CBD classé vénéneux : quand la médecine est malade

Publicité

Dans un article du site ‘The Conversation’ paru le 21 Octobre 2018, il y a 5 jours. Monsieur Authier président du comité d’évaluation du Cannabis médical Français, propose de classer le CBD en substance vénéneuse. Une annonce qui provoque un tollé chez les professionnels et les consommateurs de tout le secteur, mais également et c’est plus surprenant chez plusieurs chercheurs et de nombreux professionnels du milieu de la santé. CBD : Le jour où les médecins sont devenus malades, c’est sur Le Cannabiste.

* * *

Parfois sur internet ‘vous croisez des gens qui réussissent et d’autres qui ne sont rien’. Et puis vous en croisez qui sont :

« Docteur en Pharmacie, Docteur en Médecine (spécialité Psychiatrie), Doctorat d’université en NeuroPharmacoToxicologie, Habilitation à Diriger des Recherches.. »

Attendez c’est pas fini: « Chef du service de Pharmacologie Médicale et du Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur du CHU de Clermont-Ferrand. 
Directeur de l’Observatoire Français des Médicaments Antalgiques (www.ofma.fr) 
Secrétaire de la Fondation Analgesia (www.institut-analgesia.org) 
Président de la Commission des Stupéfiants et Psychotropes de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) 
Membre du collège scientifique de l’Observatoire Français des Drogues et Toxicomanie »

Mais c’est vrai que des comme ça, on n’en croise pas souvent.

* * *

#Le Patron

Bref : le mec c’est le patron. Oui, le monsieur qui est sous l’entonnoir, ce n’est pas n’importe qui. Nicolas Authier c’est l’homme discret qui tient le Cannabis médical Français dans le creux de sa main. C’est aussi le Président du CSST, le comité Français que Madame Buzyn, notre puissante ministre de la santé a mandaté pour encadrer le comité sur le Cannabis médical. « CSST ». Ça vous parle maintenant?  .

#CBD, THC : DTC

Voici l’objet du délit intellectuel :

« Pour améliorer la prévention et l’information des usagers, doit-on classer le cannabidiol comme substance vénéneuse en France, à l’instar de la nicotine ? » Nicolas Authier – The conversation 21/ 10 /18

 

Capture d’écran,- The conversation

 

Classer le CBD comme substance vénéneuse ? Non mais qu’est ce qui vous prend? Z’avez perdu la boule ? Ça ne serait pas pour une histoire de gros sous tout de même ?  Imaginons ce que cela pourrait donner dans les futurs livres d’histoire : 

« France 2018 : L’usage social du CBD pour ses vertus apaisantes se répand, son commerce aussi. Une mosaïque de petits acteurs économiques voit le jour. Les lobbies industrialo/pharmaceutiques et l’état décident de s’en emparer.

De vrais médecins sont mandatés afin de véhiculer de faux messages de dangerosité pour le compte de l’état. La molécule hérite ainsi d’une classification en substance vénéneuse. Une nouvelle taxe est créée pour ce produit. Le peuple de l’herbe voit rouge : La nature nous appartient, nos corps ne sont pas la propriété de l’état. Le mouvement ‘vague verte’ vient de naître »

 

* * *

« Cannabidiol : faut-il autoriser un droit à l’autosoulagement ? » 

La question serait plutôt : « qui est suffisamment malade pour s’imaginer qu’on allait lui demander la permission pour le Cannabidiol. »

Car jusque là, à en juger par les centaines d’offres légales de CBD qui sont proposées en France et ses pays frontaliers, ‘l’autorisation au soulagement’ ça fait longtemps qu’elle a été coupée, séchée roulée et fumée par les malades.

Finalement ce qui confère à maladie mentale, c’est qu’à en juger par l’état du pays en matière de Cannabis à usage social, il va se trouver un seul patient pour aller demander la permission d’en faire un usage médical. 

Une idée tellement sublime qu’elle en devient grotesque. Chez nous on en vient à se dire que si le petit Billy Caldwell était né en France, aujourd’hui les avocats des médecins Français seraient réduits à se disputer la faute sur sa tombe. 

#Ma France est malade

Docteur Nicolas y’à la France qui démange :

Alcool : partout.

Cannabis : je t’explique même pas, tu sais.

Et pour ce qui est des psychotropes chimiques vendus en pharmacie : 1 SUR 4. N’oublies pas docteur : 1 Français sur  4 s’envoie en l’air sur ordonnance avec tes psychotropes de pharmacie. D’ailleurs ça fait pas mal de conducteurs d’automobile shootés si on y réfléchit bien …  Par contre ça doit un brin déranger les forces de l’ordre les magistrats et la prévention routière de se l’entendre dire, surtout ici.

Tu trouves pas ça marrant toi, quand on y pense, cette histoire de CBD vénéneux? Surtout si on considère les tonnes de mauvais shit qui se consomment chaque jour en France. Sans blague?

