Jo 72 ans: gelée 24h sur 24 sans Cannabis

Publicité

Une Écossaise de 72 ans présente le seul cas connu à ce jour de mutation génétique liée aux Cannabinoïdes. Jo Cameron est high tout le temps, autrement dit ‘gelée’, sans jamais consommer d’herbe et ce depuis toujours, grâce à une prédisposition génétique unique au monde.

À la découverte d’une Écossaise hors du commun sur Le Cannabiste, tout ça parce qu’on est lundi et le lundi, y’a autarcie.

* * *

Elle habite un corps qui ne ressent pas la douleur, elle ne connaît ni la peur ni l’angoisse, son état naturel sans jamais consommer de Cannabis, c’est d’être à demeure sous l’emprise de son état.

Jo Cameron en Famille – Crédits @FB

 

Imaginez-vous être en permanence sous Cannabis, tous les jours, tout le temps, depuis toujours. Sans jamais consommer de Cannabis, mais surtout sans rien pouvoir y changer.

#Même pas mal

Jo Cameron 72 ans dispose d’un taux d’endocannabinoïdes hors du commun. C’est à dire que son corps contient beaucoup plus de ces molécules produites naturellement que les autres. La raison vient du fait qu’il n’est pas capable d’absorber l’Anandamide, résultat : chez Jo elles s’y trouvent en hyper-abondance. 

Parmi les endocannabinoïdes se trouve l’Anandamide est la copie humaine du Delta 9 THC,  que l’on trouve dans la plante de Cannabis, la version phytocannabinoïde de cette molécule.

* * *

C’est précisément le THC qui fait le plus ‘planer’ dans le Cannabis, or il se trouve que l’Anandamide possède des effets parfaitement identiques .

Capture d’écran : Le Temps – Tous droits réservés

La toute première observation chez Jo Cameron, c’est qu’elle n’a jamais ressenti la douleur. Accouchement sans péridurale pour elle bien sur, mais ce qui est plus gênant c’est la grande probabilité de blessure ou de coupures accidentelles sans que Jo ne puisse même s’en rendre compte.

Par exemple, un jour Jo s’est cassé le bras en tombant à l’âge de 66 ans, mais elle ne s’en est pas aperçu. Il aura fallu attendre qu’elle observe effectivement une bosse et une déformation de son bras pour s’en apercevoir, elle ne sentait littéralement rien du tout.  Au final les médecins avaient du lui briser l’os à nouveau avant de procéder à son alignement faute de prise en charge au bon moment.

#Mutante

Depuis ces 5 dernières années et la découverte stupéfiante des super-pouvoir de Jo, la communauté scientifique se presse à sa porte.

Capture d’écran – British Journal of Anaesthesia : Tous droits réservés.

 

Une étude lui a même été consacrée par un collège exceptionnel composé respectivement de chercheurs Brittaniques, d’Oxford et de Londres, Canadiens et Américains de l’Université de San Francisco.

Selon leurs conclusions, c’est une mutation d’ordre génétique qui est à l’origine de la condition si particulière de Jo Cameron.

Capture d’écran : Blog France Info TV – Tous droits réservés

Pour faire très simple, le corps de Jo n’est pas en mesure de ‘traiter’ son flux d’Anandamide. Ainsi, grâce à la saturation des récepteurs endocannabinoïdes de son propre corps. Jo Cameron se trouverait en permanence en état de bien-être de plénitude et de satisfaction.

Un don extraordinaire qui confère à Jo le super-pouvoir de ne jamais avoir ressenti d’état de peur ou d’anxiété. Elle reconnaît  d’ailleurs volontiers que l’expérience d’un frisson d’adrénaline lui fait parfois envie .. Au moins une fois, histoire de savoir ce que cela fait de paniquer :). 

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Le Temps /// Science Direct ///  Blog de France Info ///  GreenRush

 – Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 372 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.