Luxembourg: les effets positifs du Cannabis médical

Publicité

Buralzen-LeCannabiste-BN
Image Sasun Bughdaryan - Unsplash

La ministre de la Santé du Luxembourg vient de révéler les toutes premières constatations après 3 années d’expérimentation du Cannabis médical. Sans surprise elles sont très positives. Un rapport complet est attendu à l’automne tandis que la légalisation de l’usage adulte se prépare. Luxembourg les effets positifs indiscutables du médical, c’est le lundi au soleil sur Le Cannabiste.

 

* * *

Selon le Pr Bisiou, un vieil ami. Le Cannabis médical en France, c’est exactement l’inverse du nuage de Tchernobyl voyez-vous.

« Le nuage de Tchernobyl était toxique partout, sauf sur notre sol à en croire les médecins de l’époque. 

Le Cannabis médical n’est dangereux nulle part  SAUF en France à en croire les médecins d’aujourd’hui. » Le professeur Yann Bisiou en off …

C’est peut-être la raison pour laquelle par exemple: AUCUNE indication médicale du Cannabis n’est prévue pour le traitement de troubles psychologiques et psychiatriques en expérimentation, chez les fromages qui puent.

sweetseeds

Car le médecin Français, terrorisé à la simple évocation d’une confusion apaisante dans la sacrosainte guerre à la drogue, a préféré botter en touche.

Faut pas déconner, nous autres les Français ‘on est pas des lâches non plus‘.

 

#Luxembourg

Cela fait 3 ans que l’expérimentation Luxembourgeoise a débuté. Elle avait été initiée par Etienne Schneider alors en poste. L’actuelle ministre de la santé Paulette Lenert révèle les tous premiers chiffres dans un tout petit bout d’article sue Le Quotidien du Luxembourg.

EC 3npnb 400x400
La photo de profil de Paulette Lenert sur Twitter – Ministre de la Protection des consommateurs, Ministre de la Santé, Ministre déléguée à la Securité sociale

« En attendant, pour ce qui relève des pathologies pouvant faire l’objet d’un traitement par le cannabis, une enquête a été au bout d’un an auprès des médecins prescripteurs et des pharmaciens hospitaliers. Il en ressort d’ores et déjà ‘une réduction voire un arrêt des traitements médicamenteux pour les patients concernés‘, rapporte Paulette Lenert. » – Source Le Quotidien.Lu – 

 

 

C’est la toute première conclusion des autorités de l’ensemble des pays où le Cannabis médical est une réalité : la baisse des autres traitements médicamenteux, cela commence avec l’usage du CBD. Les enquêtes le montrent, les études le montrent lorsqu’il est disponible et solidement encadré, le Cannabis médical représente manifestement une alternative majeure, aux traitements référents.

 

À lire sur Le Cannabiste

a lire sur le cannabiste2 3

 

La réduction des prescriptions de traitements classiques rapportée par la Ministre Luxembourgeoise au profit du Cannabis médical est sans appel.

Douleur :

  • Antalgiques de palier 1 – 58% 
  • Antalgiques de palier Il – 78%
  • Antalgiques de palier Ill – 68%

Psychotropes :

  • benzodiazépines – 71%
  • antidépresseurs – 46%

Autres :

  • antiémétiques – 50%

Des premiers chiffres très éloquents qu’il nous tarde de voir confirmés dans le rapport du ministère Luxembourgeois de la santé dès l’automne prochain.

#La boulette du chef

Sur cet exemple précis et de source sure, dans tous les cas près de la moitié des traitements classiques sont substitués par le Cannabis.

En Europe, que ce soit la France, le Luxembourg et en Suisse nous hébergeons le fleuron mondial de la production des molécules psychotropes légales. Sur le seul sol tricolore 150 millions de boites en sont prescrites chaque année.

 

1 Français sur 4 en consomme.

 

Les tous premiers concernés par cette inévitable révolution, les fameux ‘Big Pharma‘ n’ont probablement aucune envie qu’une herbe gratuite et qui pousse sur un balcon, vienne progressivement leur coûter la moitié de leur parts de marché.

Ça leur fait au moins un point commun avec les pinardiers.

 

À lire sur le Cannabiste

a lire sur le cannabiste3 3

 

 

Si vous vous demandez encore pourquoi la France n’a inclut AUCUN traitement pour les affections de l’esprit dans son expérimentation toute rikiki ? C’est peut-être le moment de s’interroger à ce propos.

À qui profite la prohibition?

Manifestement nous ne sommes pas assez nombreux à aller voter pour le progrès et le changement. La grève des urnes n’aura jamais pour effet, que d’amener un autre baril de lessive à la tête du pays: pour plus de prohibition. Alors soyez malins, citoyens peuple de l’herbe nous sommes des millions. 

Votez Cannabis!

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

Sources: LeQuotidien.lu

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

 

A propos Jean-Pierre 935 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.