La FSU pro Cannabis ? Explications

Publicité

ShopduCBD-LeCannabiste

La Fédération Syndicale Unitaire de Bretagne, vient de se prononcer pour la légalisation contrôlée du Cannabis dans tout le pays. Il faut bien reconnaître que ça sonne un peu comme un titre du ‘Gorafi’, et pourtant c’est une information des plus sérieuses qui est révélée par le site Le Télégramme.

 

Depuis 2016 réflexion sur l’échec Français de la prohibition du Cannabis

Le sujet avait abordé lors du congrès départemental FSU d’Huelgoat dans un contexte de réflexion sur les lois et les libertés.

Le paradoxe Franco-Français d’une consommation de Cannabis alarmante chez les jeunes, en parallèle d’une des répressions les plus sévères d’Europe, avait alors conduit la FSU Bretagne à interpeller les cadres de la fédération lors du congrès national.

Un mandat d’étude avait été confié en 2016 à la fédération Bretonne, qui vient de partager sa conclusion publiquement : pour la légalisation contrôlée.

 

Christian Doukhit, tué pour du Cannabis de mauvaise qualité

La question de la légalisation a été posée de manière centrale lors d’un récent séminaire de la FSU. La réflexion rassemblait des représentants du corps médical, des addictologues et des fonctionnaires de justice.

Ce séminaire, bien particulier,était tout d’abord placé sous le signe du recueillement. A cette occasion la FSU avait tenu à rappeler la mémoire de 2 hommes aux destins tragiques. Tout d’abord Edouard Mazé un syndicaliste engagé qui avait été tué d’une balle dans la tête par la police,  en 1950.

Mais aussi Christian Doukhit. Cet homme d’origine Mauricienne avait été retrouvé sans vie après avoir été victime d’une agression, près d’un escalier de la mairie de Brest en 2017.

Les conclusions de l’enquête avaient durablement marqué l’opinion publique. Edouard Mazé avait été tué par ses agresseurs au motif qu’il leur avait vendu un Cannabis de mauvaise qualité.

 

Légalisation contrôlée, produits de qualité, lieux de convivialité

Selon les déclarations du secrétaire de Youn Le Roy au Télégramme: « la répression ne fonctionne pas (…) une nouvelle réglementation doit émerger »

La FSU plaide également en faveur d’une légalisation contrôlée pour permettre des « produits autorisés et la nécessité d’une qualité » mais parle également de « lieux de consommation ainsi que la production et de la commercialisation. » du Cannabis.

 

Légaliser la parole et la prévention

Il ressort du discours dela FSU une volonté de mettre l’accent sur la prévention sur les usages du Cannabis.

« Les infirmières n’ont pas le droit d’en parler puisque ce produit n’est pas censé exister et il en va de même pour les conseillers principaux d’éducation. C’est juste catastrophique. »

 

22308608 1690996200924614 5186674397836505743 n
Crédits : FSU – Engagé au quotidien @ FB

 

On peut parler véritable pavé dans la mare répressive du gouvernement alors qu’Emmanuel Macron a promis une réforme des lois sur les stupéfiants cet été.

Peut-on s’attendre à autant de compassion de la part du gouvernent, que de la part de la FSU Bretagne? De nombreux militants  pro-Cannabis dont le Circ saluent aujourd’hui le progressisme et la modernité dont fait preuve la FSU Bretagne avec ses dernières propositions.

 

Sources :

Le Télégramme

Le Dauphiné

Wikipedia

Fsu @ Facebook

 

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés —

A propos Jean-Pierre 1144 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.