L’ABC du CBD pour les Animaux

Publicité

Crédits : Pixabay Commons

En dépoussiérant le grenier, le département archives du Cannabiste (Ndr: c’est à dire un archiviste avec son téléphone) a mis la main sur un petit dossier au sujet du CBD. L’occasion de se poser bien tranquille, comme un dimanche et de revisiter un peu la question du CBD et des animaux. Sans un million de chiffres et de sigles rébarbatif, mais avec tout le zen que cela mérite. Une lecture au long cours pour des lecteurs aux idées hautes. C’est l’ABC du CBD pour les animaux.

#Du CBD depuis quand ?

Le cannabidiol au sein des autres cannabinoïdes a longtemps été présent dans la chaine alimentaire des humains et des animaux partout dans le monde. En effet pendant des siècles l’agriculture et les mœurs ont intégré l’usage du cannabis sous la forme agricole du chanvre de base et bien au-delà, au titre de plante médicinale très répandue. Si l’on se fie aux découvertes archéologiques l’usage domestique et vétérinaire du cannabis remonte au moins à 2000 ans avant notre ère en Egypte, on sait aujourd’hui que les Gaulois en particulier utilisaient déjà le Cannabis.

On peut justement supposer qu’au cours des siècles derniers il n’existait aucune norme de contrôle des taux de cannabinoïdes présents dans la matière première de l’industrie, dans l’alimentation animale ou bien dans les fleurs de tisane à infuser ou les élixirs vendus en pharmacie. Or depuis l’avènement de la matière plastique et la disparition progressive du Cannabis dans la chaîne alimentaire, les cannabinoïdes dont le CBD ont progressivement cessé de circuler. Petit à petit l’environnement quotidien des humains mais aussi celui des animaux de ferme et domestiques s’est appauvri en cannabinoïdes.

 

 

#Du Cannabidiol pour qui ?

De l’avis général, et désormais preuves médicales à l’appui il est acquis que cannabidiol, le CBD, détend renforce et protège le corps des hommes. De la même manière le CBD convient parfaitement aux organismes de nos animaux domestiques, aux chiens et aux chats. Mais un apport en CBD peut bénéficier également à la santé des chevaux, porcs, poules, singes les rats et à de nombreux autres vertébrés… l’explication c’est qu’ils ont au moins une chose en commun avec le genre humain ; c’est l’existence d’un système biologique partagé par tous: le système cannabinoïde endogène.

 

Crédits : Pixabay Commons

 

 

#Le Système cannabinoïde endogène en quelques mots

La découverte du système cannabinoïde endogène date du début des années 1960, suivant la trajectoire initiée par Raphaël Méchoulam. Depuis, les communautés scientifiques du monde entier se sont progressivement intéressés à l’étude d’un réseau de récepteurs compatible avec les molécules du cannabis baptisé alors le ‘Système cannabinoïde Endogène’.

 

Le système cannabinoïde endogène dans l’organisme, c’est un peu comme un réseau de prises femelles présent en parallèle du système nerveux. C’est une multitude de récepteurs cellulaires et moléculaires connectés en réseau partout dans les tissus de l’organisme. On trouve ces récepteurs en particulier dans les muscles et dans le cerveau. Ces récepteurs utilisent un certain nombre de composants naturellement produits par la plante de cannabis ou encore des composants fabriqués directement par l’organisme lui-même pour s’auto-réguler. Ces processus sont intimement liés au fonctionnement et à l’équilibre de chaque organisme.  Les implications sur la santé cellulaire sont innombrables et les effets produits par ces processus sont profondes. Retrouvez ici un article très complet à ce sujet sur le site du NORML France.

 

Crédits : Pixabay Commons

 

 

#Qu’est-ce que le CBD fait aux animaux ?

Les connaissances évoluent au quotidien sur ce sujet hautement scientifique mais on connait désormais avec certitude un certain nombre de fonctions biologiques animales régulées directement par le système cannabinoïde endogène et stimulées par un apport régulier en CBD. La première de ces fonctions la transformation de l’énergie issue de l’alimentation et l’accompagnement des mécanismes de la digestion tout au long de la vie.

Chez les animaux domestiques, chiens et chats, ce même réseau participe à la régulation des signaux issus du stress et de la douleur. On sait par ailleurs qu’il contribue de manière active à la régénération et à la santé cellulaire chez tous les êtres vivants pourvus d’un système cannabinoïde endogène comme les mammifères. Les fonctions de régulation thermique de l’organisme et le bon renouvellement cellulaire de la peau et des os, tous ces domaines sont impactés par le fonctionnement et l’équilibre du système cannabinoïde endogène chez animaux comme chez les humains.

 

 

 

#Dans quelles circonstances cliniques le CBD est-il conseillé chez les animaux de compagnie ?

