Kenya: un candidat présidentiel pro légalisation

Publicité

Mybud-MiniBud-LeCanabiste
Image Wajackoyah @ Facebook

Le Professeur George Wajackoyah, candidat à la Présidence de la République du Kenya fait figurer la légalisation de l’usage et de l’exportation de Cannabis au premier rang de son programme électoral. Ce candidat propose également de légaliser l’exportation de viande de chien, de venin de serpent et de testicules de hyènes, vous avez bien lu.

Quand la légalisation fait un tout petit peu peur quand même, c’est sur Le Cannabiste.

* * *

Situé à l’Est du continent africain, le Kenya fait partie des pays classés dangereux par la plupart des agences internationales occidentales.

Buralzen-lecannabiste

Le pays est par exemple décrit aux citoyens Canadiens comme étant sujet à la menace terroriste et à un taux de criminalité élevé. 

 

#Élections

Si ça ne suffit pas à vous faire réfléchir avant d’y aller, dites vous aussi que la période actuelle est particulièrement propice aux lynchages. En effet le Kenya organise son élection présidentielle, le 9 août prochain.

Et il n’est pas rare qu’une foule en colère s’en prenne à tout ce qui bouge, à l’annonce des résultats. Les services de la diplomatie française vous auront prévenu : n’allez pas au Kenya ces jours-ci, dans la mesure du possible.

 

 » (…) des tensions ou violences ne sont pas à exclure dans certaines localités comme cela a pu être le cas, ponctuellement, dans le passé, en fonction des réactions politiques après l’annonce des résultats. Des perturbations dans les déplacements et l’accès à certains services sont à envisager.

Il est donc recommandé à toutes les personnes présentes dans le pays de faire preuve de vigilance et de se tenir à l’écart de tout rassemblement durant cette période. » Source France Diplomatie

 

Toutes les élections sont accompagnées de manifestations violentes au Kenya. Chacun garde en tête l’élection présidentielle de 2007-2008 où les émeutes avaient fait officiellement plus de 1000 morts, un drame national.

 

#Candidats

Cette année pas moins de 46 candidats se présentent à l’élection présidentielle, on ne va pas toutes et tous les passer en revue. (NDLR : Tu m’étonnes qu’ils veulent réformer la constitution)

En vrac, on y trouve le Président sortant Uhuru Kenyatta, qui fait désormais campagne aux côtés de ce qui était le parti d’opposition pendant sa mandature. (NDLR : wtf?)

Kenyatta qui n’est pas parvenu a mener à son terme la réforme constitutionnelle sur laquelle il s’était pourtant engagé, n’a en fait pas d’autre choix que de se présenter pour un troisième mandat s’il veut éviter les ennuis judiciaires.

En effet sa présidence a  été affaiblie par le scandale financier des fameux ‘Panama Papers’. Son bilan politique économique et social est particulièrement décrié. Avec une inflation qui explose ces dernières semaines, les autorités s’attendent de nouveau à des élections sanglantes.

 

 

Uhuru Kenyatta
L’actuel Président de la République du Kenya : Uhuru Kenyatta – Image Wikimedia Commons, Photo Amanda Lucidon)

 

Parmi les 46 candidats dans cette campagne présidentielle. On peut citer pêle-mêle l’artiste de gospel Reuben Kigame ou bien le modérateur de l’Église presbytérienne David Githii. Mais aujourd’hui on va s’intéresser tout particulièrement au programme du candidat de la légalisation de l’herbe: le Professeur George Wajackoyah.

Le professeur est un ancien policier dont la femme et les enfants vivent en Angleterre. Avec sa formation le Roots Parti, il n’est pas parmi les favoris. À l’heure actuelle les sondages le créditent de 7% d’intentions de vote. Mais on sait qu’au Kenya, tout peut arriver.

 

 

Candidat à l’élection présidentielle, le Le Professeur George Wajackoyah – image de profil Tweeter – DR

 

#Légalisation du Cannabis

Sur ce sujet, la porte parole du candidat explique qu’il serait en fait question de ‘valoriser le CBD, grâce aux bonnes graines’. Il est également question de cesser les poursuites policières pour les consommateurs et réduire ainsi le phénomène endémique de la corruption. Apparemment l’usage et la production seraient au programme de la légalisation.

On se fait un tout petit peu des nœuds entre CBD et THC. Il semble s’agir de Cannabis et de chanvre … on ne sait pas trop au final.

Même en traduisant on est pas bien sur d’avoir tout compris, alors si vous parlez l’Anglais, écoutez ce passage en vidéo, ça vaut son pesant d’herbe :

 

 

Voilà voilà, il y aurait « moins de 0,3% de THC dans le CBD » et « la marijuana c’est pour la fibre ». Ça c’est pour l’aspect technique.

On apprend tout de même au passage, qu’il faut 2 minutes pour trouver de l’herbe en vente illégale au Kenya, dans toutes les villes du pays. Ça leur fait au moins un point commun avec la France.

 

* * *

Maintenant pour la petite histoire, avant de se quitter on jette un œil aux autres points du programme présidentiel de George Wajackoyah. Tout ceci est réel, c’est vraiment l’affichette de promotion du programme de Wajackoyah sur Facebook et Twitter.

Vous allez voir qu’il y a ‘à boire et à manger‘ comme dit l’expression populaire.

Traduction

  • La légalisation du Bhang (du Cannabis)
  • La création de fermes à serpents pour le venin
  • Légaliser l’exportation de viande de chien
  • Pendre tous les corrompus (NDLR: wow!)
  • Un chemin de fer Kenyan
  • La semaine de 4 jours travaillés
  • Suspendre et réécrire la constitution (NDLR: il est chaud lui!)
  • Transférer la capitale à Isiolo
  • Créer 8 nouveaux états
  • Expulser tous les étrangers sans emploi

* La légalisation de l’exportation de testicules de Hyènes est bien au programme du candidat mais ne figure visiblement pas sur le tract de campagne.  

 

FWmIPdvX0AIjwwj

 

#La fleur du chef

Tout ça pour vous dire qu’un pays où la foule fait 1000 morts par élection, où l’on mange visiblement de la viande de chien, où les testicules de Hyène font l’objet d’un commerce et d’où l’on veut expulser et accessoirement pendre les étrangers récalcitrants … Ce pays, le Kenya, est probablement plus avancé vers sa légalisation du Cannabis que la France.

Alors vous nous répondriez peut-être : ‘ça m’en touche une sans faire bouger l’autre‘ … Ou pas, car malgré l’oppression prohibitionniste et le harcèlement policier, vous ne diriez jamais cela : vous n’êtes pas si vulgaires.

 

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

Sources : RFI // Africa News // JeuneAfrique // youtube // Wikipedia

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 1083 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.