Visages militants : Véro les bons tuyaux

Publicité

Notre série Visages Militants nous emmène à la rencontre d’une revenante et d’une résistante qui fait face à la prohibition du Cannabis en France depuis de nombreuses années aux côtés des militants. Elle se tient debout, elle a relevé la tête, car désormais c’est officiel, elle se soigne avec.

Voici celle qui ne porte pas le Cannabis comme une conquête, mais plutôt comme un étendard de paix et d’amour. Aujourd’hui nous accueillons Véronique Casamia, ‘Véro les bon tuyaux’ sur Le Cannabiste : Visage militant.

* * *

Chaque journal possède sa propre communauté, il y a les serviables, les bruyants, les joyeux il y a aussi, les impatients, les pressés, puis vous avez les fatigués, les rageux, les opiniâtres, les utiles, les passionnés, les discrets … Bref il y a toutes sortes de gens qui gravitent autour d’une feuille de choux, surtout si l’on y croise de jolies fleurs .

#Tout le monde

Et puis au milieu de tout ce brouhaha, il y a ‘la fleur’ : Véro. Si vous cherchez quelque chose, ou même si vous cherchez quelqu’un dans le milieu du Cannabis, c’est à Véro qu’il faut demander. Car si quelqu’un a ‘liké’ le moindre contenu au sujet du Cannabis ces 10 dernières années; il ou elle est forcément dans la liste d’amis de Véronique … 

Véro, c’est l’âme du peuple de l’herbe et après tant d’années de militantisme associatif chez les Cannabistes elle connaît juste tout le monde et tout le monde la connaît, c’est assez délirant !

* * *

Ancienne militante au CIRC, au Norml France, Véro a travaillé pour des associations Françaises dans le domaine de la réduction des risques et de l’information sur les substances comme c’est aussi le cas avec l’UFCM I care’.

Souvent c’est elle la dame souriante du stand, celle qui répond gentiment aux braves gens qui viennent s’informer à propos du Cannabis.

Véro n’est jamais dans les querelles sur les commentaires Facebook (NDLR: Contrairement à qui?) mais elle a toujours un conseil, un tuyau, un contact … En fait, par principe, qui que vous soyez, Véro est toujours prête à vous aider avec un sourire, c’est dans son ADN.

* * *

Aujourd’hui c’est un privilège pour Le Cannabiste de donner la parole à celle qui justement ne la demande jamais, voici l’interview de Véro, ‘Véro les bons tuyaux’.

#Interview

LC: Salut Véro, tu consommes du Cannabis depuis longtemps?
Cela fait quelques années oui. De mémoire je consomme du Cannabis depuis 38 ans. J’avais commencé au moment de mes études en région Parisienne, tandis que j’étudiais dans une école de photographie, c’était à Ivry.

LC : Dans quel état d’esprit te trouves tu vis-à vis de la situation du Cannabis dans notre pays ?

Je me sens un peu comme une ‘guerrière’.  Il y a 25 ans j’ai atterri au Circ un peu par hasard. Là j’ai rencontré Jp Galland et Eric Chapel, ils m’ont très vite adoptée comme une des leurs. Je crois que je le suis restée.

« (…) mon état d’esprit : Déterminée« 

Je me souviens qu’à cette époque, j’arrivais d’une longue période de 17 ans d’usage de substances dites ‘dures’. A ce moment là j’étais au plus mal. Cette rencontre m’a sauvé, je ne serais probablement plus là sans mes amis du CIRC et sans le Cannabis.

Je sais que c’est le Cannabis  qui m’a permis de ‘ressusciter’ en quelque sorte. Donc à cet égard, alors si je devais décrire mon état d’esprit en un mot ce serait : Déterminée.

 

– La sororité des filles hippies cosmiques – Vu sur le mur FB de Véronique

LC : Tu connais d’autres patients qui sont dans le même état d’esprit que toi ?

Oui bien sûr que j’en connais. Je sais que nous sommes des milliers en France car au fil des années j’ai traîné dans assez d’associations pour le savoir. D’ailleurs si c’était légal nous serions sans doute des dizaines de milliers à en consommer médicalement partout en France.

Mais au niveau militantisme parmi les patients il n’y a que trop peu de résistance. Car avant tout, ce que souhaitent les patients c’est d’avoir la paix. Alors ils se continuent de se tourner systématiquement vers leur ‘dealer-pharmacien’. Donc au final on n’avance pas comme on le pourrait je pense.

