Réforme de la justice au Sénat : Les Conconnades de Christiane

Publicité

La loi qui doit permettre de régler le problème de la consommation de Cannabis en France par une amende, lol, fait l’objet de débats, en ce moment même, auprès des Sénatrices et des Sénateurs Français. Il s’agit d’une série de textes au chapitre PROGRAMMATION 2018-2022 ET RÉFORME POUR LA JUSTICE. C’est en lettres capitales comme sur le site du Sénat, mais les conséquences sur le quotidien des usagers de Cannabis Français elles, ne seront pas en minuscules. Le fameux police-menotte-prison devrait se transformer en police-amende-police-amende pour toute une partie de la population Française. Vraisemblablement ce sera la plus défavorisée un peu comme d’habitude. Mais ce qui a interpellé la rédaction du Cannabiste cette semaine, c’est plutôt le niveau affligeant des débats au Sénat. Florilège et désespoir républicain, c’est Christiane Conconne qui s’y colle.

* * *

C’est vrai que Cannabis pose problème à nos sociétés occidentales qui décidément ne savent pas par quel bout l’attraper.

  • c’est interdit mais ça n’est pas si dangereux après tout
  • c’est illégal mais il y en a, absolument partout
  • il paraîtrait que ça soigne,  mais on ne connaît pas
  • tout le monde en prend, mais personne n’en parle
  • plus on l’interdit plus les gens en fument
  • on ne parvient pas à mettre en application la loi
  • la popularité du Cannabis semble irrémédiable

Alors forcément,parfois ça fait débat. Avec les lois les plus répressives d’Europe. La France dépense chaque année plus d’argent en répression et fabrique malgré tout chaque année, davantage de consommateurs de Cannabis. La méthode prohibitionniste est devenue contre productive depuis plus de 40 ans, indiscutablement. Cependant il se trouve encore des politiciens et des politiciennes Français pour croire que c’est la seule et bonne façon de faire. Au Sénat d’ailleurs on a trouvé une championne toutes catégories cette semaine, Madame Conconne, tout simplement.

* * *

 

#Madame Conconne

« On a dit qu’on déconnait pas avec les affaires et qu’on jouait pas avec les cartables »(Coluche). D’accord, on a aussi dit qu’on rigolait pas avec les noms de famille. Alors pour éviter les petits rires narquois dans le fond de la salle on a décidé ici de l’appeler ‘Christiane’. Elle nous pardonnera sans doute cette petite familiarité au passage. 

Ah elle nous a fait bien rire Christiane lors de ses dernières interventions au Sénat. Comme sénatrice on ne sait pas vraiment ce qu’elle vaut, mais comme comique elle à sa place au Jamel Comedy Club. Oui d’abord on a bien rigolé. Ensuite on a eu envie de lui parler de système Cannabinoïde endogène, d’endocannabinoïdes dans le lait maternel et de neurogénèse. Mais c’était pas sur qu’elle comprenne tout. A mesure qu’elle se lançait dans ses tirades cannabinophobes, on s’est demandé : qu’est ce qui pouvait bien clocher en Martinique. Alors on est allé voir.  Ça tombe bien des statistiques on en a plein sous le coude.

 

 

 

#Éducation

Prenons une statistique au hasard (Ndlr:bien sur) , le pourcentage de « L’espérance d’obtenir le baccalauréat pour un élève de sixième par académie » en 2016 : (Source éducation nationale)

  • Dijon  71.1%
  • Reims, 71.5%
  • Nice 71,9% 
  • La Martinique : 78,6% c’est un taux à peu près identique à celui de la Corse …

* * *

 

Prenons à présent le classement des lycées pour se faire une petite idée de la catastrophe sanitaire, sociale et scolaire engendrée par le Cannabis en Martinique?

Ah, tiens, c’est pratiquement pareil qu’à Lille … Étonnant non?

 

#Mortalité routière

Avec une épidémie grandissante de consommation de Cannabis comme nous la décrit Christiane, les chiffres de la mortalité routière devraient en constante hausse. Voyons.

Accidents routier mortels en Martinique (Source : ONISR, fichier des accidents)

  • En 2007 – 753 tués sur les routes
  • En 2009 – 536 tués sur les routes
  • En 2011 – 481 tués sur les routes

Ah non, tiens, non en fait…mais regardons encore, avec le triste classement du nombre de tués pour 1000 habitants.

41 ième ! Décidément ça ne s’arrange pas pour Christiane:  « En 2011, la baisse de la mortalité dans les départements d’outre-mer atteint 18 %. Les deux plus fortes baisses intéressent la Guadeloupe et la Martinique. » (Source : ONISR, fichier des accidents). Il faut sans doute croire que le fléau contre lequel nous devons lutter doit être bien pire en Ariège si l’on en croit la sécurité routière et le nombre de tués sur les routes …

 

 

#Substances

A présent fini les Conconnades, prenons le taureau par les cornes et allons voir du côté des substances. Si, comme Christiane le dit, la jeunesse de Martinique est menacée par le Cannabis là on va forcément le voir. Comme il vaut mieux regarder du côté de ceux qui connaissent la Martinique mieux que les touristes que nous sommes, ça tombe plutôt bien. La presse locale en l’occurrence le site Martinique.fr nous parlait justement des statistiques liées aux usages de substances chez les jeunes en Juillet dernier, il y a 3 petits mois.

 

 

« Pour la Martinique, la diffusion de tabac, de cannabis et d’alcool parmi les lycéens se révèle moins importante que celle mesurée dans l’Hexagone, excepté pour l’alcool » Décidément ! « malgré cette très large diffusion des boissons alcoolisées, les usages (…) se révèlent comparables à ceux de l’Hexagone. Pour les cigarettes, (…) les niveaux d’usage demeurent significativement moindres, quelle que soit la fréquence considérée. Il en est de même pour la consommation de Cannabis« 

 

‘Il en est de même pour la consommation de Cannabis’, c’est important. Cela veut dire que les jeunes consomment tout simplement moins de Cannabis en Martinique qu’en métropole – boum – désenfumage. On enfonce le clou ?

« L’expérimentation de substances illicites autres que le Cannabis concerne un peu plus d’un lycéen sur vingt en Martinique, soit deux fois moins que dans l’Hexagone. » Enfin pour le tabac, le niveau de consommation statistique moyen est de 10.8% en Martinique contre 23.2% en métropole, Oui, C’est deux fois moins.

 

#Fléau en bois

On a tendance a pointer du doigt les populistes lorsqu’ils empruntent des raccourcis pour broder autour des statistiques de l’immigration ou de l’insécurité. C’était moins souvent le cas au sujet du Cannabis. Mais ça vient juste de changer. Par contre le Cannabis ne se laissera désormais plus manipuler par les marchands d’ignorance et de peur. Car à présent, il y a le savoir, à présent il y a l’internet. 

Dorénavant les élus se mettent hors-jeu tous seuls lorsqu’ils stigmatisent le Cannabis, on peut trouver très discutable que ce genre de manipulation soit le fruit de représentants au sein du Sénat de la République. Car en matière de fléau cannabique, en 2018 il faudrait plutôt regarder du côté des décideurs de l’état qui pensent avec leurs pieds depuis 40 ans, à défaut de sortir la tête du trou et de regarder l’état de la France en Face. 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

 

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 185 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.