#CBD vénéneux

Professeur, la rédaction du Cannabiste tient à s’excuser publiquement pour ne pas n’avoir donné une présentation de toi sous un jour favorable avec la photo de cet article. Nous nous excusons aussi pour le Tweet dans lequel nous faisions allusion à ta soeur, ça n’était pas élégant de notre part. Voilà qui est corrigé.

 

Par contre on t’avait dit qu’on viendrait, on est venus, maintenant qu’on est là, il faut qu’on cause.

 

#Ndlr

« Nicolas, l’Organisation Mondiale pour la Santé, l’Agence Mondiale Antidopage, même le très sérieux Labo Français du E Liquide de Bordeaux te disent après avoir bien travaillé :

« propriétés sédative, anxiolytique, décontractante et anti-inflammatoire. »  

Attention, tu n’écoutes pas Nicolas. Ou alors tu n’écoutes pas les bonnes personnes. »

 

 

Après c’est vrai qu’au final, s’il est naturellement anxiolytique on peut dire que le CBD est psychoactif, mais pas psychotrope.

Comparé aux poisons liquides dans les bars et chimiques en pharmacie qui circulent librement dans notre pays… Même toi, tu peux bien reconnaître que le CBD n’est pas un  Big Deal*. (*une grosse affaire)

Bon écoute Nicolas, on va pas y aller par quatre chemins, comme tu es un super toubib qui sait tout et nous des journalistes qui ne savons rien. Je me suis permis de parler de tes petits soucis de CBD à un copain chercheur, il en photo là dessous. Il s’appelle Raphaël, tout le monde connaît son nom et il ne porte pas de chapeau.

 

Figure toi qu’il a quelques années, Rafa a découvert le système Cannabinoïde endogène, un jour par hasard en cherchant des trucs à partir d’un gros bout de shit qu’il avait récupéré au commissariat. Un mec curieux Rafa.

Rafa m’avait raconté des histoires étonnantes à propos de Cannabinoïdes dans le lait maternel humain, d’équilibre du corps avec des molécules naturelles que l’homme absorbe depuis des millions d’années. D’un équilibre profond et durable, d’une série d’effets incroyablements vertueux sur la protection et la santé du corps humain. Un truc tellement révolutionnaire qu’entre nous on l’a baptisé ‘La plante philosophale’.

Bref comme tu m’avais bien l’air embêté avec ton histoire de CBD en France, j’ai demandé à mon pote Rafa d’Israël s’il avait des tuyaux. Il en avait.

 

Rafa m’a envoyé une étude pour toi, il paraît que le CBD ne présente pas de toxicité sur les mammifères équipés comme nous d’un système Cannabinoïde endogène.

Un peu comme un truc qui ne serait pas vénéneux tu vois? Tiens va voir, si ça se trouve même tu changeras d’avis : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30342565

 

#Mise en demeure

Les Cannabistes Français de 2018 s’étaient habitués aux attitudes d’autruches de la part du ministère de la santé en matière de weed, mais pas encore au bonnet d’âne en matière de Cannabinoïdes, on pourrait même y rajouter des oeillères pour le look.

Ce qui est suspect cette fois-ci c’est que le CBD n’est pas une drogue ni un toxique, ni une substance vénéneuse, par contre en 2022 le CBD vaudra 1 trillion de $ mondialement (source Agora)

Aujourd’hui à moins d’avoir la tête dans le sable, il faut faire le deuil de 2 choses : 

  • La bienveillance de l’industrie pharmaceutique : ste blague
  • le désintéressement des décideurs de la santé : histoire à dormir debout

La plante de Cannabis représente un espoir scientifique, économique et social pour le monde entier à l’heure actuelle. C’est aussi le moyen assuré de sortir du tout plastique pour l’industrie et manifestement du tout-synthétique en matière de santé, ce qui crée visiblement pas mal de vagues.

A présent nous, la France, pouvons continuer de l’ignorer et laisser jouer les autres nations, ou bien rentrer dans le jeu et refuser la fatalité qui est de se laisser diriger à l’avenir, par les pays plus développés en la matière.

La Silicon Valley du Cannabis c’est ici et maintenant qu’elle se décide, pas dans 30 ans, apprenons et avançons. Le Cannabis peut aussi devenir pour la France, un moyen de briser la machine à perdre et de réparer l’ascenseur social.

Dans les états où le Cannabis à usage thérapeutique est disponible les ventes de médicaments synthétiques baissent de 50% celles de l’alcool de 25%. C’est une nouvelle approche de la question de la santé du bien être et de l’usage social des anxiolytiques qu’il faut apprendre.

Est ce que dans la société Française la responsabilité individuelle et la jouissance paisible doivent avoir leur place ? Vous rigolez?

Monsieur le professeur vous devez mettre à jour votre logiciel. Sinon vous ne passerez pas.

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

 

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 185 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.