L’incroyable Coffee Shop clandestin de Youds

Publicité

Gary Youds un résident de Liverpool a finalement échappé à la prison le mois dernier pour avoir cultivé 202 plantules de Cannabis dans l’armoire de sa chambre. Mais attendez de savoir qui est Gary Youds. Cet homme d’une cinquantaine d’années a été interpellé plus de 50 fois en près de 20 ans pour du Cannabis. L’incroyable Coffee Shop clandestin de Youds, c’est uniquement sur Le Cannabiste.

 

* * *

L’internet est une chose formidable. Dans le monde où sont nés les #Boomers comme Gary (NDLR: et l’auteur de cet article). Il aurait fallu des semaines, des mois voir des années pour contacter l’auteur de cette légende urbaine. Mais en quelques heures grâce au réseau nous l’avons retrouvé. Un grand merci à Gary lui même, qui a témoigné pour raconter son histoire. 

#Once upon a time

sweetseeds

(traduisez) En 2002 ‘Il était une fois’ un jardinier amateur, militant du nom de Gary Youds, dans le doux quartier de Kensington, au nord ouest de l’Angleterre. Dans la vie Gary était promoteur Immobilier à cette époque là, c’était surtout un grand amateur de Cannabis depuis toujours.

 

42385788 156983795346510 r

 

 

En 2002: Au fait de la multiplication des deals de rue et de leur lot de nuisances, face aux ravages de la prohibition dans sa ville, Gary Youds se décide à ouvrir un commerce de proximité. Gary possède un local commercial dans une rue passante du quartier de Kensington  au 33 Holt Road de Liverpool : ce sera le ‘Chillin Rooms’. Gary fait clairement une demande d’ouverture en bonne et due forme, les autorités refusent. Gary ouvre quand même.

Bien que le lieu ne soit signalé par aucun panneau ni affiche, il devient très vite populaire, des milliers de clients viennent y acheter et y consommer de l’herbe. En quelques semaines, on s’y rend de toute l’Angleterre, même de l’étranger. Un système de parrainage était mis en place pour les nouveaux arrivants. Aucune publicité ni annonce, ni même un tract ne révélait l’existence du Chillin Rooms.

 

* * *

 

Au bout d’une allée discrète, le Coffee Shop reçoit quotidiennement une grosse dizaine de clients du voisinage. L’ambiance est au partage et à la solidarité, chaque personne trouve sa place… Aucune nuisance particulière mais l’affront que constitue l’existence d’un tel lieu aux yeux des voisins, parvient aux oreilles de la justice.

 

cap1
Capture d’écran – Presse Locale ECHO – Tous droits réservés

Gary déclare au quotidien local en ligne ‘Echo’

« C’était un lieu ultime ultime pour la détente dont le crime était absent, c’était unique et il n’y avait aucun autre endroit comme celui là. C’était la lumière au bout du tunnel et des milliers de personnes y allaient et venaient librement. Je suis fier de ce que j’ai fait. » Gary Youds – Source

 

37082321 691604477860420 7376231775372050432 n
« Ici finit la guerre à la drogue »

 

Au début, médusés les habitants n’ont rien dit, c’était même une coquetterie de ce quartier populaire. Et puis les langues se sont déliées et certains ont commencé à se plaindre des allées et venues. Alors une première descente de police a eu lieu deux semaines après l’ouverture suivi de quatre autres interventions dans les 6 mois qui ont suivi.

 

gary11 750x430 1

 

#Opération Tulipe

En 2004 l’Opération Tulipe semble mettre un terme à la carrière du Chillin Rooms, Gary raconte.

« Du jour au lendemain 70 hommes armés ont débarqué au café. Ils avaient baptisé cela « Opération Tulipe ». Cela impliquait l’emploi de la force pour nous dissuader de recommencer. Des véhicules militaires spéciaux équipés de boucliers ont d’abord défoncé le portail. Puis des soldats en armure tactique masques gilets casques etc… ont débarqué

Ils ont fracassé la porte à l’aide haches toutes neuves et immobilisé toutes les personnes présentes sans aucun ménagement. Le but recherché a été atteint, ils nous a fallu de longs mois pour oublier cette agression légale. Nos médecins parlent à présent de PTSD. Nous n’avons jamais rien eu à voir avec les criminels ou les terroristes que ces unités étaient chargées d’arrêter. » Gary Youst pour Le Cannabiste

S’en sont suivies 19 longues années de procédures et de restrictions pour cet homme qui était devenu un symbole de la résistante à la prohibition pour toute une partie de l’Angleterre. Emprisonnement, libération, surveillance à domicile, privé d’emploi privé de droits civiques et de permis de conduire. Gary a toujours reconnu produit, transformé vendu et consommé du Cannabis afin de créer du lien et protéger la paix sociale dans sa ville. La loi lui a d’ailleurs interdit de parler à son propre frère depuis 10 ans déjà … 

 

* * *

Cependant  Gary a continué d’ouvrir l’établissement discrètement au fil des années. Plusieurs milliers de clients passaient par là venus (discrètement) de tout le royaume. pendant près de 10 ans la légende du Chillin Room s’est poursuivie à Liverpool, jusque dans les festivals populaires.

 

118994480 700334734026668 8335533898153652004 n

 

* * *

#Persécution

Ce que la justice reproche à Gary Youds dernièrement, c’est d’avoir cultivé clandestinement du Cannabis dans un placard chez lui. En 2018 au motif d’une convocation oubliée, la police débarque de nouveau chez Gary, menace son fils et finit par trouver un placard de pousse. 202  plantules avaient été saisies selon la police. Des boutures selon Youds et son avocat:

« ‘En l’absence de racines on ne peut pas dire qu’il s’agissait de plantes, c’était tout simplement des boutures ».

Cette même année 2018 Gary Youst sera en tout arrêté et gardé à vue 9 fois. Cette fois c’était bien la relaxe pour Gary qui ne retournera pas en prison. Car en réalité les juges la police et la presse connaissent très bien Gary dans ce petit bout d’Angleterre. Il est désormais le symbole vivant de la résistance et officiellement un martyr de la prohibition.

 

gary court
Gary et ses amis devant le tribunal le jour de sa relaxe.

 

Cette année en Avril pour célébrer le 4.20 Gary pourrait bien faire de nouveau parler de lui au delà des frontières du royaume. Car la révolution du Cannabis va continuer d’être portée par des hommes comme lui. D’autres initiatives autour de la culture libre du chanvre pourraient bien venir de ce petit bout d’Angleterre ou les hommes sont beaux. Gary tu es ici chez toi. #LegalizeIt

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

Sources : Images with the courtesy of Gary Youds – Special thanks to Rachel Powell & Toptoka

Many thanks to Marina Goode for all the good she does to us all 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 916 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.