Un Malaisien de 29 ans condamné à mort pour du Chanvre: Interview Exclusive

Publicité

C’est une information exclusive Le Cannabiste: Muhammad Lukman Bin Mohamad un Malaisien de 29 ans père de famille et entrepreneur, vient d’être condamné à mort par la justice de son pays, le Jeudi 30 Août 2018, pour possession d’huile et de fleurs de chanvre.

Lukman avait été arrêté chez lui, en compagnie de sa femme enceinte de 6 mois en Décembre 2015. Il était jugé jeudi, pour la détention de 3.01L d’huile de chanvre et de 279 gr d’herbe compactée. A son procès, la justice n’a pas eu les moyens d’analyser la teneur en THC des produits saisis faute d’équipement adéquat. Le seul principe de présence de traces de THC dans l’huile saisie aura suffit. Lukman a été condamné à mort. 

La rédaction du Cannabiste a pu s’entretenir directement avec son avocat Farhan Maaruf. Ce n’était pas son premier client pour des trafics de drogue, mais jamais il n’aurait imaginé que la justice condamne un homme bien sous tous rapports, pour un peu de chanvre et à priori du CBD. Il nous répond à propos de cette affaire.

 

Document d’audience du procès Lukman – Crédits Tindakan Gerak Asuh

* * *

Cette histoire là a commencé pour nous comme un léger tiraillement sur les réseaux sociaux, un genre de piqûre à la nuque. Certaines choses , dont on se demande si elles peuvent encore être possible en 2018. Pourtant c’est vrai, aujourd’hui en Malaisie, on peut condamner un homme à mort pour des traces supposées de THC dans de l’huile de chanvre … Alors on a décidé d’enquêter pour voir si c’était vrai. Et malheureusement ça l’est.

* * *

C’est une information exclusive Le Cannabiste, que nous avons pris soin de vérifier et qui a été depuis confirmée par la chaîne nationale TV3. (Vidéo en Malaysien).

 

 

Nous avons d’abord dû passer par différents interlocuteurs en ligne, avant de parvenir à joindre Maître Maaruf. C’est le jeune avocat de 31 ans qui a défendu Lukman. Maître Maaruf est avocat à la cour suprême de Malaya dont la compétence s’étend sur les 11 régions et les 2 territoires fédéraux du pays. Joint par la rédaction du Cannabiste aujourd’hui le 4 Septembre 2018, il revient en exclusivité pour nous, sur  les détails de ce dossier.

#Interview

Maître Maaruf, un des deux avocats de Lukman

LC: Bonjour Maître Maaruf, que pouvez-vous nous dire au sujet de votre client ? 

« Lukman est un père de famille de 29 ans, il était à l’essai dans une usine locale où il travaillait comme inspecteur qualité.  En parallèle il avait un petit commerce de produits à base de chanvre. Il ne le faisait pas dans des quantités industrielles mais il s’est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment.

 L’arrestation de Lukman remonte au 7 Décembre 2015. Tous les deux ont d’abord été arrêtés avec sa femme, qui était enceinte de 6 mois. Elle a été relâchée rapidement par les autorités mais des charges ont été retenues contre Lukman pour trafic de stupéfiants.

Je ne comprends pas comment un petit commerçant qui n’a jamais eu de relations avec des trafiquants peut se retrouver condamné à la peine capitale alors que d’authentiques dealers de drogue s’en tirent mieux, je suis bien placé pour en parler! »

 

« les chimistes mandatés par la cour ont fait état du THC comme d’une drogue dangereuse et illégale »

 

LC: Est il juste de dire qu’il s’agit d’extrait de chanvre à usage thérapeutique 

« En effet Lukman proposait des petits flacons d’huile de chanvre à usage thérapeutique que les gens utilisent pour se soigner.

Il utilisait autour de lui sur ses proches. Il avait créé sa propre marque de produits au CBD dénommée HealTHCare. Il développait des solutions à base de chanvre en collaboration avec le G.E.N.G.G.A.M, le mouvement Malaisien pour le Cannabis Médical. Mais pour la loi Malaisienne il n’existe aucune différence entre du Chanvre et du Cannabis.

Lorsque la question a été posée au procès par l’accusation, les chimistes mandatés par la cour ont fait état du THC comme d’une drogue dangereuse et illégale au même titre que les autres drogues listées par la loi. Le juge n’a fait qu’appliquer la sentence prévue dans ces cas.

l’Huile de chanvre de Lukman

LC: Comment s’est déroulé le procès ?

« L’accusation a décidé de faire valoir que la maison de Lukman était le siège d’un trafic de stupéfiant. Il n’a été fait aucun doute sur le principe de la présence de stupéfiants en l’espèce du THC . Donc à part me bagarrer sur des technicalités et m’en prendre au dossier, je n’ai pas pu espérer grand chose.

Par exemple dans la procédure il est question d’un sac en papier qui apparaît sur des images au moment où l’on trouve la drogue. Puis qui disparaît de tous les registres, pas une trace jusqu’à l’audience. Le jour du procès il réapparaît: Un simple sac en papier sans aucun signe ni aucune inscription qui avait été trouvé on ne sait pas exactement où chez le prévenu, que mon client ne reconnaît pas et dont on nous affirme qu’il contenait les stupéfiants supplémentaires, les fameux 279G de Cannabis… »

« Les questions ont également porté sur la définition du THC en tant que drogue, et de quelle façon il serait possible d’en mesurer ici la quantité. Selon la valeur totale de la marchandise et sa définition par la loi, cela aurait pu tout changé. »

 

La page Facebook de Lukman pour des huiles de Chanvre qui lui coûtent la vie

 

La gamme de produit que Lukman proposait sur sa page Facebook

 

« il est possible d’isoler le THC, mais aucun équipement n’est disponible pour le faire »

 

LC: Quelle quantité de THC a été mesurée ?

« Aucun pourcentage de THC n’a hélas pu être relevé par les scientifiques mandatés par la cour. Il a bien été fait état qu’il est possible d’isoler le THC, mais aucun équipement n’est disponible pour le faire.

En réalité il n’y avait pas 3 litres d’huile de chanvre car il s’agissait d’un produit déjà dilué avec de l’huile de pépins de raisin. Donc impossible à dire au final. »

 

« le produit contient indiscutablement des traces de THC. Donc c’est de la drogue »

 

LC: Alors sur quoi repose ce verdict de peine capitale pour de la drogue?

« Sur les déclarations sous serment d’un expert chimiste du ministère des universités de l’Agriculture Malaisien. Pour les experts quelque soit la nature du produit et la dilution des huiles de chanvre la présence de traces de THC est indiscutable. Donc pour l’accusation c’est une preuve suffisante pour dire que le produit contient traces de THC. Donc c’est de la drogue. »

LC: Lukman a bien sûr fait appel de son jugement, qu’est ce que vous espérez en lieu et place de la peine capitale Maître Maaruf?

« Comme je le disais, je pourrais objecter sur des aspects techniques du dossier, mais je ne vois pas comment cela pourrait y changer grand chose. Toutes les preuves ont été établies que ce chanvre avait été dilué et préparé par Lukman pour son commerce. Les déclarations contredadictoires de son épouse ne font pas le poids face aux nombreux témoignages des témoins auditionnées lors de son procès. »

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : 

Tindakangerakasuh 

TV3

Le Cannabiste

Remerciement Spécial / Spécial thanks : Ötzi the Hazeman et Samantha Chong

 

— Interview réalisée le 4 Septembre — Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 446 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.