Chanvre et Cannabis: Sylvie met les points sur les i

Publicité

Parmi ceux du peuple de l’herbe, il y à les supporters silencieux, il y a les savants, les curieux, les défenseurs, les explorateurs, les militants ou encore ceux que la prohibition du Cannabis à fait basculer dans la case du justiciable.

Et puis on l’oublie souvent, mais il y à aussi les malades et leurs familles et il y à tout ceux qui se battent pour le droit de se soigner, parfois même contre la loi.

Sylvie n’est rien de tout cela, mais elle est un peu tout ça à la fois. Elle est surtout la preuve vivante que L’adjectif ‘Cannabiste’ se décline avec bonheur au féminin. Chanvre, Cannabis légal, mais aussi politique ou subtilités de la loi. Cette Cannabiste là avait envie de nous en parler. Et ça tombe bien parce que c’est un plaisir de l’inviter ici, voici Sylvie Massart.

 

* * *

Sylvie met les points sur les i

 

« Chers amis, on entend souvent parler de chanvre ou de cannabis dans la presse ces derniers temps. Alors où exactement se situe la différence ? Je me suis dis qu’il était temps de clarifier les choses là-dessus une bonne fois pour toutes.

 

Chanvre et Cannabis font partie de la même famille : Cannabis Sativa L

 

L’histoire des jumeaux

Par exemple, prenons l’image de deux frères jumeaux, identiques à la naissance, puis supposons qu’ils aient été séparés par la suite.  Si le premier a pu demeurer sous des latitudes tempérées et que le second se retrouve à devoir vivre dans un pays très chaud, chacun va devoir se développer en fonction d’un environnement respectif. On peut alors supposer que chaque individu va évoluer très différemment. Après toute une vie, ils risquent de se ressemblent à peine, même si au départ ils paraissaient parfaitement identiques en tout point.

Le Jumeau Cannabis, parti pour les pays chauds, a eu à se défendre contre les agressions d’un certain type de climat. Il a alors commencé à produire plus de résine. Cette résine contient des quantités importantes de la molécule de THC, plus il y a de résine, plus il y a donc de THC accompagné d’une quantité considérable de CBD.

Le Jumeau chanvre, resté ici s’est mis a produire des quantités de THC et CBD beaucoup plus réduites en fonctions de l’ensoleillement, du climat et de la nature des sols qu’il a trouvé pour évoluer.

 

Speakerine a L’OMS en 2018 – la Cannabiste Sylvie Massart

 

Dans le détail

Sur chaque continent les vertus de ces deux plantes snt appréciées pout des raisons différentes, médicales, alimentaires, industrielles, depuis plus de 3000 ans. Chanvre et Cannabis ont en commun qu’ils produisent tous des Cannabinoïdes en fonction de leurs passé génétique et selon leurs environnements respectifs.

  • Cannabigérol CBG
  • Cannabidiol CBD
  • Delta 9 Tétrahydrocannabinol THC
  • Cannabinol CBN

Ce ne sont que quelques uns parmi les Cannabinoïdes plus connus. La résine de Cannabis contient en général une quantité importantes de THC. En général, plus il y a de résine plus il y a de THC, mais également du CBD, dans une moindre mesure.
Tandis que sur tous les continent, les vertus de chacune de ces deux plantes ont toujours et appréciées, on les a destinées à des usages différents: médical, alimentaire, industriel, et ce depuis plus de 3000 ans.

Prohibition, chanvre et Cannabis

La plupart des prohibitions ont porté sur l’espèce Cannabis Sativa L. Pour continuer a utiliser et à développer le chanvre il a fallu réduire les quantités de THC de ces plantes. (le composé fut ensuite identifié en 1961 par le Pr MECHOULAM comme étant le principe psychotrope du Cannabis)

En procédant par sélection et par croisement successifs on obtenu des plantes dont le taux de THC ne dépassait pas les 0,2 % et parfois moins encore.  Aujourd’hui en France, le chanvre, pour autant qu’il ait un taux de THC inférieur à 0,2 % et qu’il fasse partie d’une liste de variétés autorisées par l’état, est légal. En France on a longtemps destiné le Chanvre à  une utilisation industrielle (cordes, vêtements, farines alimentaires). C’était d’ailleurs le cas dans toute l’Europe-

D’un autre côté, le Cannabis a lui aussi été l’objet de croisements successifs, mais dans un tout autre but. Les jardiniers et les botanistes ont au contraire, oeuvré à lui faire produire de plus en plus de THC.  Le Cannabis est alors consommé en combustion, en vaporisation mais il peut également être ingéré. Lorsqu’il est ce contexte on parle volontiers d’usage ‘récréatif’, dans ce cas les propriétés psychotropes du Cannabis seront plutôt considérées comme un objet de plaisir.

