Le Luxembourg va taxer le CBD à 50%

Publicité

Le Quotidien Indépendant Luxembourgeois confirme que le grand Duché s’apprête à taxer les produits au CBD à hauteur de 50%, c’est à dire autant que le tabac. C’est une véritable douche froide pour les professionnels du secteur, alors que le gouvernement se prépare à annoncer les modalités de sa légalisation du Cannabis à usage social et récréatif.

Les grandes manoeuvres du CBD sont sur le Cannabiste.

* * *

Au Luxembourg le ministre en charge de la réforme du statut du Cannabis c’est celui de la santé, il s’appelle Etienne Schneider.

Cela n’a l’air de rien dit comme ça. Mais à priori, le principe, de ne pas se tourner vers la justice pour légaliser le Cannabis, mais vers la santé. Cela constitue déjà un immense progrès.

#Etienne Etienne, tiens le bien

Mais avec ce changement de régime fiscal, toutes celles et ceux qui s’attendent à profiter des opportunités offertes par la légalisation Luxembourgeoise, risquent d’en être pour leurs frais.

Du côté des autorités, l’heure est à la prudence et au freinage. Est ce qu’on va finir par avancer à reculons?

* * *

La légalisation à la Luxembourgeoise pourrait bien ressembler à une hyper régulation, pas permissive pour un sou.

« Nous voulons éviter que le Luxembourg ne devienne Amsterdam et que tout le monde vienne ici pour s’approvisionner en cannabis.

Je rappelle qu’il sera interdit d’en consommer sur la place publique, dans les bars ou dans la rue. L’autre risque que nous voulons éviter est la multiplication des contrôles aux frontières par nos voisins français, allemands ou belges. En tant que ministre de l’Économie, freiner l’accès au pays me poserait un vrai souci… » Etienne Schneider, Source PaperJaM

#1er Décembre

Sur le modèle de la taxation du tabac dès le 1er décembre ça n’est pas une mais deux taxes qui seront imposées aux ventes de CBD.

  • 33% de taxe spécifique
  • 17% de TVA

Conséquence 50% de taxes supplémentaires du jour au lendemain: les marges des revendeurs vont se réduire comme peau de chagrin.

Un défi supplémentaire pour les Français qui ont décidé de sauter le pas avant les autres et qui pourraient rapidement en faire les frais.

 

Capture D’écran Républicain Lorrain – Tous droits réservés

#Money

Depuis le statut de matière agricole au même titre que le thé, jusqu’aux taxes d’accises comme en belgique d’ailleurs, le Cannabis se veut la nouvelle vache à lait des gouvernements de la zone Euro.

* * *

A ce principe s’ajoutent des règles supplémentaires pour accéder à ce commerce il faudra désormais :

  • Un entrepôt normalisé et sécurisé
  • Un dépôt de garantie fiscale flottant
  • Une vignette fiscale de déclaration de profession (la n°108)

Un dépôt de garantie fiscale flottant, cela signifie que les négociants devront déposer des sommes d’argent en caution auprès du fisc, en fonction de leur volume d’affaire. L’achat de vignettes fiscales sur la marchandise si vous préférez.

 

Image @Unsplash

Cela peut très vite signifier 60 à 80 000€ de dépôt pour un commerçant de taille moyenne.

Autant dire qu’il sera totalement impossible pour un entrepreneur débutant sur ses propres fonds de lancer une nouvelle activité dans le négoce du CBD.

Ce sera avec la big money, ou bien ce ne sera pas.

#Soldes

La conséquence aujourd’hui et jusqu’au début du mois de décembre ce sont les soldes avant fermeture. D’après les experts locaux, 40 à 60% des magasins qui se sont ouverts cette années pourraient disparaître au profit de grandes licences et autres franchises.

Seuls les opérateurs qui ont pu capitaliser depuis plus d’un an seraient en mesure d’assumer la fiscalité et de résister à la baisse inévitable des marges de profit.

* * *

Ce qui se joue au Luxembourg, est peut-être un avant-goût des évolutions qui nous attendent en France.

 

Image @Unsplash

Alors qu’en hexagone, pharmaciens et buralistes s’affrontent dans des logiques où les produits ne sont pas encore clairement catégorisés.

L’arbitrage fiscal sert manifestement de barrage aux nouveaux arrivants,  à la faveur des grands groupes et autres multinationales, qui eux sont déjà en place sur d’autres secteurs concurrentiels.

Et le droit individuel fondamental à l’autoculture dans tout ça? Car finalement ne l’oublions pas, ça n’est jamais qu’une plante …

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Lle Quotidien Indépendant Luxembourgeois /// Luxembourg Wort /// PaperJam ///Républicain Lorrain

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

 

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 412 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.