmaj sur twitter

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 1083 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.