Comment La Hollande prépare sa Légalisation

Publicité

La Hollande depuis les années 1970 ce n’est pas juste l’autre pays du Cannabis, c’est aussi le pays de la Ganja magique. Car la précieuse ressource des Coffee-shops ne poussait pas en Hollande – officiellement -. C’était interdit. Elle ne voyageait pas non plus depuis l’étranger en traversant les frontières pour rentrer en Hollande. Absolument pas non, car ça aussi c’était interdit . C’était… mais c’est progressivement en train de changer. Bienvenue à bord sur Le Cannabiste, on embarque pour la Hollande.

* * *

Illustration – Radek-homola @Unsplash

En Hollande, tout le Cannabis vendu depuis toujours dans les Coffee Shops, apparaît spontanément dans les armoires et les voitures des gérants. *Abracadabra*  Il s’agirait d’une formule magique que seuls les Hollandais connaissent. Tenue secrète, elle aurait le pouvoir de faire se matérialiser du Cannabis sorti de nulle part, à l’aide d’une série d’incantations. …

Pratique hein? En tout cas jusqu’ici, vu les lois sur le Cannabis en Hollande cette théorie tenait bien la route.

#Rappel à la weed

En Hollande

  • Pour un consommateur de Cannabis, la loi n’autorise pas, mais tolère la possession de 5 G 
  • En cas de contrôle la police a le droit de saisir ou de détruire votre herbe
  • Plus de 5G =Amende jusqu’à 3750€ d’amende
  • Plus de 30G = 16750€ d’amende voir prison

La consommation dans un espace public, comme la rue est interdite et la culture aussi. La production la vente, le transport de Cannabis peuvent conduire devant la justice selon les circonstance, à l’exception des fameux Coffeeshop. Ces derniers marchent depuis toujours sur une fine ligne verte qui serpente entre ce qui est autorisé, ce qui est toléré et ce qui est illégal.

Illustration – silvia-trigo @Unsplash

#Tolérance

Voilà un mot totalement inconnu des autorités Françaises en matière de Cannabis, car elles se bornent à appliquer effectivement une loi prohibitionniste à la lettre.

Les Hollandais en revanche, on décidé de mettre leurs lois en application avec modération et discernement concernant le Cannabis en particulier et ce depuis toujours.

Résultat :

  • Personne ne va jamais perdre de temps à contrôler et à peser le Cannabis que vous avez dans les poches. Sauf si manifestement vous en vendez dans la rue par exemple. Mais c’est surtout vrai dans les grandes villes. Ailleurs il faut être un peu plus discret et tout se passe bien.
  • La consommation dans l’espace public ne pose que très rarement problème. Sauf si vous importunez directement des personnes à proximité, ou bien si vous en consommez devant une école, ou dans un lieu public fermé … (hall de gare, transport en commun, cinéma…)
  • 5 plants de Cannabis sont tolérés en culture. Pas un de plus. Les installations indoor peuvent faire l’objet de procédures. En théorie elle sont interdites. En pratique, les plus petites sont monnaie courante et la police ignore l’autoproduction dans une mesure raisonnable quand il n’y à pas de problème de voisinage majeur
Illustration Laura Thonne @Unsplash

#Conséquences

Pour les Cannabistes, une fois passée la frontière Hollandaise, c’est un poids qui s’envole des épaules. Le plat pays n’est pas un Coffee Shop géant, mais la peur systématique par la prohibition et la stigmatisation permanente par l’ignorance ne sont plus là.

A ce moment précis on réalise que l’attitude fermée des Français à l’endroit du Cannabis est aussi un des moteurs de la consommation individuelle.

En creux: c’est assez bizarre mais en Hollande alors que c’est permis partout, certains consommateurs compulsifs éprouvent moins souvent le besoin de fumer dans une société où ce geste est compris et l’herbe disponible partout. 

 

Taux de consommateurs de Cannabis moyen chez les consommateurs de 17 ans en France : 45%

Taux de consommateurs de Cannabis moyen chez les adolescents en Hollande : 25%

 

#Changement

La situation telle qu’elle existe en Hollande laisse une large part d’improvisation aux acteurs du marché noir en général. Trafic de substances en tout genre et crime organisé sont assez largement présents dans le pays, surtout à Amsterdam.

Le siège Européen de la tolérance est devenu la place centrale d’opportunités peu reluisantes et le point de repère de nombreux commerçants illégaux venus des région voisines.

 

25 à 30% des touristes fréquentent les coffeeshops

 

Certaines municipalités comme Maastricht ont réglementé l’accès des Coffee shops des étrangers pour un temps, avant de faire marche arrière.

Peu à peu la tolérance, devenue fardeau, appelait au changement en matière de commerce du Cannabis. Mais comme 25 à 30% des touristes fréquentent les coffeeshops, alors les autorités s’y sont intéressées pour de bon cette fois.

Illustration – B Boer@Unsplash

#2019

En Octobre dernier le gouvernement Hollandais de Mark Rutte a fait une proposition remarquée : proposer à 10 municipalités Hollandaises de pouvoir fournir les Coffee Shops avec de l’herbe cultivée en Hollande et vendue avec une licence du gouvernement. La date retenue pour le début des opérations serait pour fin 2019. Certaines voix parlent plutôt de 2020.

Objectifs :

  • Santé publique avec un vrai contrôle sanitaire
  • Sécurité publique avec une baisse de la criminalité

Une série d’expérimentations – entendez de cultures – ont été lancées dans plusieurs villes depuis. Et les propriétaires de Coffee Shops  croisent les doigts pour que la diversité et la qualité soient au rendez-vous pour leurs clients.

Notons au passage que cette idée à tendance à passer la frontière, en Avril dernier le leader PS Belge Elio Di Rupo, proposait que le plat pays fasse la même chose, avec les mêmes objectifs.

Hash and Hemp Museum Amsterdam – Crédits @ SensiSeeds

#Prévention en ‘Dutch’

Même si on est pas tous les jours gâtés avec la langue Française, il faut bien lui faire la grâce d’embrasser gentiment le sens quelquefois, comme avec le mot Prévention. Vous voulez l’équivalent en Néerlandais ?

Campagne de prévention = « Ontmoedigingscampagne »

La nouvelle politique d’encadrement de la production du Cannabis à usage social en Hollande est accompagnée de nouveaux moyens en matière d’encadrement des produits et de prévention.

  • étiquetage des produits standardisé par l’état
  • normes de production rigoureuses et contrôlées
  • messages publics de mise en gardes sanitaires
  • encadrement strict des établissement de production
  • sélection rigoureuse des prestataires et de leurs employés

* * *

Regardons bien, car ce qui se passe de l’autre côté de la frontière à deux heures de Paris c’est le labo de la France dans 5 ans.

Alors on peut difficilement être jaloux d’un trop plein de tolérance s’il vire à l’insécurité. Mais pour autant, comment pourrions nous défendre le bilan calamiteux de 40 ans de prohibition lorsque nous nous trouvons face à l’hydre colossal et insidieux du marché noir Made in France?

En matière politique au sujet du Cannabis dans la France de 2018, il semble que si l’on ne fait pas partie de la solution on fasse partie du problème. 

Est-ce que la guerre au Cannabis fonctionnera un jour? La Hollande a dit non et pourtant elle est en passe de l’emporter.

 

Illustration – Aaron Burde @ Unsplash

 

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources :

1Limburg

HLN

Nieuwsblad

Remerciement Spécial à Fabrice Papahn pour la préparation de cet article.

 

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 325 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.