Descente de police musclée chez le géant Dinafem

Publicité

Image Yumming Wang @Unsplash

La Guardia Civil Espagnole est intervenue il y a cinq jours à San Sébastian près de la frontière Française chez Pot Sistemak.

L’entreprise du pays basque qui gère entre autres les marques Dinafem, La Mota et Humboldt Seeds, a vu ses locaux perquisitionnés, plusieurs personnes été arrêtées on été placées en garde à vue. Des nouvelles du front sur Le Cannabiste.

 

* * *

 

La police Espagnole est en train de changer de fusil d’épaule au sujet du  Cannabis d’une manière générale. Depuis les clubs des îles Canaries jusqu’aux enseignes huppées de Barcelone, la péninsule se réveille avec la gueule de bois.

Nouveau fait d’arme, dans ce qui est vécu comme une croisade nationale contre la drogue: l’intervention musclée de la police contre un des principaux leaders Européens de l’industrie de la graine. 

 

Capture d’écran Naiz – Tous droits réservés – (Espagnol)

 

C’est Pot Sistemak qui vient de faire l’objet d’une attention toute particulière de la part de la justice.

#15

Selon les témoignages sur place, une force assez conséquente a été déployée lors de cette intervention, qui a été menée par les militaires de la Guardia Civil. 15 personnes sur environ 70 qui étaient présents à leur travail ce jour là auraient été interpellées.

* * *

Mercredi dernier au petit matin une vingtaine de SUV de la Guardia Civil, ont investi les alentours du paisible quartier d’Ibaeta, à la grande surprise des voisins.

Armés notamment de masses lourdes et accompagnés par plusieurs équipes cynophiles, les militaires avaient pour objectif les locaux administratifs de Pot Sistemak.

 

Image Humboldt Seeds – Tous droits réservés

 

Certains parmi les employés ont été rapidement immobilisés par les hommes en arme. Puis l’ensemble du bâtiment passé au peigne fin à l’aide des chiens.

 

* * *

 

À priori, aucune quantité significative de stupéfiants ou d’argent liquide n’aurait été saisie. Accompagnés d’inspecteurs de la brigade centrale, les enquêteurs seraient en revanche repartis avec un certain nombre de documents administratifs.

 

Logo de la marque – La mota -Propriété du groupe Pot Sistemak

 

Pour l’heure chez Pot Sistemak aucun communiqué, contactés au téléphone par la rédaction, leurs représentants se sont refusés à tout commentaire pour l’instant, à l’exception d’un seul:

Du côté du personnel de l’entreprise c’est la consternation, l’équipe reste soudée derrière la direction dans cette épreuve.

 

* * *

 

Un véritable coup de force de la justice qui va durablement de marquer les esprits. La presse régionale révèle qu’il s’agit au départ d’un mandat délivré par le parquet national. L’enquête porterait sur la santé publique et la gestion des flux financiers.

#Drame Social

On peut s’interroger sur l’urgence qu’il y aurait à priver l’industrie des semences de Cannabis de son leader Européen dans un contexte de crise sanitaire globale.

Pot Sistemak en situation de blocage et sous le contrôle de la justice ce sont plus de 100 emplois qui sont à présent menacés.

 

 

Chômage partiel, licenciements secs? La direction devrait s’exprimer à ce sujet dans les heures ou les jours qui arrivent. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de tout communiqué à ce sujet.

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : NAIZ /// Rédaction 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 693 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.