Étude: La Schizophrénie conduirait au Cannabis

Publicité

Madehellin-Franchise-LeCannabiste
Image : Geralt @ Pixabay

Le Cannabiste vous propose de revenir sur une vaste étude qui date de 2018. Le précieux travail de la chercheuse Hollandaise Jacqueline Vink de l’Université de Radboud en Hollande s’est fondé sur l’étude de 180 000 profils génétiques.

On y apprend deux choses fondamentales : primo le développement de la schizophrénie est associée à un faisceau de 35 gènes prédisposants. Secundo, la prédisposition à la schizophrénie, conduirait à un usage précoce de Cannabis et non pas le contraire.

Étude et désenfumage de mythes, vous êtes sur Le Cannabiste, il doit bien y avoir une raison.

 

* * *

Buralzen-lecannabiste

 

L’alcool a beau provoquer une longue liste d’affections physiques et mentales, le prohibitionniste continue d’agiter la beuh qui rend fou, comme argument électoral. Alors plutôt que de jouer à : soyons d’accord pour ne pas être d’accord, on s’est penché sur ce que dit la science.

La prévalence de l’usage du Cannabis chez les personnes victimes de schizophrénie fait conclure un certain nombre d’études médicales, à un lien de cause à effet. La pensée verticale cherche une cause et conclut à une conséquence, circulez c’est plié. Mais attention, ça n’est pas si aussi simple qu’il y paraît.

 

 

sammy williams unsplash lecannabiste
Image Sammy Williams @Unsplash

 

 

#Étude

« L’usage précoce du Cannabis conduit à la schizophrénie ». C’est devenu un fait établi … indiscutable. Ou plutôt si. Et c’est précisément ce que permet cette étude publiée en 2018.

Depuis quelques années les études se penchent confirme que les liens entre les  symptômes de la schizophrénie et la prédisposition génétique.

Figurez vous que c’est même un serpent de mer qui court depuis le début des années 80 pour ce qui est de l’histoire médicale récente.

 

* * *

Mais pour ce qui est de la recherche cause ou effet du Cannabis sur cette maladie il faut remonter plus près de nous dans la revue Molecular Psychology. Déjà le lien entre prédisposition génétique ET usage du Cannabis chez des personnes dites ‘à risque’ était fortement soupçonné depuis 2014.

 

L’intégralité de la principale étude en question dans cet article est ici

« Des études antérieures ont souvent montré que la consommation de cannabis et la schizophrénie sont associées. Cependant, nous avons également étudié si cette association est causale. Notre étude a montré que les personnes susceptibles de développer une schizophrénie courent un risque accru de consommer du cannabis. » 

Jacqueline Vink, auteur principal et professeur à l’Institut des sciences du comportement de l’Université Radboud aux Pays-Bas. Directrice de cette étude.

 

 

À lire sur Le Cannabisteoffretraitement cso lecannabiste

 

 

Réalisé en association avec l’International Cannabis Consortium, l’étude a analysé plus de 180 000 profils. Les données étaient issues de plusieurs banques de codes génétiques, dont la société de tests ADN 23andMe, la UK Biobank et de 16 études de cohorte plus réduites.

 

 

* * *

Au total, les chercheurs ont découvert huit variations génétiques communes, entre les individus liés à la consommation de marijuana à vie. Selon les auteurs, représentent environ 11% des différences entre les personnes qui déterminent si elles commenceront ou non à consommer du Cannabis.

En tout 35 gènes communs sont  associés à la consommation de Cannabis. Le plus important d’entre eux dénommé CADM2 a déjà été associée à des comportements à risque, à une plus grande consommation d’alcool et à certains traits de personnalité, notamment l’amabilité et l’extraversion, dans d’autres études comportementales.

 

woman g11c5e3abb 1920
Image Geralt @ Pixabay

 

Entendons nous bien cette étude, ne remet pas en question les impacts possibles du Cannabis sur ce trouble mental en particulier. Mais elle éclaire sur un point précis : les sujets  génétiquement prédisposés à la schizophrénie, sont beaucoup plus susceptibles que les autres, de se tourner vers un usage de Cannabis.

 

* * *

En revanche l’affirmation que le Cannabis serait à l’origine de la maladie se trouve bien questionnée, la réponse serait ailleurs, faute de preuve concluante de cette causalité.

Mais le lien systématique entre consommation de Cannabis et profil génétique est à présent démontré et confirmé.

Cette théorie n’a pas attendu l’étude du Professeur Vink. Déjà en 2017, voici ce que disait le très sérieux site français de l’INSERM, au termes de nombreuses conclusions … 

 

« Ainsi, la consommation de cannabis doublerait le risque de schizophrénie, mais avec une grande hétérogénéité en fonction des individus. Cet effet dépendrait de la dose, de la teneur du produit en THC, de la durée d’utilisation et de l’âge d’exposition.

Des travaux conduits à l’Inserm ont d’ailleurs montré que les consommateurs les plus sensibles aux effets psychotiques du cannabis présentent des variants génétiques particuliers. »

 

Ce travail, accrédite l’idée que la prédisposition à la schizophrénie augmente la probabilité qu’un individu se mette à consommer du Cannabis et non pas l’inverse. Cela n’exclut pas la possibilité d’une relation opposée de cause à effet.

Mais cela signifie, que la consommation de cannabis pourrait mécaniquement encore augmenter le risque de développer une schizophrénie, comme l’ont suggéré des études antérieures, en raison de l’attitude du sujet lui même, vis à vis de la substance.

Comme toujours, l’association entre la consommation de drogues et la maladie mentale est un sujet complexe.  Grâce à ce travail, il est désormais possible de comprendre comment les deux sont liés et quels sont les mécanismes qui s’opèrent réellement.

 

#Les 2 grammes du chef

  • Le Cannabis donne la schizophrénie ? Un raccourci éculé et contredit aujourd’hui par la science. Nous venons de le voir. 
  • Le Cannabis aggrave la schizophrénie ? Sans doute. L’alcool aussi. Merci on le savait déjà.

 

À lire sur Le Cannabistecso4

 

On pourra s’étonner que cette histoire de schizophrénie tienne autant à cœur, celles et ceux parmi nous qui doivent gérer deux personnalités dans leur métier quotidien.

Je veux parler des femmes et des homme politiques, pour qui il faut savoir maîtriser et dissocier, une personnalité publique d’une personnalité privée. Un peu comme si ces dernier-e-s, advient peur en consommant du Cannabis, qu’un mal puissant ne finisse par les dévorer.

Mais cette peur ne suffit plus à justifier le dogmatisme de toute une société. Car si on avait laissé les médecins en décider, l’alcool et le tabac seraient aujourd’hui prohibés.

 

#LegalisonsLE

A propos Jean-Pierre 1064 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.