Comment stocker sa weed pour la fin du monde

Publicité

Sweetseeds-GreenFriday-LeCannabiste

Une étude scientifique vient d’être publiée au sujet du vieillissement du Cannabis et de la détérioration des Cannabinoïdes naturels de la plante. Elle démontre qu’il existe bien une méthode simple pour conserver la beuh beaucoup plus longtemps.

Mais qui, a pu être suffisamment givré pour mener une étude scientifique sérieuse sur la dégradation et la conservation du Cannabis? La réponse tout de suite. Petit spoiler : pour une fois ce ne sont pas les américains.

Comment stocker sa weed pour la fin du monde : On parle dégradation et vieillissement de beuh sur Le Cannabiste.

 

Article original publié le : 21 mars 2019 remixé le 17 Août 2022

Madehellin-Franchise-LeCannabiste

 

* * *

Imaginez l’effondrement, plus de réseaux de communication, plus de carburant, plus d’état. Il ne resterait plus que vous et votre weed. Enfin si vous avez su la conserver jusque là …

Car aussi surprenant que ça puisse paraître le Cannabis ne fait pas seulement planer les gens, il est lui même assez volatile. Alors les chercheurs de Venise, ont essayé de comprendre pourquoi et comment les composés de la plante comme le CBD ou le THC, s’envolaient au fil du temps.

 

#Fondamentaux

Quelques minutes après la cueillette d’un fruit ou d’une plante, un certain nombre de processus de dégradation, de transformation et d’oxydation commencent au niveau moléculaire. Une partie des composés s’échappe, l’autre évolue et se transforme chimiquement.

C’est ce qui fait qu’un fruit est toujours plus goûteux au pied de l’arbre qu’après avoir fini de mûrir au réfrigérateur. La plante de Cannabis contient deux grandes familles de composants : les terpènes et les cannabinoïdes. Les premiers sont généralement les plus prompts à quitter le navire en raison de leur grande volatilité.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les amateurs de fines herbes pratiquent une technique d’affinage du séchage qui s’appelle le curing, une technique de maturation de l’herbe, en bocal hermétique.

 

* * *

 

Mais le bon vieux bocal en verre opaque au fond du placard ou de la cave est-il le meilleur moyen de conserver votre herbe plus longtemps?  Pas sur.

Car vous allez vite voir qu’en matière de conservation longue durée d’herbe de Cannabis ou de Haschich, votre meilleur allié en attendant l’effondrement, pourrait bien ressembler à ceci.

 

 

CONGELATEUR BD BC 158

 

#Italia

C’est une équipe de chercheurs Italiens qui s’est sérieusement intéressée à la question du vieillissement du Cannabis dans une étude fascinante baptisée :

 

« Le rôle du temps et des conditions de stockage dans la composition des échantillons de haschisch et de marijuana: une étude de quatre ans« .

 

C’est vrai que ça surprend un peu, en France les études autour du Cannabis ça sonne plutôt : »Possession, transport, détention cession, vous ferez quatre ans« . Mais autres lieux autres mœurs, ne nous arrêtons pas à si peu et regardons ensemble la méthode employée par ces courageux chercheurs italiens.

 

#Oxydation

Les chercheurs ont observé le comportement de 3 types de molécules cannabinoïdes le THC, le CBN et le CBD. Lorsqu’on a éliminé le courant d’air, en le plaçant sous vide ou dans un endroit hermétique, il reste logiquement 2 principaux facteurs à étudier sur le vieillissement du Cannabis :

 

La lumière

Les Cannabinoïdes évoluent en fonction de l’éclairage du lieu où il se trouvent. On parle à ce moment là d’un phénomène ‘d’oxydation par la lumière’. Certains Cannabinoïdes dépendent de cette oxydation pour se développer.

C’est le cas précisément du CBN. Le Cannabinol, à ne pas confondre avec le Cannabidiol -CBD- est un Cannabinoïde aux effets  psychotropes plus légers mais qui possède des propriétés sédatives et narcotiques marquées, en plus d’un certain nombre de propriétés médicinales : Antibactérien, antiémétique, anti-inflammatoire etc ..

