7 questions à Ananda de Kokopelli

Publicité

Stormrock 60
Ananda Guillet - Image Kokopelli

Nous recevons aujourd’hui Ananda Guillet le Président de l’Association Kokopelli pour une interview exclusive à propos du Cannabis et du chanvre. Les héritiers des défenseurs de la biodiversité, ont un nom et une voix.

Le mot radical vient du mot racines et en matière de racines chez Kokopelli on s’y connaît. L’association créée en 1999 défend le droit à la biodiversité pour les semences et les variétés cultivées.

C’est au départ une entreprise fondée en 1994, devenue une véritable institution potagère, Kokopelli est présidé depuis 2018 par le fils de son fondateur historique.

Réponses courtes idées longues, Ananda Guillet est en direct depuis l’Ariège sur Le Cannabiste. À suivre vendredi prochain en live et en vidéo dans Génération Weed !

 

* * *

 

LC: Bonjour Ananda, c’est un prénom original et parlant pour les experts en Cannabis, vous voulez bien nous en partager l’étymologie?

Rien à voir avec l’Anandamide pour le coup…. Ananda est un prénom indien que mes parents ont choisi, car il signifie « joie de vivre et félicité ».

(NDR: pourtant Wikipedia nous dit : L’anandamide  (…) est un neurotransmetteur cannabinoïde endogène présent dans l’organisme des animaux comme des humains, (…) Son nom est la contraction du sanskrit ananda, qui signifie « béatitude » et amide, sa fonction chimique)

Stormrock 60

 

langfr 1280px Kokopelli.svg
Le logo de l’association Kokopelli – Lien vers le site

 

 

LC: Aujourd’hui vous cultivez l’héritage d’un grand nom : Kokopelli ça veut dire quoi pour ceux qui ne connaissent pas?

Kokopelli est un personnage bossu, présent dans de nombreuses cultures amérindiennes… Sa bosse est en réalité un sac de semences qu’il sème au fil de ses pérégrinations, ses grandes antennes relient le chant des étoiles à la terre pour la fertiliser et de sa flûte il insuffle la vie dans les semences qu’il sème.

 

Cannabis Cannabis Carmagnola Photos Adrien Denis Photos Producteurs Plantes medicinales
Cannabis, Cannabis Carmagnola, Photo Kokopelli

 

Plus généralement, ce personnage masculin représente la fertilité. Il est normalement représenté avec un pénis en érection. Loin d’être sage, Kokopelli est aussi un personnage taquin, voire coquin… Vous comprendrez ainsi mieux l’ADN quelque peu provocateur de notre association.

 

 

koko1

 

 

LC: Tout récemment vous avez choisi de vous engager en faveur de l’autoculture du chanvre. Vous savez que le chanvre c’est du Cannabis doux? Pourquoi une telle prise de position?

Le Cannabis est une plante, tout simplement. Une plante dont l’utilité pour l’humanité n’est plus à démontrer. Notre mission consiste à libérer ces plantes, véritable patrimoine commun, des barreaux de fers législatifs qui les enferment.

 

LC: La pétition se déroule bien, vous pensez que vous aurez une réponse du ministre?

Nous l’espérons et ferons en sorte d’avoir une réponse !

 

a lire sur le cannabiste kokopelli

 

LC: Vous voyez l’explosion du marché du CBD comment de là où vous vous trouvez? Vous iriez jusqu’à proposer des fleurs ou des plantules de chanvre à la vente?

Stormrock 60

Nous n’avons pas vocation à surfer sur une vague de surconsommation de CBD. Là n’est pas notre objectif. Ainsi, nous ne proposerons pas plus ou moins que ce que nous proposons déjà.

Notre seul objectif est de permettre au jardinier amateur de cultiver librement du Cannabis dont le taux de THC est inférieur au seuil défini.

 

LC: Quelles sont les variétés de chanvre que vous proposez à la vente?

Nous proposons, non féminisés, de la Kompolti et de la Carmagnol.

LC Vous envisagez de commercialiser d’autres graines de Cannabis doux que celles de la liste des semences de chanvre ‘officielles’ à l’avenir?

Pas pour le moment…

Ananda Guillet – Président de l’Association Kokopelli – Propos recueillis en ligne en Janvier 2023

 

* * *

Stormrock 60

Alors que le défi de l’autoculture est sur le pas de porte de la légalisation qui s’en vient. L’état Français épaulé par les lobbies du chanvre s’est payé le luxe d’interdire à tous les citoyens de faire pousser du chanvre dans leur jardin.

Incapables de faire la différence entre Cannabis doux et Cannabis fort l’intention est évidente : tout interdire. Seulement voilà le chanvre ça n’est pas du stupéfiant, alors tôt ou tard, que ce soit devant les juges français ou européens, le législateur devra faire marche arrière.

Il ne faut pas se priver de répéter inlassablement que le chanvre ça n’est pas de la drogue et que le droit d’en cultiver librement, doit appartenir à toutes et à tous.

#CannabisDoux

Retrouvez Ananda Guillet en Direct et Live Facebook / Twitch Mercredi 8 Février 19H /20h annonce à suivre.

A propos Jean-Pierre 1227 Articles
Fondateur et rédacteur du média Le Cannabiste. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.