* * *

L’usage médical du Cannabis chez les patients et même parfois chez d’anciens toxicomanes, c’est une chose qui a encore du mal à passer en France. Pourtant le Cannabis est un outil merveilleux pour aider à lutter contre d’autres addictions vraiment dangereuses et destructrices.

Faute de connaissance et de média dédiés à la question du Cannabis, le savoir a toujours eu du mal à passer. Aujourd’hui vous avez un média comme ‘Le Cannabiste’ et d’autres, mais à l’époque tout ce que je sais je l’ai appris grâce à Jean-pierre Galland et Eric Chapel, mes 2 mentors. 

« Lorsque Véro est arrivée son petit nom c’était ‘Véroïne‘ ce qui en dit long. Ensemble, nous sommes parvenus à l’aider à s’en sortir.

Si le CIRC a permis de sauver une âme alors c’est celle là. Bien sur que Véro a toujours été une des nôtres, et c’est pas prêt de changer. » JP Galland joint au téléphone

* * *

LC: Il paraît que tu as été contrôlée au volant par les gendarmes et qu’on t’a laissé repartir avec ton herbe ? Tu veux bien nous le raconter?

Oui ça paraît difficile à croire et pourtant voilà comment c’est arrivé: Un soir en rentrant du pub local, contrôle alcootest au village :

« Gendarmerie nationale, papiers du véhicule »

Des qu’il s’approche il voit bien que je tiens un joint à la main

« ça sent le Cannabis »

« C’est mon médicament Mr le gendarme j‘ai une ordonnance »

« j’suis bien curieux de voir ça, garez vous et coupez le moteur du véhicule »

Je me suis gentiment garée et je lui ai montré mon ordonnance pour du Bedrocan faite par un médecin Français. Il a vérifié le nom du fabricant sur son téléphone et m’a laissée repartir.. 

Ce coup là ça a marché. Je ne sais pas si ça marchera à chaque fois par contre … mais oui c’est une histoire authentique.

 

* * *

« Je me souviens, à l’époque c’est le bhang l’a remise sur rails. Elle a bossé chez chanvre et compagnie à Montreuil et continue son travail militant sur les mêmes thèmes que ceux que je lui ai inculqué de 98 a 2002… 

C’est une fille douée et motivée la Véro et je lui garderais toujours une place à mes côtés dans la tribu du peuple de l’herbe. Un pour tous, tous pour elle ! 😉 » Eric Chapel

* * *

LC: Tu as parlé du Cannabis avec ton généraliste? Quel est son état d’esprit vis à vis des fleurs?

J’ai consommé de l’héroïne pendant 17 et cela fait 30 ans que je suis porteuse de l’hépatite, autant vous dire que mon généraliste me suit de près. D’ailleurs depuis notre rencontre en 2009 il est pour ainsi dire ‘en formation’.

Après avoir constaté que je faisais sens et que je lui disais la vérité il a accepté de me prescrire régulièrement du Bedrocan en parfaite connaissance de cause.

 

Tout aussi incroyable que cela puisse paraître c’est pourtant une ordonnance Française authentique. Hélas d’aucune utilité.

LC: Tu milites aussi en politique pour défendre la légalisation du Cannabis ?

Oui il y a eu une liste pour la légalisation du Cannabis aux Européennes,  la liste Legalize avec Farid Ghehioueche et Safia Lebdi. Mais hélas la liste n’est pas parvenue à rassembler assez de monde pour être déposée. 

J’avoue lorsque je regarde le nombre de ‘CBD shops’ et de ‘Grow Shops’ dans notre pays: 400 je crois rien que pour le jardinage. J’ai du mal à digérer que seules 40 personnes sur les 79 nécessaires aient accepté le défi de cette liste aux Européennes.

LC :Si tu devais partir sur une île déserte et n’emporter qu’une seule variété de Cannabis, quel serait ton choix.?

Sans hésiter la Super Silver Haze de chez Greenhouse. (Mais vous ne m’empêcherez jamais de planquer quelques Michka de Sensi Seeds hihihi!)

Cannamitiés, longue vie !

 

Super Silver Haze – Image GreenHouse

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Interview réalisée en Avril 2019 en Exclusivité pour le journal Le Cannabiste

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 416 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.