 

CannaBiosnthPart2 Fig 11

Du CBN il n’y en a que très peu sur une plante au naturel, moins de 1%. En revanche il est obtenu par dégradation du THC à la lumière et à la chaleur. Le CBN apparaît à la fin de la maturité d’une plante, plus certainement au cours des processus de séchage consécutifs à la récolte. 

C’est sans doute la raison pour laquelle on prête des vertus sédatives au Haschich Marocain dont on sait qu’il est obtenu à partir de plantes séchées au soleil, le Haschich est souvent riche en CBN.

 

La température

Il n’a échappé à personne que le Cannabis chauffé laissait massivement s’échapper une vapeur de Cannabinoïdes et de terpènes. Le même phénomène se produit à petite échelle selon les variations de température de l’environnement.

 

* * *

Ainsi, comme avec la lumière la chaleur permet à certains cannabinoïdes de s’oxyder, de se transformer où de se dégrader. C’est toute une science. Pour faire vite, c’est le THC qui se transforme partiellement en CBN avec les effets combinés de la lumière mais également de la chaleur. Passons à l’expérience.

 

Cannabinol molecule ball 660x407
La molécule de CBN – Crédits Alchimia

 

#4 ans

Vous faisiez quoi vous ces 4 dernières années, pendant qu’une bande de types en blouse blanche, faisaient vieillir de la beuh secrètement en Italie?

* * *

Les chercheurs du laboratoire d’hygiène du milieu et de toxicologie médico-légale, de l’université de Venise. Accompagnés par les département de chimie et des sciences pharmaceutiques et pharmacologiques de l’Université de Padoue, en Italie ont exposé 6 échantillons de Cannabis à des conditions de vieillissement différenciées.

 

  • Soit lumière soit obscurité complète 24/24H
  • Température ambiante 22 degrés Celsius
  • Réfrigéré à +4 degrés Celsius
  • Réfrigéré à -20 degrés Celsius

 

Pendant la période de test de 4 ans, chaque échantillon a été analysé en tout 14 fois, à intervalles réguliers. Les analyses ont permis de suivre à la piste l’évolution des Cannabinoïdes sur du Haschich et des fleurs. 

Le Cannabis lui, provenait des saisies de la police italienne, très probablement produit au départ, au Maroc.

 

#Résultats

Les tests effectués par cette étude montrent que:

 

  • les échantillons exposés à la lumière ou pas, mais stockés à température ambiante avaient perdu respectivement 13% et 11% de leur THC les 100 premiers jours.
  • Dans le même temps le Cannabis stocké à 4 degrés subit le même sort dans des proportions plus réduites.
  • Les échantillons placés au froid n’ont pratiquement pas bougé .
  • Au fil du temps le THC se dégrade en CBN et une partie du delta 9 disparaît complètement

 

20180329 123959 e1553155436509

 

Au bout de 4 ans les échantillons placés à température ambiante + lumière ont perdu 100% de leur THC et de leur CBD, plus rien ! Ceux placés au froid et dans l’obscurité n’avaient pratiquement pas évolué pendant ce temps la.

 

* * *

 

Un fait important à été noté par les chercheurs pour transformer du THC en CBN: la chaleur accentue la vitesse de cette conversion, mais la lumière accentue la vitesse et l’intensité du processus. Les deux combinés altèrent rapidement la qualité des produits. C’est désormais prouvé.

Le résumé de l’étude en Anglais se trouve ici pour les plus courageux.

 

  • Moralité 1 :  en prévision de la fin du monde, il faut stocker votre weed au congélo
  • Moralité 2 : si vous voulez de l’herbe qui endort, faites la sécher au soleil et au chaud
  • Moralité 3 : quand vous tombez sur un très vieux bout de shit : jetez-le y’a plus rien dedans

 

Notre conclusion : quand l’herbe est sèche il faut l’utiliser, sinon c’est gâché !

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Science Direct //// Canniseur //// Wikileaf ///// Marijuana moment

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 1127 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.