Au fil du temps les variétés de Cannabis se sont progressivement enrichies en THC, le Cannabis originel était dosé  aux environs de 5%, aujourd’hui certaines variétés affichent des taux de THC de plus de 20 %.

 

En bref

– Chanvre: THC – de 0,2 %, le % de THC est inférieur au % de CBD on parle d’un  ratio THC/CBD inférieur à 1.

– Cannabis: THC + de 0,2 %, le % de THC est supérieur au % de CBD on parle d’un ratio THC/CBD supérieur à 1.

Il est à noter que par croisements, on a réussi à produire des plantes ayant un ratio THC/CBD =1, leur classement posera problème.

 

Illustration: Scientifique au microscope – Crédits : Pixabay Commons

 

France versus Europe

A l’heure actuelle en France de nombreuses boutiques, des enseignes baptisées ‘ Coffee Shops’ se sont soudain mises à commercialiser des tisanes des huiles et autres extraits fabriqués à base de chanvre à 0,2 %.

Pour d’obscures raisons, jusque là, la France n’autorise que l’utilisation ou la commercialisation des fibres et des graines de Chanvre, en vertu de l’article R 5181 du Code de la Santé Publique. (cité dans l’arrêté d’août 1990 autorisant le chanvre inférieur à 0,2 % provenant d’espèces référencées).

L’Europe de son côté autorise l’exploitation la transformation et le commerce de la plante dans son intégralité.

 

Voilà pourquoi notre ministre de la Santé a donc parlé de flou juridique !

 

Il est important de noter que la France accuse d’un retard dans la mise à jour de ses propres textes de loi.  L’article R5181 est désormais abrogé et doit être remplacé par le R5132-86.

Europe oblige, le nouveau règlement devra autoriser l’utilisation de la plante dans son intégralité, dès le moment qu’il s’agit d’une des variétés autorisées, à moins de 0,2 %.

La qualification de stupéfiants

Il s’agit d’une définition juridique, au final, que la seule chose qui puisse être contrôlée c’est le taux de THC.

L’avis exprimé par la MILDECA semble en totale opposition avec le droit national et européen. Si vous vous trouvez dans le cas où votre chanvre a été hâtivement requalifié en stupéfiants par la justice, un bon avocat n’aura aucun mal à opposer la priorité du droit Européen à la Justice.

Malgré tout, j’encourage les nouveau commerçants du chanvre à prendre toutes leurs précautions, car les autorités sont facilement induites en erreur par ces temps de prohibition du Cannabis. Les commerces doivent bien s’assurer de ne jamais dépasser le fameux taux de 0,2 % et commercialise exclusivement les espèces autorisées et listées par l’arrêté de 1990.

Attention à ne pas entretenir la confusion avec des noms, toute représentations du cannabis peut être interprétée  par la justice comme une incitation à la consommation. Idem; pour ne pas être accusés de délit d’exercice illégal de la pharmacie, il faut bien veiller à ne pas vanter les propriétés médicales du chanvre et du Cannabis.

 

j’étais loin d’imaginer que nous ferions un tel bond en arrière

 

Gardons nous bien de propager un discours trop libertaire ou au contraire un discours anxiogène au sujet du Chanvre ou du Cannabis. Avec une bonne maîtrise de la loi et des définitions des produits doublées d’une exigence de qualité, la vente de Chanvre ne devrait plus poser problème.

Le 4 juin lors de mon intervention à la ‘40th ECDD/ preview on Cannabis’ pour l’OMS à Genève,  je rappelais : « Il serait délétère d’envisager que seul le chanvre à moins de 0,2 % puisse trouver grâce auprès des législateurs ».

A ce moment là, j’étais loin d’imaginer que nous ferions un tel bond en arrière et un retour aussi spectaculaire sur de un certain nombre d’acquis historiques avec le Cannabis.

Gageons qu’en France, pays des lumières, nous ne finirons pas par retomber dans l’obscurantisme, alors que tous les pays voisins avancent sur la question.

Sylvie Massart : laborantine spécialisée en sciences pharmaceutiques et génie génétique – Atteinte
de polyneuropathie –  Présentatrice à l’OMS lors du 40th ECDD 2018 meeting sur le Cannabis.

* *

 

Interview originale réalisée le 11 Juin 2018

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés —

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 185 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.