Production de Cannabis médical en Grèce: c’est parti !

Publicité

Les ministres Grecs de la santé de l’économie et de la ruralité viennent d’annoncer l’attribution des toutes premières licences autorisant la production de Cannabis à usage médical dans le pays. 2 licences ont été allouées sur des montants d’investissement considérables. 12 autres suivront dans les mois qui arrivent. CBD, THC, grosse monnaie, bon voyage vers l’avenir, vous êtes sur Le Cannabiste.

* * * 

Lors d’une annonce conjointe, les ministres Grecs ont annoncé puis commenté l’information hier le Lundi 19 Novembre 2018. Il s’agit essentiellement pour la Grèce de jouer une carte économique à l’instar de ce qui se fait désormais en Israël ou aux États Unis.

« Notre pays est désormais ouvert aux investissements ». A cru bon d’ajouter ajouté le ministre de l’agriculture Grec, à la fin d’une conférence de presse dédiée précisément à ce sujet, au cas où ça nous ait échappé.

Le gouvernement Grec avait annoncé qu’il légalisait le Cannabis médical en mars 2018, il l’a fait. Dont acte, et dont annonce officielle, pas plus tard qu’hier. C’est désormais la phase de production du Cannabis médical qui peut débuter. Et vous allez voir qu’une fois encore, ce sont nos bons amis des fonds de capitaux internationaux, qui vont sans doute pouvoir se frotter les mains les premiers.

#Big data, Big money, Big pharma.

Ceux qui s’attendaient à ce que le Cannabis vienne à la rescousse des petits entrepreneurs Grecs en seront pour leurs frais, le Cannabis médical en Europe c’est plutôt une histoire de gros sous. Pour le moment seules deux entreprises viennent d’être autorisées à en produire en Grèce, en large quantité. Pour l’instant il s’agira de Cannabis cultivé sous serre par :

  • Biomecann s’est payé le droit de cultiver 11 hectares dans le région de Larissa. C’est un investissement de 9.5 Millions d’€, pour 51 jobs de créés.

Biomecann est une entreprise Américaine, propriété de la holding financière DB Hoovers, elle même propriété du groupe Dun & Bradstreet spécialisé dans le big data, les études de risques et la finance. Il s’agit d’un des groupes financiers américains les plus anciens et les plus puissants, il a été fondé dans les années 1800…

  • Bioprocann a son tour va cultiver 46 hectares de Cannabis dans la région de Corinthe , pour un apport de 12.5 Millions d’€ cela devrait créer 66 emplois.

Pas grand chose à dire sur cette entreprise, sinon qu’il s’agit d’un partenariat Grec entre investisseurs nationaux, créé pour la circonstance, pourtant on a bien cherché. Silence radio donc, pour l’instant.

#Brouzoufs

‘Par ici la monnaie, nous sommes prêts’ c’est en surbrillance le message du gouvernement Grec qui compte bien sur les exportations de Cannabis Médical afin de redresser la barre économique du pays. L’avenir risque probablement de lui donner raison.

« Des entreprises du Canada et d’Israël ont exprimé un vif intérêt, certains de ces investisseurs sont énormes. Quoi qu’il en soit les premiers produits seront sur le marché d’ici 12 à 18 mois. » Stergios Pitsiorlas ministre Grec de l’économie

D’après les déclarations du gouvernement, en Grèce le Cannabis médical devrait créer 750 emplois pour 212 millions d’investissements au total. Vu la masse salariale nécessaire et les profits possibles, effectivement cela laisse pas mal de marge pour les investisseurs.

Jugez plutôt: Estimé à 400 millions d’€ la première année le volume d’affaire du Cannabis médical produit en Grèce devrait rapidement se trouver à hauteur du milliard d’Euros à l’horizon 2021 selon les prévisions officielles. Le ministre de l’économie Stergios Pitsiorlas, a tout de même cru bon de rappeler que « la légalisation du Cannabis à des fins récréatives n’était pas à l’ordre du jour »

 

Un petit côté bout-en-train Stergios Pitsiorlas- En même temps, ministre de l’économie en Grèce – Crédits Wikimédia Commons

 

#Mauvais élève

Peut on dire d’une situation où : un produit entre à la tonne dans un pays de manière illégale. Où sa consommation reste interdite mais odieusement répandue. Que le fait d’en fabriquer à la tonne pour son exportation sous la forme de produits médicaux est une avancée sociale ou démocratique? Soyons sérieux une minute.

 

Nathan Mcbride @Unsplash

 

Doit-on se réjouir du point de vue économique comme semble vouloir dire le gouvernement Grec? Vu le volume de jobs ‘encadrés’ et l’absence totale des PME PMI dans le processus de production pour le moment. Si on ne s’appelle pas ‘état Grec’ ou ‘World Company’ la réponse est toujours non.

Objectivement le dispositif Grec, c’est un peu comme un aspirateur à capitaux étrangers dans un sens. Ensuite avec l’exportation du Cannabis vers des grands groupes pharmaceutiques dans l’autre sens, une machine à cash pour l’état Grec.

C’est aussi un tour de passe-passe de la part des autorités Grecques qui transforment le Cannabis en recette fiscale, sans avoir à changer leur législation sur les stupéfiants. Combien de temps cette situation Ubuesque pourra tenir ? En Angleterre elle existe pourtant depuis longtemps, même si elle est régulièrement remise en question. Seulement attention, l’Angleterre ça n’est pas la Grèce.

Un nouveau laboratoire est à nos portes, cette fois-ci on est dans la zone Euro, ce qui va obliger les banquiers et les assureurs à manoeuvrer pour éviter de tomber sous le coup de la loi des pays qui les hébergent dans les états voisins … enfin on le suppose … Car finalement, la Grèce c’est pas si loin de chez nous où il est interdit de dire autre chose du Cannabis qu’il est une drogue dangereuse, interdite et vicieuse. Sous peine de prison…

Drôle d’Europe tout de même, ces temps-ci.

#3 heures

C’est le temps qu’il faut pour parcourir le trajet Paris Athènes en avion. 3 heures pour passer entre deux univers au sein de la même zone économique.

Entrepreneurs éclairés, groupes millionnaires investisseurs d’un côté // trafiquants de drogue de l’autre. Entreprises de pointe d’un côté // organisations criminelles de l’autre. Il s’en passe des choses en 3 heures de vol dites-donc.

Sans ne rien changer au trafic, sans ne rien changer à leur politique sociale, les Grecs sont parvenus à vendre leur soleil, précipitant au passage l’Europe du Cannabis dans une nouvelle ère climatique, l’ère bipolaire.

 

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources :

Reuters

France Info

Europe 1

 

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 206 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.