Interview du gérant de Weed Paradise

Publicité

Après une scrupuleuse inspection de ce qui se trouvait vraiment dans notre tisane, il a bien fallu l’admettre: les distributeurs automatiques de chanvre débarquent en France.

Souvenez-vous, nous évoquions récemment l’affaire à la lumière bigarrée des discothèques où ces nouveaux distributeurs vont bientôt se trouver. Alors pour tenter d’y voir plus clair nous sommes allés parler au gérant de l’Affaire:

 

Ferhat Alokocoglu

LC: D’où viendra la tisane que vous proposez dans vos distributeurs? Vous afficherez des analyses quelque part?

Notre chanvre est d’origine Suisse. Tout est cultivé en extérieur et préparé par nos soins en France. Notre produit ne présente pas de fleurs de Cannabis dans leur intégralité. Il s’agit d’un broyage de fleurs de tiges et de graines comme le prévoit la loi. Alors contrairement à de nombreuses boutiques qui ferment pour avoir vendu des fleurs complètes, nous sommes parfaitement dans les clous. En sachant que le seuil de THC légal est de 0.2 nous sommes à moins de la moitié 0.05 pour le THCA malgré un taux de CBD considérable dans nos produits.

Nous disposons d’analyses de laboratoire précises qui nous indiquent tous les taux dans nos produits. Ce sont des informations que nous mettrons bientôt  à disposition sur note site. Pour le moment ces documents sont en cours de validation par les services de l’état et nos partenaires juridiques.

 

LC: Est-ce que vous savez déjà à quoi ressemblera l’emballage des produits? Vous pouvez nous le montrer?

Les emballages sont prêts, comme vous pouvez le voir à l’image et nos premiers clients en profitent déjà depuis quelques jours.

LC: Quelle est votre expérience en matière de Cannabis, vous avez déjà travaillé dans ce secteur?

Je suis ce que l’on appelle un entrepreneur dans l’âme, j’ai une certaine expérience dans le domaine associatif et le commerce. Par contre je n’avais pas eu d’activité directe avec le cannabis par le passé. C’est le CBD qui est un produit nouveau et qui m’a tout de suite emballé. Mais au cours des 10 mois qu’il m’aura fallu pour mettre sur pied ce projet en place, j’ai eu le temps de me familiariser avec les vertus de cette plante.

 

LC: Vous évoquez un grand nombre de distributeurs en place d’ici l’automne dans vos précédentes interviews. Pouvez-vous nous parler de votre projet commercial?

Il y a 10 mois, ma première idée c’était d’ouvrir une boutique spécialisée dans les produits Bio à base de CBD. À ce moment-là il y avait déjà des boutiques mais le phénomène s’est largement amplifié comme je l’avais imaginé. Alors j’ai travaillé pour mettre en place un projet qui ne ressemblerait à aucun autre afin de donner accès au chanvre de manière inédite.

J’ai protégé l’idée et  déposé des droits afin que le mode et fonctionnement de diffusion de Weed Paradise soient déposés. Aujourd’hui en France, c’est le créneau exclusif de mon entreprise. Weed Paradise ce n’est pas simplement une idée ou une marque déposée, mais la première société en Française avec une exclusivité de distribution du CBD par le biais d’automates. Effectivement dans l’est de la France avec près de 240 appareils de distribution vont être mis en place avant fin Septembre.

On va pouvoir les trouver dans différents endroits comme les casinos,  les cafés concerts et autres brasseries. On trouvera aussi nos distributeurs dans certains restaurants, des snacks, des cinémas, des bowlings ou bien des salons de thé. Le seul endroit où l’on en trouvera pas ce sont les bureaux de tabac. Après cette première étape nous pensons à installer des appareils dans des lieux extérieurs. Les premiers prototypes seront là dès le mois d’août et l’objectif est d’en positionner 200 à 220 d’ici fin décembre au minimum.

 

LC: Y’a t’il déjà des endroits où l’on ne veut pas de vos machines, si oui pourquoi?

Au moment d’installer mes premières beaucoup de gérants étaient  réticents. Le plus souvent, ils ne voyaient pas la différence entre la légalité et illégalité, comme entre CBD et THC. C’était un peu laborieux à expliquer au début. Au final de plus en plus de gens ont compris que nos produits étaient légaux et qu’ils n’avaient rien à voir avec des stupéfiants.

Aujourd’hui beaucoup de commerçants m’appellent d’eux-mêmes pour obtenir un distributeur, je reçois même des propositions pour des projets de franchises.

 

LC: Vous en vendez en discothèque, est-ce que les clients en fument malgré l’avertissement? Comment ça se passe pour reconnaître la fumée de votre chanvre CBD légal, de la fumée de Cannabis à plein spectre illégal?

Nos produits sont destinés exclusivement à une consommation par infusion et rien d’autre. La sélection de l’herbe et son conditionnement ne la destinent à aucun autre usage. Si certains des consommateurs en font un autre usage que celui de tisane, nous ne pourrons pas en être tenus pour responsables. La réglementation est claire, elle est indiquée sur chaque appareil et sur chaque produit. L’idée de Weed Paradise c’est d’apporter un goût nouveau pour le partage « En infusion de thé ».

 

LC: Est-ce que vous avez rencontré des gendarmes, des douaniers, des fonctionnaires de la DGCCRF pour autoriser votre commerce? Vous avez un bon avocat?

Nous sommes en contact avec la gendarmerie de notre ville et nous avons un très bon avocat : Maitre Collot du barreau d’Epinalet. Certains élus locaux nous ont d’ailleurs félicité pour notre projet et nous travaillons avec les services régionaux de la CDRGD.

 

LC: Quels sont vos projets pour développer cette offre, vous envisagez de vendre ces machines avec du Cannabis récréatif là où c’est légal?

Weed Paradise a été pensé pour devenir le numéro 1 de la distribution des infusions de CBD France par système mécanisé. D’abord en intérieur chez les commerçants, et en placement extérieur où les consommateurs pourront se servir 24h sur 24. Dès que nos premiers 240 distributeurs seront en place dans l’Est de la France nous comptons nous tourner vers différentes marques et franchises pour compléter notre distribution. Beaucoup de choses vont se trouver ensuite sur notre site internet comme la liste des points de vente et une rubrique dédiée aux médias.

Je profite de mon passage pour annoncer l’ouverture d’un premier salon de thé Weed Paradise rue de Lorraine à Chatenois. On y trouvera tout un tas d’articles au CBD depuis la sucette jusqu’aux produits de beauté en passant par notre fameuse tisane. Merci à Le Cannabiste.com de nous avoir accordé cette Interview.

 

 

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés —

Facebook Comments

A propos jean-pierre 442 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.