5 Conseils pour entreprendre dans le Cannabis

Publicité

Buralzen-LeCannabiste-BN

La vague verte c’est aussi une vague d’entrepreneurs, qui contre vents et marées se lancent pour devenir les valeurs de demain. Le Cannabiste vous propose 5 conseils pour entreprendre dans le domaine du Cannabis et faire d’un domaine naissant une industrie prospère à l’échelle du continent Européen.

 

* * *

La première idée qui vient à l’esprit lorsqu’on parle de se lancer dans le Cannabis c’est la possibilité de réaliser des gains important. C’est vrai. En revanche il est aussi très facile de tout perdre, y compris sa propre liberté.

Pour éviter les culs de sac et les erreurs de débutant, voici quelques conseils élémentaires mais essentiels, pour entreprendre sagement dans le Cannabis.

sweetseeds

 

#Réactivité

La révolution économique qui accompagne la libéralisation du Cannabis outre Atlantique a souvent été comparée à l’invention de l’internet.

Au final les tenants des valeurs efficaces de demain, auront été les plus rapides aujourd’hui et souvent les premiers. L’esprit d’initiative et le goût du risque font partie des qualités d’un entrepreneur du Cannabis. Mais un peu comme un chercheur d’or le succès ne vient pas sans difficultés.

Toujours selon les experts américains, le facteur temps est multiplié par 4 en comparaison de la vitesse de croissance économique moyenne, de toutes les autres industries aujourd’hui.

Étude de marché faite, il faut se dire que le terrain peut changer très vite, basculer ou même disparaître dans cette industrie. Ne vous lancez pas sans avoir prévu une porte de sortie à moindre frais au départ. Ayez un plan de secours et de quoi vous donner le temps de vous retourner en cas de coup dur. Ce dernier point est d’ailleurs conseillé à tous les entrepreneurs quelle que soit leur industrie.

 

#Polyvalence

Réussir dans le Cannabis ça ne veut pas dire seulement connaître le Cannabis sur le bout des doigts. Il faut intégrer différents paramètres comme la numérisation des valeurs et la gestion de la propriété intellectuelle. En gros, commencez toujours par déposer un nom de domaine et un nom de marque, quel que soit le secteur que vous aborderez.

Ce principe va jusqu’à l’enregistrement et la propriété du vivant, lorsqu’il est question de génétiques des plantes ou des graines par exemple. Si cette idée vous rebute, dites-vous que quelqu’un d’autre finira par le faire à votre place et que le droit ne sera éventuellement pas pour vous.

 

campaign creators e6n7uoEnYbA unsplash
Image Campaign Creators @ Unsplash

 

Enfin l’entrepreneur du Cannabis est un gestionnaire capable de planifier ses coûts et ses pertes en gardant une exigence de marge élevée et une trésorerie disponible. Plus que dans n’importe quelle autre industrie, dans le domaine du Cannabis, prévoir l’imprévisible doit devenir un sixième sens.

 

#Connaissance des Lois

En matière de Cannabis plus que dans tout autre domaine, le droit n’est pas une chose fixe et définitive. Le meilleur exemple se trouve dans l’actualité française. Un certain lobby du chanvre vient de conduire le gouvernement à un non sens légal avec la publication d’un arrêté, qui interdit soudainement la fleur de chanvre, voir ci-dessous.

 

À lire sur Le Cannabistea lire sur le cannabiste.mildeca

 

C’est l’exemple parfait d’une législation délirante qui évolue par hoquets. Il faut imaginer la complexité avec la variété des pays de l’UE par exemple. Le contexte légal est amené à évoluer rapidement ces prochaines années.

Ne vous lancez pas dans une entreprise du Cannabis sans un conseiller juridique spécialisé et solide. À moins que vous ne connaissiez parfaitement le contexte légal vous même.  Vous devrez probablement évoluer aux limites de ce que permet la loi avec le Cannabis essentiellement. Connaissez de manière approfondie la loi, les pratiques judiciaires, les jurisprudences avant de vous lancer.

À la période charnière que nous traversons en 2022 et pour les années qui viennent, en Europe. La connaissance du droit c’est le couteau Suisse du bon dirigeant, le nécessaire, l’indispensable. Un bon entrepreneur dans le Cannabis, est avant tout un entrepreneur qui n’est pas condamnable à la prison et qui est prêt à payer ses taxes et ses amendes.

 

#Sens de la Concurrence

Par définition toutes les places sont vides au démarrage d’une industrie comme celle du Cannabis, qui sort de 51 ans d’illégalité. La nature à horreur du vide, si vous faîtes partie des pionniers dans le désert, apprêtez-vous à vous pousser des villes champignon très vite!

De surcroît des investisseurs issus du marché noir se tiennent prêts à lancer des opérations concurrentes sans délai. Le marché noir qui spécifiquement, s’épanouit au delà des limites légales qui vous seront imposées.

Avoir le sens de la concurrence dans l’industrie du Cannabis, c’est savoir se préparer à cohabiter dans un environnement économique épais et parfois trouble. Être réactif, nous l’avons dit plus haut. Mais être réactif ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas savoir aussi être patient.

 

despaired gd05496744 1920
Image www_slon_pics @pixabay

 

Le marché noir fait partie des variables d’ajustement d’un entrepreneur du Cannabis. Cela durera tant qu’il reste actif et puissant, grâce aux grands pays prohibitionnistes comme la France, l’Italie ou l’Allemagne. La demande pour les produits du Cannabis reste une donnée constante en Europe. Les seuls obstacles se trouvent dans les pratiques légales et l’absence de régulation. Le business du Cannabis ne ressemble à nul autre et demande des qualités essentielles comme:

  • Être réactif face l’apparition d’offres concurrentes dans le temps
  • S’adapter progressivement à la réalité économique du marché noir
  • Visualiser la taille et la profondeur de son propre marché

 

#Maîtrisez la plante

Quel que soit le secteur d’activité que vous aurez choisi dans l’industrie du Cannabis, il est important de connaître la plante avant tout. Ça passe par la connaissance du processus de production et l’évolution des Cannabinoïdes et leurs effets. Quelques notions de biologie humaine sont indispensables à cet endroit.

Pourquoi le Cannabis et pas le blé ou les roses ?

C’est que la nature même de cette plante est à la fois liée à ses évolutions commerciales et aux développements scientifiques possibles que l’on connaît aujourd’hui, il y en aura d’autres demain.

 

esteban lopez cQtAjvP6hUQ unsplash
Image Esteban Lopez @ Unsplash

 

Depuis son usage médicinal et ludique aux premières racines de l’humanité, jusqu’aux distinctions: chanvre / récréatif / médical. La connaissance de l’évolution légale et commerciale du Cannabis constitue le moteur des évolutions en cours et à venir. Parce que aucune autre matière première ne recèle autant de potentiel et de possibilités.

Bref si vous n’aimez pas le Cannabis, ne vous y lancez pas uniquement par appât du gain, vous y auriez plus à perdre qu’à y gagner. À l’échelle de l’Europe les valeurs sures du Cannabis de demain seront à priori les entreprises qui auront su gérer leurs gains et modérer leurs ambitions, en priorisant le besoin d’assurer leur propre longévité.

 

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

Sources: Rédaction / Texte original, d’après une idée de Daily Cannabis Business News

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 983 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.