Le Bourgmestre de Bruxelles veut légaliser la beuh

Publicité

Mybud-MiniBud-LeCanabiste

Philippe Close bourgmestre de Bruxelles et vice président du PS en Belgique, propose de légaliser le Cannabis pour ramener la paix sociale et la sécurité dans sa ville et dans le pays.

[En vidéo] On apprend également que le Parti Socialiste Belge à un pour projet légaliser le Cannabis en au plat pays : ‘Comme au Québec’.

Le bourgmestre de Bruxelles veut légaliser la beuh une fois, sur Le Cannabiste.

 

* * *

Sweetseeds-LeCannabiste

« Alléi alléi » ils sont adorables nos amis Belges avec leur petites différences et parfois, leur bel accent. Par exemple ils disent « bourgmestre » à la place de « maire » mais pas que.

Au lieu de dire « Guerre à la drogue » comme on dit chez les fromage-qui-pue, parfois ils disent « légalisons la beuh » ce qui est une raison supplémentaire pour les adorer un peu plus encore.

 

#Brusselles*

Fusillades, courses poursuite, règlements de comptes à répétition. Ces derniers mois la Belgique connaît une recrudescence des faits de violence et des actes criminels.

Selon le procureur du roi lui même : à de rares exceptions près, ces incidents sont systématiquement liés au trafic de drogue.

*Bruxelles

 

Tenez, rien que pour l’année 2022 en cours, en 7 mois, ce sont 22 faits de violence avec armes qui ont été constatés à Bruxelles. Pour vous faire une petite idée en comparaison, sur toute l’année 2020 : 1 meurtre par arme à feu et 7 tentatives d’homicide, sur 12 mois donc.

Coincée entre les Pays Bas, Le Luxembourg, l’Allemagne et la Gaule. La Belgique devrait voir la légalisation de l’herbe se produire ces prochaines années par effet domino. À l’instar de ce qui sera bientôt la réalité chez 3 de ses 4 voisins : le récréatif légal, l’autoculture aussi.

 

À lire sur Le Cannabistea lire sur le cannabiste allemagne1

 

Alors pourquoi attendre alors qu’on a compris d’où venait le problème?

C’est en substance le message que veut faire passer, raisonnablement, le maire de Bruxelles.

 

« L’erreur d’une société c’est quand elle veut invisibiliser un problème qui touche toutes les strates. »

 

Car les motivations du bourgmestre et du PS, ne sont pas d’ordre libéral, c’est au moment de l’annonce de son nouveau plan anti drogue, que Philippe Close annonce un changement de paradigme intéressant. On l’écoute en vidéo.

 

« Jamais on a imaginé que la Belgique ne devienne une plaque tournante de la drogue. (…) On a vraiment des trafics très très lourds.

Mon but n’est pas de promouvoir l’usage de drogue, mais de le gérer »

 

 

Le Best of de Close dans le désordre:

« Légaliser le Cannabis, organiser sa distribution, il faut gérer le problème (…) criminaliser tout ça c’est mettre la jeunesse dans les mains des réseaux criminels. »

« On est pour légaliser le Cannabis comme ça se fait au Québec »

« Croire que la répression uniquement va réduire les fusillades, c’est se tromper »

« La toxicomanie est d’abord un problème socio sanitaire. Le tout répressif ne marche pas. »

« On aborde le problème de la drogue depuis 10 ans uniquement par la répression, jamais par la prévention et le suivi. Ca ne fonctionne pas »

 

#Le joint du taulier

Vue de Macronie, ça fait grave du bien d’entendre des choses si sensées dans la bouche d’un élu / chef de parti. Ainsi la gauche Belge, tout comme les autres pays Européens, s’inspire du modèle Canadien.

Vivement qu’un projet de loi émane du législateur du plat pays qui est le leur. Car c’est assurément un peu le nôtre à nous aussi, les sujets du royaume d’à côté.

 

this is

 

Quoi qu’il en soit, il suffit de regarder une carte d’Europe de la prohibition du Cannabis, pour comprendre que la Belgique est une devenue, une plaque tournante du marché noir et la France une autoroute à shit vers l’Allemagne et la Hollande. Faites nous confiance sur un point: ça n’est pas près de s’arranger.

Car malgré sa dure prohibition, le Cannabis est un bien de première nécessité qui trouvera toujours un chemin, c’est inéluctable. Philippe Close et le PS Belge l’ont bien compris, on leur souhaite bonne route avec leur réforme et de grâce : n’oubliez pas l’autoculture.

De là à imaginer une régie Belge du Cannabis à nos frontières, il n’y a qu’un pas : vite Manu, déployons nos Canadairs pour éteindre l’incendie !

Ah non c’est vrai, y’en a plus.

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

Sources : Le Soir // RTBF

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 1083 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.