Hong Kong va prohiber le CBD dès Janvier 2023

Publicité

ShopduCBD-LeCannabiste
Image : Bureau des Narcotiques de Hong Kong / FB

Le gouvernement de Hong Kong vient d’annoncer la classification du CBD en produit stupéfiant à compter du début de l’an prochain. Le Cannabidiol sera donc interdit et réprimé au même titre que l’héroïne ou la cocaïne et son commerce puni jusqu’à la prison à perpétuité 

Des poubelles spéciales vont être disposées à des endroits stratégiques et près des administrations pour permettre la collecte des produits bientôt interdits et ce dès la semaine prochaine.

Quand les chinois pètent un câble, c’est sur Le Cannabiste.

 

* * *

Buralzen-lecannabiste

 

C’est une décision incompréhensible qui vient d’être annoncée par le nouveau Directeur de Hong Kong John Lee. Cet ancien policier nommé à la tête de l’administration hongkongaise en Juillet dernier, suit désormais une ligne de répression dure pour ce qui a trait, aux substances illicites.

Un non choix de nature politique, dans la droite ligne de Pékin qui a classé le CBD comme stupéfiant en Juin dernier.

 

#Phobie

Du côté de la péninsule le Cannabis a mauvaise réputation. Dans ce petit pays redevenu province de Chine il y a une trentaine d’années, les autorités ont identifié le THC comme une substance très dangereuse et totalement bannie.

Oui, à Hong Kong on considère que le principe actif majeur du Cannabis, doit être traité avec autant de sérieux que la méthamphétamine. Les entrepreneurs étaient jusque là priés de faire disparaître toute trace de THC de leurs produits au CBD sous peine de sanctions immédiates et lourdes.

Pour rappel à Hong Kong à l’heure actuelle, l’usage de Cannabis c’est 7 ans de prison assortis d’un million de dollars hongkongais d’amende. Son trafic en revanche signifie souvent la prison, à vie.

 

À lire sur Le Cannabistea lire sur le cannabiste hongkong

 

Car ces dernières années, les produits au CBD ont gagné en popularité à Hong Kong, avec des cafés et des bars à thème qui proposent des aliments et des boissons infusés au CBD. Certains magasins physiques et comme chez nous, des magasins en ligne ont également vu le jour. On y trouve à l’identique des huiles de CBD, des oursons en gelée, des laits hydratants et d’autres produits cosmétiques.

La Division des stupéfiants du Bureau de la sécurité a consulté les représentants du secteur médical, du social et du commerce au sujet d’une possible interdiction, en juin dernier.

La majorité des décideurs aurait ainsi été favorable à la mise en place d’une interdiction, selon le directoire.

 

* * *

D’ailleurs pour les autorités Hongkongaises l’usage du CBD dans un but thérapeutique.

 

« manque de preuves scientifiques faisant autorité » (sic!).

Mais ce n’est pas tout, car pour se justifier de cette dernière interdiction, le gouvernement hongkongais déclare au passage qu’on peut :

 

‘décomposer le CBD pour fabriquer du THC’

C’est que ça doit être vrai, puisque les autorités le disent …. Allez savoir, peut-être qu’à l’autre bout du monde les règles de la physique et de la chimie sont différentes de chez nous. Et puis si il y a du THC c’est le mal, alors il faut l’éradiquer … un vieux dicton chinois…

Plus sérieusement, selon la chaine HKFP  depuis la fin 2021 ce seraient plus de 30 000 produits saisis, 34 personnes, aujourd’hui en état d’arrestation, la chasse aux sorcières a commencé. La chine à la manœuvre, ressuscite une prohibition totale.

 

#Bref

Tout ceci est tellement bête que la langue française manque de mots pour le décrire. Les chinois à la manœuvre derrière ce directoire, ont clairement pété un fusible. C’est un choix moral, un choix de principe. Un choix politique et sociétal qui va faire grimper un peu plus le prix et les bénéfices du marché clandestin de l’herbe dans cette région, sans parvenir à l’éradiquer.

Cette décision n’a rien de rationnel, elle plonge non seulement une économie naissante dans le chaos, mais elle nie un demi siècle de recherche et le riche savoir médical, que l’on possède aujourd’hui en matière de Cannabinoïdes de bien-être et de santé.

* * *

Pour finir il y a 2 mots qu’évoque cette situation, le premier c’est ‘odieux’ le second ‘ridicule’.

Bref, celles et ceux qui trouvaient félicité et soulagement dans le Cannabis, n’allez pas vous perdre à Hong Kong, vous n’y trouveriez que de l’ignorance et du mépris. Bref, tout ceci est consternant.

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

Sources : France 24 / HKFP / Twitter

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 1127 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.