Le Sénateur Guillaume Gontard nous répond

Publicité

ShopduCBD-LeCannabiste

C’est une nouvelle entrevue exclusive sur Le Cannabiste. Nous sommes allés à la rencontre de Guillaume Gontard, ce Sénateur de l’Isère est également Président du groupe Écologiste Solidarité et Territoires au Sénat, entres autres. Le Sénateur Gontard est un fervent défenseur du chanvre, c’est à son initiative qu’un vote historique vient d’avoir lieu dans la noble assemblée.

Que faut-il attendre des suites de ce vote, pourquoi une telle initiative aujourd’hui, que pense t-il de la légalisation contrôlée de l’usage adulte? Autant de questions que nous avons pu lui poser. Le Sénateur Guillaume Gontard est sur Le Cannabiste.

 

* * *

LC: Bonjour Mr le Sénateur, pourquoi présenter ce projet de résolution au Sénat aujourd’hui ?

Buralzen-lecannabiste

 

A titre personnel, le soutien à la filière chanvre, qu’il s’agisse de ses débouchés industriels ou de ses débouchés « bien-être », est l’un des fils rouges de mon mandat. Depuis 2018, je me mobilise notamment pour une clarification règlementaire permettant la légalisation complète des produits CBD et l’encadrement de leur production en France. Je me mobilise aussi pour l’accompagnement de la filière chanvre, indispensable à la transition écologique notamment dans les secteurs du bâtiment ou du vêtement. J’ai par exemple accueilli au Sénat le 2congrès de l’Interprofession du chanvre en mai dernier.

Cette proposition de résolution, que nous avons élaborée avec les acteurs des filières concernées, est une nouvelle étape de cet engagement. Elle intervient dans un contexte où nous attendons toujours le jugement du Conseil d’Etat sur l’arrêté gouvernemental de décembre 2021. Dès le mois de février, nous avons senti au Sénat qu’il y’avait une large majorité pour demander au Gouvernement de revoir sa copie et de légaliser les produits CBD sans attendre la décision de la justice administrative.

C’est l’un des buts de cette proposition co-signée par plus de cinquante collègues de tous les groupes politiques du Sénat.

LC: Que doit-on attendre des suites logiques de cet engagement ?

S’agissant de la filière chanvre bien-être, comme le blocage vient du règlement, sur lequel le Gouvernement est seul maitre, cette résolution est le maximum de ce que je peux effectuer comme parlementaire, même si je continuerai naturellement de plaider pour en finir avec cette réglementation absurde.

S’agissant de la filière industrielle, je poursuivrai mes engagements pour les filières bio sourcées avec des amendements au projet de loi de finances mais aussi en accompagnant les agriculteurs et les industriels dans mon département de l’Isère, où une chanvrière est en cours d’implantation.

 

 

a lire sur le cannabiste senat

 

 

LC: Est ce qu’on peut se dire que la filière de vente de fleurs de chanvre et de CBD au détail est sauvée par voie de conséquence?

Malheureusement, cette résolution n’a pas ce pouvoir. Elle invite le Gouvernement a revoir la réglementation mais ne peut pas le contraindre. En vertu de la séparation des pouvoirs garantie par la Constitution, le Gouvernement est le seul détenteur du pouvoir règlementaire. Lors du débat au Sénat jeudi, la ministre a expliqué que le Gouvernement se rangerai au jugement du Conseil d’Etat.

On va se retrouver dans une situation étrange où le Gouvernement refuse d’exercer son pouvoir et laisse la justice trancher. Cela étant dit, vu la rapidité avec laquelle le Conseil d’Etat a suspendu les dispositions de l’arrêté qui interdisait la vente au détail de fleurs de chanvre, on peut espérer que son jugement « au fond » soit bénéfique pour la filière.

 

LC : Quel est votre position sur une légalisation contrôlée des produits du Cannabis?

Comme l’immense majorité des écologistes, je suis favorable à la légalisation du cannabis avec un encadrement public sur le modèle de celui du tabac (revendeurs agréés, fiscalité spécifique, interdiction de la publicité, etc.).

C’est une indispensable mesure de santé publique pour contrôler les produits mis sur le marché et pour déployer une prévention efficace vis-à-vis des consommateurs.

C’est aussi une mesure de sécurité pour stopper les trafics, diminuer le nombre de réseaux criminels et apaiser des quartiers entiers.  

 

LC: Selon vous faut il relever les taux de Cannabinoïdes légaux du chanvre pour répondre à la demande en chanvre bien être, (sachant que la Suisse la Pologne et la rep Tchèque sont aujourd’hui à 1%)

La résolution invite à élargir le catalogue des variétés de chanvre autorisées à toutes celles contenant 1% ou moins de THC. J’y suis donc favorable.

 

 

* * *

Propos recueillis en ligne, en Novembre 2022 par la rédaction.

A propos Jean-Pierre 1127 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.