Kanut : le Cannabis organique Made in Suisse !

Image Kanut Genève - Dr

Il existe quelque part à Genève, en Suisse, des champs, des serres et un laboratoire où pousse du cannabis organique d’exception cultivé par des passionnés.

Kanut propose un mode de culture à la croisée des chemins entre technologie, science et le savoir-faire japonais pour élaborer ses fleurs de CBD.
À la tête de ce projet se trouve un cultivateur-savant, Sylvain Melis. Adepte d’écologie et des sciences de la terre, il élabore un processus de production issu de la méthode Shizen Nõhõ grâce à laquelle il obtient sans doute parmi les meilleurs e-liquides au CBD du marché.

Sur les pas du légendaire chercheur et agriculteur japonais, Masanobu Fukuoka, Sylvain Melis de Kanut est notre invité sur le Cannabiste.

 

Cet article vous est proposé par notre partenaire, la rédaction vous informe qu’il est susceptible de contenir des liens commerciaux.

* * *

 

LC: Comment vous est venue l’idée de produire du Cannabis légal en Suisse?

Quand le cannabis CBD est arrivé en Suisse, il y a 5 ans, l’engouement était total. En tant qu’agronome, je travaillais sur un système de production biologique de légumes inspiré par M. Fukuoka et le maraicher américain Eliot Coleman.

J’ai rapidement été convaincu par l’intérêt d’intégrer le cannabis CBD à notre rotation de culture. Peu après, on a lancé Chanvre DC avec François Verdonnet, entreprise horticole spécialisée dans la culture de cannabis organique.

 

 

On a pu lancer ce projet grâce à la famille de François qui possède une entreprise horticole de renom à Genève au pied du Salève. Dès le départ, notre but est de produire un cannabis organique de haute qualité et de promouvoir le potentiel thérapeutique de cette plante.

Dans cette perspective, on a élaboré notre propre système de culture alliant nature, sciences et technologie horticole, en s’inspirant de la philosophie de Masanobu Fukuoka et de certaines idées de E. Coleman (haute densité, cycles de cultures courts).

 

* * *

 

En 2021, nous avons pu développer une nouvelle structure, le CDC LAB. Il s’agit d’un laboratoire de transformation et d’analyses. Cet outil nous permet de maîtriser l’entier de la chaîne de production/transformation et de pouvoir garantir la traçabilité et la qualité de nos produits.

Le CDC LAB s’inscrit dans un cadre scientifique et pharmaceutique, avec comme missions de rendre accessible le cannabis médical au plus grand nombre. Mais il s’agit aussi d’étudier des solutions alternatives à la combustion, afin de limiter les risques liés à la consommation du cannabis.

 

serre outdoor

 

 

Le laboratoire nous a déjà permis de développer une gamme de e-liquides, grâce à une méthode d’extraction subcritique CO 2 (à froid). Si vous préférez, c’est un peu comme pour les meilleurs cafés expresso! Si on veut optimiser les saveurs, on doit adapter notre machine d’extraction à nos différentes variétés uniques.

On est ainsi capable de récupérer l’essence de composés complexes dans nos e-liquides.

 

LC: Que signifie la méthode Shizen Nõhõ, de ce Mr Fukuoka ? Est-il possible de l’appliquer pour une culture de cannabis en intérieur ?

L’agriculture Shizen Nõhõ, pratiquée par M. Fukuoka, consiste à laisser faire au maximum le travail par la nature elle- même. La nature est plus efficace que la main de l’homme pour obtenir une saine croissance des plantes. La pratique de cette philosophie peut être considérée comme une agriculture de l’inaction *rire*.

 

 

la revolution d un seul brin de paille
La révolution d’un seul brin de paille – de Masanobu Fukuoka – aux Editions GUY TRÉDANIEL.

 

 

La connaissance de la nature, de ses cycles, des interactions qu’il y a entre la plante, la lumière, l’air, le sol,  les microorganismes, est indispensable pour pratiquer une agriculture qui se réfère à la méthode Shizen Nõhõ.

De nombreuses heures d’observation, de réflexion, de remise en question, permettent ensuite d’éliminer toutes les interventions culturales qui ne contribuent pas efficacement au travail de la nature.

 

Fleur produits kanut
La variété Tangie Juice déclinée en fleur par sachet de 4G également en e-liquide 10ml

 

Il est évident que dans le cas d’une culture indoor en pots, où les conditions climatiques et la lumière sont contrôlées, certains principes de Fukuoka ne s’appliquent pas intégralement.