S’il convient de tenir le cannabis à spectre complet et les concentrés comme le haschich hors de portée des animaux comme on le ferait naturellement avec les enfants, il en va tout autrement de l’administration de Cannabidiol. En effet l’emploi du CBD avec les animaux est aujourd’hui recommandé par de nombreux vétérinaires spécialisés. Désormais disponible sous la forme de soins adaptés et de nouveaux compléments alimentaires pour les animaux, le CBD se révèle comme un agent thérapeutique efficace dans une série de pathologies vétérinaires fréquentes comme :

  •  La douleur chronique et les maladies inflammatoires fréquentes chez le chat et le chien
  •  Les troubles anxieux et obsessionnels compulsifs notamment chez les chiens
  •  Les troubles alimentaires et digestifs dans une très large mesure chez tous les animaux
  •  La reconstruction osseuse dans le cas de fractures ou de maladie osseuse chez tous les animaux
  •  La prévention d’un ensemble de maladies chroniques liées à la régénération cellulaire
  •  Une large palette de maladies et d’infections cutanées, irritations, démangeaisons, inflammations

 

* * *

#Le CBD, les accidents de la vie et le vieillissement des animaux

Tout comme les humains les animaux peuvent se trouver en situation de handicap après un accident vasculaire cérébral par exemple. Certains parasites peuvent également affaiblir durablement les défenses immunitaires des chiens et des chats. En favorisant un meilleur équilibre hépatique et sanguin le CBD favorise la récupération et améliore souvent de manière spectaculaire la convalescence des animaux blessés ou malades. Un des atouts majeurs du CBD c’est aussi d’accélérer indiscutablement la reconstruction et le maintien de la densité osseuse chez les animaux.

 

Crédits : Pixabay Commons

 

Les chiens les chats, les chevaux peuvent être atteints de différentes formes de cancer. Les propriétés antiémétiques du CBD en font alors l’allié idéal pour accompagner confortablement la dureté de certains traitements pénibles. Un certain nombre de vétérinaires recommandent l’usage du Cannabidiol  pour lutter contre le vieillissement cérébral du chien et du chat et des mammifères. Chez les animaux le CBD aide à combattre la douleur physique, il détend les animaux âgés et vient efficacement compléter les traitements curatifs.

Un des bénéfices majeurs d’une administration régulière chez les animaux comme chez l’homme c’est la qualité du sommeil et donc de la récupération. D’une manière générale chez les animaux malades, le Cannabidiol procure une amélioration qualitative notable de la convalescence.

Il est à noter que dans le cas où des animaux de compagnie ont vécu des expériences psychologiques traumatisantes, le CBD apaise durablement le comportement des bêtes comme il le fait avec les hommes. Chiens trouvés, vieux chats errants mais également chevaux de course en retraite, en principe il existe une solution CBD adaptée à chaque espèce animale pour l’accompagnement du soin et pour le confort. En France il est possible de se procurer des produits au CBD pour les animaux dans certaines boutiques en ligne comme Hexagone vert par exemple.

 

 

* * *

#Pour les animaux, du CBD sous quelle forme ?

Comme les humains les animaux peuvent très facilement et directement assimiler le CBD depuis une grande variété de produits à usage interne ou externe : extrait dilué, aliments infusés, onguents, élixirs, gélules, appétant à croquer. Le mode d’administration du CBD qui reste le plus pratique et le plus répandu c’est directement par l’alimentation. Il deviendra alors essentiel de veiller à ce que l’apport en CBD corresponde au poids et aux éventuelles pathologies de l’animal.

Pour ce qui concerne les applications externes du CBD il faut  bien noter que souvent les baumes et certains produits cutanés sont conçus spécifiquement pour chaque race animale. Il va de soi qu’un savon ou un shampoing au CBD prévus pour l’épiderme de l’homme ne conviennent pas nécessairement pour un chien ou un chat. Chaque espèce possède son alimentation et ses traitements au CBD, par contre l’emploi des huiles naturelles végétales au CBD demeure une solution très polyvalente et sans danger qui convient à la plupart des animaux domestiques et fermiers, c’est par exemple valable pour l’huile de cannabis naturelle ou bien encore l’huile d’olive infusée au CBD.

 

Crédits : Pixabay commons

 

Articles référents :

http://www.vetmed.ucdavis.edu/whatsnew/article.cfm?id=4015

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5109620/

https://www.thecannabist.co/2017/07/12/cbd-pet-products-dogs-cannabidiol-research/83474/

http://www.laweekly.com/news/should-medical-marijuana-be-used-to-treat-pets-6807863

https://www.avma.org/news/javmanews/pages/130615a.aspx

https://www.ahvma.org/wp-content/uploads/AHVMA-2016-V42-Hemp-Article.pdf

https://fr.scribd.com/document/365859501/Review-of-CBD-Research-Points-to-Antipsychotic-Effect

http://www.arrfscarf.com/blog/hemp-for-dogs

https://www.cnbc.com/2014/06/06/pot-for-pets-cannabis-now-helping-dogs-and-cats.html#

https://ivcjournal.com/medical-cannabis-animals/

 

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés —

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 391 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.