Au Delaware les législateurs votent OUI à l’usage social

Publicité

C’est hier le mercredi 5 juin que le conseil d’état du Delaware aux USA a voté le texte proposant la légalisation de l’usage social du Cannabis par 8 voix contre 3. Le document signé est à présent en route pour la chambre haute du parlement d’où il ressortira sous la forme définitive d’une loi.

Le Delaware sera bientôt le douzième état US à opérer sa transition vers une légalisation méthodique et totale. Voici le profil de ce new deal sur Le Cannabiste.

* * *

Ça y est c’est décidé, nous avons sauté le pas, ce sera désormais l’expression : ‘usage social du Cannabis’. Car comme cela a été dit ailleurs : pour des adultes responsables, la récréation est finie depuis quelques années. En fait il faut bien l’avouer, plus personne ne se suspend aux branches après avoir fumé un joint.

Ainsi : « Le Delaware va légaliser l’usage social du Cannabis » CQFD.

Image Pinterest

#Commissaire

Au Delaware l’usage du Cannabis sera libre pour tous les adultes âgés au minimum de 21 ans. Il sera possible d’acheter du Cannabis légalement dans un des 15 dispensaires du petit état. 50 exploitations et 30 sites de transformations de Cannabis à usage social seront bientôt autorisés par l’état, car le Delaware c’est tout petit.

 

Illustration état du Delaware – Crédits Wikimedia Commons

Par comparaison la Californie compte près de 38 Millions d’habitants, l’état de New York 19 Millions et le Delaware…. 898 000 ha. Au classement démographique sur 50 états ça n’est pas le petit dernier mais un bon 45e.

* * *

#Amnistie

La nouvelle législation prévoit un effacement des condamnations sur les casiers judiciaires et à terme un haut commissaire d’état au Cannabis, sera nommé afin de superviser toutes les questions qui y sont relatives.

 

Image Austin Schmid @Unsplash

Au Delaware depuis 2015 la loi ce sont d’abord des amendes comprises en 100$ et 575$ pour possession et usage. Mais c’est aussi des peines de prison pour les grosses quantités et jusqu’à 25 ans comme en France pour les très grosses quantités.

* * *

Alors que la légalisation contrôlée entrera en vigueur d’ici quelques semaines, pour le seul état du Delaware ce seront plus de 220 000 personnes dont les casiers judiciaires vont être partiellement ou totalement effacés du jour au lendemain.

#Autoculture

C’est non pour le Delaware, aucune mesure ne prévoit la possibilité pour les citoyens de faire pousser eux même du Cannabis pour leur consommation. Cela devrait rester interdit au moment de la promulgation de la nouvelle loi.

En revanche vu la législation en vigueur dans les états voisins il se pourrait bien que ça change avec le temps pour des raisons évidentes d’équité et de concurrence.

 

 

Quoi qu’il en soit les associations comme le NORML à Washington se battent pour que l’autoculture soit encadrée par le droit fédéral. Il resterait alors aux états qui l’interdisent encore à mettre la loi fédérale en application sur cette tolérance.

Cependant sur cette disposition en particulier, il est tout à fait possible que chaque état reste maître de la décision et des modalités pour l’encadrer au final.

#CannaBusiness

Le premier état Américain a avoir ratifié la constitution Américaine en 1787 ne sera pas le dernier à entrer dans la course  au Cannabusiness en 2019 puisque les prévisions sont déjà sur la table et elles font rêver tout le monde. Le chiffre d’affaire prévu entre 9.3 et 23.6Millions de $ par an. Ça laisse de la marge…

Si vous voulez épater la galerie avec une comparaison, les 6 premiers mois de 2019 il s’est vendu aux USA 10 Milliards de Dollars de Cannabis. En valeur marchande à la vitesse où le marché explose, ce sera avant la fin de l’année, l’équivalent du chiffre d’affaire national de la chaîne de fast food Taco Bell.

* * *

Le Delaware avec un taux de taxe sur le chiffre d’affaire des sociétés extrêmement bas, c’est un peu le Lichtenstein de l’Amérique, la principauté d’Andorre, le Luxembourg …

Alors imaginez comme par hasard, que là où se trouvent TOUS les sièges sociaux des grands groupes Américains, Apple, Coca Cola, Mcdonald’s, Ford, Google, General Electric …. Du jour au lendemain le Cannabusiness sera permis … C’est une excellente nouvelle pour la légalisation fédérale, l’échiquier se met en place, inéxorablement. 

#Y’a que les imbéciles …

On termine sur ce sujet avec ‘l’anecdote Hickenlooper’. La petite histoire au sujet de l’ancien gouverneur démocrate de l’état du Colorado John Hickenlooper. Ses déclarations ont été lues auprès de la commission d’état au moment du vote sur le Cannabis du Delaware.

Sénateur et candidat à la maison blanche : John W. Hickenlooper

En 2012 une première proposition de loi pour légaliser l’usage social du Cannabis avait été proposée au Colorado et Hickenlooper avait alors voté NON. Pourquoi?

La plupart de nos élus et de nos dirigeants communautaires étaient convaincus que cela entraînerait une consommation accrue de marijuana chez les adolescents, détruirait notre économie et freinerait l’industrie du tourisme, et j’ai partagé certaines de leurs préoccupations.

Depuis les associations se sont battues et certains politiciens avec elles, pour faire entrer le pays dans le 21e siècle au niveau du Cannabis. Voilà ce que le même homme politique déclarait 6 ans après la légalisation.

J’ai maintenant eu six ans et demi pour en constater les effets. Et, je peux vous dire que rien de tout cela n’est devenu réalité et que mon opinion a changé.

J’exhorte le Delaware et d’autres États à suivre l’exemple du Colorado et de neuf autres États et à remplacer la prohibition du cannabis par une réglementation réfléchie. (Source Marijuana Moment)

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Marijuana Moment //// Wikipedia //// MJBIZ Daily

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 373 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.