Mais fort heureusement, l’activité biologique du sol est un facteur clé pour l’obtention de bons rendements de fleurs et d’extraits de cannabis de qualité, tout en limitant les frais en fournitures et en main d’œuvre.

 

* * *

 

Grâce au substrat Kanut que nous avons développé, l’activité biologique et la minéralisation des engrais lents, suit parfaitement les besoins des plantes de cannabis pendant leurs floraisons (=7-8 semaines).

En arrosant uniquement à l’eau, les nutriments sont disponibles jusqu’en milieu de floraison, ce qui permet d’obtenir de bons rendements. Ils deviennent limitant à partir de la 5e semaine (surtout l’azote), ce qui permet de favoriser la qualité organoleptique des fleurs.

 

culture outdoor

 

Contrairement à une fertilisation minérale, comme le transfert des nutriments est sous le contrôle des communautés de microorganismes, les plantes ne peuvent pas sur-accumuler de minéraux.

Cela favorise la qualité, limite le développement des maladies et ravageurs du cannabis, ainsi que les problèmes d’accumulation de métaux lourds dans les trichomes.

 

* * *

 

On cultive sur des cycles de cultures très courts : 2 semaines de croissances, 7-8 semaines de floraisons à haute densité de plantes (38 plantes par m 2 ) en s’inspirant de l’approche de E. Coleman.

On utilise des pots biodégradables, qui favorisent l’enracinement dans notre substrat et facilitent le rempotage au départ de la floraison, en limitant notre consommation de plastique.

Pour la lumière, nous avons lancé un partenariate collaboration avec l’entreprise française RED horticulture, qui a développé le système de lampes LED Taurus, permettant de faire varier les différentes longueurs d’ondes de la lumière en temps réel.

Grâce au laboratoire qu’ils ont installé dans nos locaux à Genève, on
est en mesure d’identifier la recette lumineuse qui favorise le plus
l’enracinement, la croissance et  la qualité des fleurs (augmentation de la teneur en terpènes ou/et cannabinoïdes).

 

CULTURE indoor kanut
Les doubles pots biodégradables et le substrat Kanut, méthode Fukuoka

 

LC: C’est une méthode populaire ailleurs ou bien vous êtes les seuls à
l’employer ?

A ma connaissance, peu de producteurs de cannabis suisses et européens ont opté pour la culture organique et aucun ne s’appuie seulement sur des engrais lents organiques pour la floraison.

La nécessité de faire du rendement pour être rentable (accentuée par  la baisse du prix du cannabis), les critères qualités des revendeurs, l’absence de solutions agronomiques horticoles organiques sur grande surface, ont amené beaucoup de producteurs à cultiver du cannabis hors-sol avec des engrais minéraux et des pesticides de synthèse. Ce qu’il faut relever c’est que cette approche n’est pas une garantie de réussite économique, vu le grand nombre de producteurs de cannabis ayant déjà fait faillite en Suisse et ailleurs.

 

* * *

 

Notre présence témoigne qu’il y a un réel intérêt économique à faire reconnaître la qualité d’une fleur de cannabis organique et des produits qui en découlent.

Comme le marché du cannabis CBD est  jeune et reconnaît encore timidement la qualité., Pour commercialiser, nos e-liquides et nos fleurs en défendant des valeurs sociales et écologiques qui nous sont chères, on a créé la marque Kanut.

 

L’objectif de la marque est aussi de défendre notre système de production
organique de cannabis qui se veut simple durable, rentable, qualitatif ; ainsi que de transmettre nos secrets de culture aux cultivateurs amateurs de la communauté Kanut.

LC: Kanut ça signifie quelque chose de spécial chez vous les helvètes? Qu’est- ce que votre marque fabrique?

Kanut c’est un terme couramment utilisé à Genève et en Valais, deux cantons de Suisse romandes, pour évoquer un joint de cannabis.

Un signe distinctif de la marque « Kanut » est que Kanut cultive tout le long de l’année ses propres variétés de cannabis de manière organique en indoor (fleurs sous serre et outdoor bientôt disponibles), selon des standards pharmaceutiques, en s’inspirant des principes de M. Fukuoka.

Par ailleurs, à partir de nos fleurs, on fabrique, de savoureux produits à vapoter grâce à une méthode d’extraction à froid au CO 2 développée en interne.

 

Photo labo
Salle d’extraction/purification de CDC LAB, à Plan-Les-Ouates, Genève

 

LC: Est- ce que Kanut achète aussi d’autres productions de fleurs pour les commercialiser sous sa marque ou les mélanger?

