Combien de temps le Cannabis reste t’il dans l’urine?

Publicité

Mybud-MiniBud-LeCanabiste
Image @ Pixabay

Dans un monde où le Cannabis est souvent interdit, il existe différentes techniques qui permettent de s’assurer que des individus suspects en ont consommé. Test de dépistage salivaire, prise de sang, échantillon de cheveux, on s’intéresse aujourd’hui au dépistage de routine le moins invasif et le plus répandu : c’est à dire à l’analyse du pipi.

Quels sont les facteurs qui jouent dans la disparition des traces de Cannabis et surtout combien de temps le Cannabis reste t’il dans l’urine?

L’art de voler sous le radar est sur Le Cannabiste.

 

 

* * *

Sweetseeds-Lecannabiste

 

La raison pour laquelle les tests urinaires sont aussi répandus, c’est qu’il faut bien le reconnaître : il sont très fiables. Peu onéreux, faciles à mettre en œuvre, ils offrent toutes les qualités qu’un prohibitionniste est en droit d’attendre de cet outil merveilleux.

Comment fonctionne ce type de test, peut-on prévoir à l’avance ce que vont donner les résultats? Peut on jouer sur sa  consommation, pour passer entre les mailles du filet?

Éléments de réponse.

 

#Comment ça marche?

Le test urinaire à l’image du dépistage salivaire fonctionne est un test en général binaire, qui fonctionne sur la base du changement de couleur. Soit on y est positif, soit on est négatif.

En pratique, on plonge un bâtonnet enduit de réactif aux métabolites de Cannabis dans un peu d’urine et si la couleur change, ça veut dire que la personne est (hélas pour elle) positive à ce fameux test. Il faut noter que certains tests disposent à présent de changements graduels de couleur en fonction du taux de molécule détecté.

 

1024px THC 11 oic acid 3D balls
Représentation de la molécule 11 COOH THC – Image Wikimedia Commons

 

Dans le cas du dépistage au Cannabis on ne recherche pas les traces du Delta 9 THC ou de CBD, mais plus exactement d’une métabolite baptisée : 11 COOH THC. En revanche il faut préciser que les tests urinaires sont prévus pour ne réagir qu’à l’urine humaine. S’il s’agit d’un autre liquide comme de l’urine synthétique ou du simple jus de pomme dilué ça se verra tout de suite …. inutile de se risquer à tenter le coup.

 

#Combien de temps?

D’abord il faut rappeller que le test urinaire reste le moins efficace de tous les tests qui existent, pour déterminer si une personne est sous l’effet du Cannabis ou non à l’instant T.

En cause le délai nécessaire à l’assimilation par le foie du Delta 9 THC en 11 COOH THC c’est le métabolite que l’analyse recherche. Si vous préférez, c’est ce qu’il reste du Cannabis dans les urines, après être passé par notre corps.

Le délai nécessaire à l’apparition du 11 COOH THC dans les urines se compte en jours et sa présence dure des semaines, voir des mois. Par opposition les effets connus du Cannabis se dissipent notoirement après quelques heures.

 

À lire sur Le Cannabistea lire sur le cannabiste conduite thc

 

Le temps pendant lequel les traces de Cannabis sont détectables dans l’urine dépendent essentiellement de 4 facteurs ou groupes de facteurs.

  • L’indice de masse corporelle
  • La vitesse du métabolisme de base
  • La fréquence de consommation de Cannabis
  • Le mode de consommation du Cannabis

 

En bref:

  • Plus votre indice de masse corporelle est élevé, plus longtemps le Cannabis mettra a être traité et évacué par votre corps.
  • La vitesse de métabolisme dépend de la taille, du poids, de l’âge, du sexe et de l’activité thyroïdienne. La température extérieure et les conditions climatiques jouent également sur ce paramètre.
  • Les consommateurs réguliers de concentrés comme le haschich ou la résine restent positifs plus longtemps que les usagers occasionnels d’herbe.
  • La consommation de Cannabis fumé ou vaporisé se voit moins longtemps dans les urines que s’il s’est agit d’ingestion de comestibles ou de boissons au Cannabis

 

NB: Pour aider à l’élimination des déchets du Cannabis, comme pour l’ensemble des substances, le sport et l’hydratation sont des atouts indiscutables.

 

#Typiquement

Ces paramètres varient selon les personnes mais à titre d’exemple on peut considérer les modèles suivants avec la plupart des tests urinaires disponibles actuellement.

  • Consommation occasionnelle: Détection probable 2 à 5 jours après usage  
  • Consommation régulière: Détection probable 5 à 15 jours après usage
  • Consommation intensive: Détection probable de 3 semaines à 3 mois après usage

À savoir pour terminer qu’un taux record de 11 COOH THC ne signifie pas qu’une personne est présentement sous l’emprise des stupéfiants.

Par contre ça signifie qu’elle l’a été à un moment donné, entre 5 jours et 3 mois auparavant. Mais on ne peut pas dire quand, ni comment la consommation à eu lieu avec ce genre de test.

 

#Tous positifs

Comme disait le poète : « je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître ». D’une époque jusqu’il n’y a pas si longtemps jusque dans les années 1940 /1960 où le chanvre, c’est à dire le Cannabis, faisait partie de la vie quotidienne de millions de citoyens dans le monde.

 

vintage 17 910x726 1
Homme de chanvre – Wisconsin ~1912 – DR

 

Car les fleurs issues du chanvre étaient jusque là massivement utilisées, dans l’alimentation animale en particulier. Ce qui veut dire qu’en ce temps là, le 11 COOH THC aurait sans doute été détecté dans la viande, les œufs et le lait probablement partout sur le marché. Nous étions tous positifs.

Tout ça pour vous dire aussi qu’en ce temps là, avant le dépistage au Cannabis, l’humanité ne s’en portait pas plus mal.

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

 

A propos Jean-Pierre 1098 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.