Nouvelle Zélande : Amnistie et Cannabis médical

Publicité

La loi sur le Cannabis médical Néo-Zélandais vient de passer le stade de la seconde lecture avec succès. Le législateur veut notamment amnistier les cultivateurs clandestins qui auront ainsi la possibilité de travailler légalement par la suite, dans la production de Cannabis médical. La nouvelle version de la loi élargit un peu le champ des prescriptions médicales et entérine le principe d’une production nationale de Cannabis à partir de variétés Néo-Zélandaises. La vague verte est sur Le Cannabiste.

* * *

C’est désormais la ritournelle une nouvelle nation du bout du monde est en train de prendre ses marques en matière de production et de délivrance de Cannabis à usage médical. Cette fois-ci c’est la Nouvelle Zélande qui s’y colle. On y parle d’élargir le champ des prescriptions ce qui n’a rien d’extraordinaire. En revanche il est désormais question d’amnistier les cultivateurs condamnés pour leur permettre de faire pousser du Cannabis médical légalement. Incroyable. Alors nous avons enquêté et rencontré sur la toile, le fondateur et le directeur de l’entreprise Hikurangi. C’est elle qui sera en charge d’évangéliser auprès des cultivateurs clandestins pour le compte du gouvernement.

Ici on cogne, là bas on tâche de ramener les brebis égarées dans le troupeau : Science Fiction.

 

Panapa Ehau – Crédits Hikurangi Cannabis

#Phase Terminale

Le projet de loi de légalisation du Cannabis médical en Nouvelle Zélande date de 2017, à l’époque le gouvernement qui s’était donné 100 jours pour légaliser la weed, avait commencé à patauger dans le marécage législatif de la prohibition, hélas pour eux,  ils y sont encore. 

Nos confrères du journal Newsweed ont d’ailleurs consacré de nombreux articles à ce sujet. Après avoir déposé un premier projet en Juin 2017 pour le recours au Cannabis médical, les travaux parlementaires ont abouti à une loi qui devait permettre aux personnes ayant moins d’un an à vivre d’en bénéficier. 

#2017

« la législation créera un paravent légal pour la possession et l’usage illicites de cannabis pour les personnes dont le docteur pense qu’il reste moins d’une année à vivre. » David Clark ministre de la santé Néo Zélandais Décembre 2017

Jusqu’à présent l’accès au Cannabis était envisagé pour les malades mais il fallait être au bout de sa vie pour en bénéficier. Tout au bout. Dans les 12 derniers mois. Affligeant.

Tellement, qu’en deuxième lecture pris d’un sursaut d’humanité les législateurs Néo-Zélandais viennent tout juste d’ouvrir les champs des applications thérapeutiques aux soins palliatifs et aux douleurs chroniques. On peut tout de même dire que c’est la moindre des choses. 

#2018

A l’heure actuelle 25 000 personnes seraient susceptibles de bénéficier de l’emploi du Cannabis dans le cadre de ces soins palliatifs. David Clarke le ministre de la santé déclarait hier.

« Cette loi augmentera considérablement la disponibilité des produits de cannabis médicinal qualité et permettra de leur fabrication nationale. Cela signifiera beaucoup de Néo-Zélandais qui vivent dans la douleur auront une autre option pour trouver le soulagement  » 

 

Panapa Ehau de l’entreprise Hikurangi Cannabis en plein travail.

#Amnistie

4700 personnes ont été condamnées pour du Cannabis en Nouvelle Zélande entre 2017 et 2018. La nouvelle loi doit également permettre à ceux qui ont été condamnés pour avoir cultivé et utilisé du Cannabis, de voir leurs condamnations effacées d’après le site Maori Television.

Aucune date de rétroactivité ni aucune des modalités concernant cette amnistie n’ont encore été communiquées. Cependant la société néo Zélandaise de production du Cannabis médical agréée par le gouvernement la Hikurangi Cannabis Company va directement envoyer des émissaires à la rencontre des cultivateurs clandestins. Le but est de leur proposer de travailler légalement avec eux dans la production médicale. C’est tellement beau qu’on croit rêver. Alors on est allé demander à Panapa, et apparement c’est vrai.

#Panapa

Panapa Ehau – Crédits FB

LC: vous voulez bien nous éclairer rapidement sur ce qui est en train de se passer dans votre pays ?

« C’est une opportunité très positive créée pour l’industrie du cannabis en Nouvelle-Zélande. Le gouvernement est ouvert et à l’écoute de l’industrie, qui présente de nombreux avantages potentiels pour les patients en Nouvelle-Zélande et dans le monde.

En tant que pays, nous sommes en mesure d’apprendre d’autres juridictions du monde entier à élaborer des lois et des règlements de classe mondiale qui soutiendront le développement économique durable en mettant l’accent sur le bien-être de la population plutôt que sur les profits. »

LC: A propos de l’amnistie, vous en connaissez les modalités?

« Les détails n’ont pas encore été dévoilés. L’objectif de notre entreprise sera d’assurer la sécurité des producteurs / éleveurs et de leurs connaissances développées au fil des décennies.

Ce changement législatif représente une chance pour de nombreuses familles dans notre pays. La moitié de la population carcérale est due au Cannabis, nous allons transformer ce problème en opportunité économique pour notre pays. »

* * *

Au parlement, la dernière lecture avant adoption du texte Néo-Zélandais sur le Cannabis médical est prévue pour le 10 Décembre, 9 8 7 6 5 4 3 2 1: #MondeDeDemain.

 

Panapa Ehau – Crédits Hikurangi Cannabis

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources :

Maori Television

Ministère de la justice NZ

Hikurangi Cannabis Group

Xihuanet News Pacific 

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 206 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.