Kanut est une marque-producteur ; on produit de manière organique et dans le respect de la nature les variétés qu’on a sélectionnées, ce qui confère à nos fleurs une qualité unique.

Dès lors, comme nos fleurs sont reconnaissables et comme Kanut, défend un savoir-faire local, il est totalement exclu que la marque achète des fleurs d’autres productions.

 

LC: Quelles sont les variétés Kanut, comment les sélectionnez-vous et quelle est votre préférée?

Kanut propose 4 variétés de cannabis CBD qui ont été sélectionnées pour leurs goûts, leur taux de CBD/THC, ainsi que d’autres facteurs agronomiques.

Les saveurs des quatre variétés de Kanut se distinguent clairement. La Honey Kush (9% de CBD) est mielleuse avec un goût typique de cannabis issu du myrcène, son terpène dominant.  Les fleurs de la Mango Punch (13% CBD) vous réveillent grâce à leur richesse en terpènes qui lui confèrent une saveur mangue-fraise. Celles de la Tangie Juice (17% CBD) libèrent un doux mélange agrume-terre.

Quant à la variété Ketama, ses fleurs offrent un taux de CBD atteignant les 19%, ainsi qu’un goût boisé-épicé-haze exceptionnel.

Pour l’instant, seule la variété Honey Kush répond à la législation française sur le cannabis CBD (THC à 0.3%). En attendant, les clients français peuvent tester les saveurs de nos autres variétés, grâce à nos 3 e-liquides CBD (Ketama, Mango Punch et Tangie Juice ; à 0.2% de THC ; 7% de CBD) contenant leurs différents extraits.

Courant 2023, Kanut va proposer de nouvelles variétés de cannabis CBD avec de nouveaux goûts surprenants,,. ccertaines seront compatibles avec la réglementation européenne. Notre programme de sélection est centré
principalement sur les terpènes, le ratio CBD/THC, les résistances aux  stress biotique et abiotique. Comme on sélectionne dans notre substrat et dans nos conditions de culture, on peut directement identifier les profils génétiques adaptés à notre système de production.

 

cdc lab le cannabiste
Salle de floraison de CDC LAB, à Plan-Les-Ouates, Genève

Enfin, on vient de finaliser un nouveau produit 100% constitué d’un blend de nos meilleurs extraits à froids, qui peut directement être vaporisé grâce à un vape-pen adapté. De mon point de vue, vu la qualité gustative des vapeurs 100% naturelles, c’est notre meilleures armes pour la réduction des risques liés à la combustion du cannabis.

 

LC: En quelques mots : comment faire pousser les meilleures fleurs sur terre?

Quelles sont les règles de base ? Et peut-on le faire chez soi ?
A mon avis, la première règle de base pour faire pousser le meilleur cannabis, est de le garder au rythme de la nature.

En se fiant aux tabelles des vendeurs d’engrais minéraux on peut certes obtenir de bons rendements, mais le potentiel qualité de nombreuses variétés est souvent largement sous-exprimé et les problèmes phytosanitaires maximisés.

Malheureusement, si on commence à cultiver en organique sans connaître les facteurs clés, les rendements et la qualité peuvent être moins bons que ceux qu’on obtient en suivant ces tabelles.

* * *

 

Notre secret de culture pour obtenir de bons rendements avec des engrais lents organiques c’est la haute densité de pots ; sachant qu’on arrose seulement à l’eau, il faut un certain volume de substrat pour avoir suffisamment de nutriments.

Avec des engrais lents organiques, comme le transfert des nutriments vers les plantes est dépendant des microorganismes qui ont besoin d’oxygène, le premier des facteurs est probablement l’arrosage. Après installation des plantes, il faut bien laisser sécher le pot et arroser seulement quand les racines commencent à sortir du fond des pots (entre 5-10 jours après le 1 er arrosage suivant la taille du pot).

Ensuite, entre deux arrosages il faut continuer à bien laisser sécher les pots, mais pas trop. C’est d’abord ce ressenti qui définit si une personne à la main verte et peut obtenir de bons rendements en organique.

 

 

Comme notre système de culture se distingue par sa simplicité et sa
reproductibilité, il se prête bien à l’auto-culture même pour des novices.

L’équipe de Kanut est en train de développer un kit de culture complet, avec l’objectif de le rendre accessible sur notre e-shop à partir de juin 2023.

 

51BF64E6 4A52 4F5E 83D6 2ED2E904F7DC
Sylvain Melis, ingénieur agronome et co-fondateur de Kanut
A propos Jean-Pierre 1143 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.