5 villes sauvées de la faillite grâce au Cannabis

Publicité

ShopduCBD-LeCannabiste

Le marché de l’herbe légale est en pleine explosion aux États-Unis. Le Cannabiste revient sur  ses effets économiques vertueux. 5 villes Américaines ont ainsi été sauvées de la faillite depuis 2016. Voyons les effets de la vague verte en chair et en dollars.

* * *

En 2016 le volume d’affaire annuel du Cannabis légal s’élevait à 4 milliards de Dollars aux USA d’après le Marijuana Business Daily. A cette époque lointaine, on s’amusait déjà à comparer le marché de l’herbe à celui de la Tequila ou du Viagra par sa taille (Ndlr : sans jeu de mot?). A l’heure actuelle la taille en question fait beaucoup moins marrer du côté de Wall Street, lorsqu’on évoque un volume et des marges supérieurs au marché juteux de la crème glacée…(Ndlr: vous êtes licencié)

 

0330 BenJerrys2 MB
Illustration Crème Glacée épicée – Crédits Collegian.com

La vague verte et la mosaïque d’entreprises qui sont nées, là où le Cannabis est devenu légal, ont entraîné une modification profonde et durable du paysage économique Américain. Voyons 5 exemples précis ou l’injection de cet électron vert à permis de relancer l’économie libre, par réaction en chaîne.

Madehellin-Franchise-LeCannabiste

* * *

#1-Sedgwick, Colorado Pop. 149 H

Si vous attendiez du rêve vous allez être servis. Sedgwick est une bourgade de 150 habitants aux frontières du Colorado et du Nebraska. Une bourgade de 149 habitants en fait, le Sheriff de la ville vient de trouver la mort dans une fusillade il y a 3 semaines dans un guet-apens.

Balayée par les vents mais désertée par les hommes, Sedgwick vient d’être classée zone de catastrophe naturelle par le gouvernement fédéral après le passage de quelques bonnes vieilles tornades. Un endroit sympa pour le tourisme en somme.

Sedgwick Colorado
Entrée de la ville Sedgwick- Crédits Wikimedia

* * *

En 2010 alors que conseil des résidents parlait de démanteler la ville une initiative populaire a permis la création d’un dispensaire de cannabis légal. Le dispensaire a entraîné la création d’une petite chaîne économique qui s’est développée autour. Production, transport, conditionnement, santé etc… Les acteurs présents se sont naturellement répartis les rôles.

Le ‘Lone Dispensary’ au départ dédié au seul Cannabis Médical est devenu le lieu de ventes de Cannabis à usage social également depuis 2014. la clientèle est venue massivement de tout l’état voisin où l’herbe n’est pas légale, alors les affaires ont repris d’une manière générale grâce à l’effet d’appel du précieux or vert.

29541995 978809028950108 6330321395528268470 n
Le dispensaire de Sedgwick sur Facebook

Depuis à Sedgwick quelques bâtiments du centre ville ont pu être réhabilités. L’ancienne banque par exemple est devenue un Bed and Breakfast. La prison va être reconvertie en musée. Mais également, c’est assez remarquable : un programme de rénovation urbaine a vu le jour. L’entretien des routes et la mise à jour de la signalisation sont de nouveaux possibles aujourd’hui grâce à la collecte des taxes. Les nombreux clients venus désormais du Nebraska ont entraîné la reprise du commerce et des services à Sedgwick.

La ville multiplie à présent les initiatives pour développer la production et de nouvelles licences de vente de Cannabis. Les habitants évoquent la ‘renaissance de toute une ville’ ou encore ‘un espoir retrouvé pour la jeunesse’ dans leurs déclarations à la presse locale.

5ae0b3f2c3c45.image
Le dispensaire de Sedgwick – Crédits Gazette.com

 

* * *

#2-Adelanto California Pop. 32 000 H

Les habitants de cette ville la considèrent eux-même comme une cité dortoir. Quelques étrangers de passage mais surtout des résidents. Peu d’activité économique, pas d’emploi ; 40 % de la population locale vivait sous le seuil de pauvreté en 2014.

Adelanto California
Crédits : teamsters1932.org

La dette de la ville d’Adelanto dont les infrastructures ont été laissées à l’abandon et les fonctionnaires licenciés s’élevait à 2.4 millions de $ en 2015 et le prix du mètre carré était en chute libre. En cause la fermeture d’une base aérienne en 1992 avait privé la ville de son principal employeur. Depuis la situation économique et sociale n’avait cessé de s’y dégrader.

* * *

En Novembre 2014 Rich Kerr a été élu Maire dans une ville ruinée et au bord de la cessation de paiement. Un an plus tard il signait les premières licences de production et de vente du Cannabis Médical armé du slogan  « Nous avons une ville à sauver ».

 

adelanto 028
John Woodward Conseiller municipal d’Adelanto en Californie – Crédits laweekly.com

En deux ans jusqu’à 2017 la dette de la ville a été divisée par 5. Aujourd’hui elle est quasiment résorbée. Le prix de l’immobilier a été littéralement multiplié par 10 depuis son niveau le plus bas. À l’impulsion de John Woodward conseiller municipal d’Adelanto, les licences de production et de transformation du Cannabis se sont multipliées. La loi du comté a été amendée plusieurs fois pour permettre cet essor économique.

La construction de bâtiments a repris, les écoles ont rouvert, 40 entreprises de production ont vu le jour générant des centaines d’emplois à elles seules. Sur le bassin au total, la part d’emplois créés en accompagnement de cette industrie naissante se compte désormais en milliers. Le taux de pauvreté à été divisé par 2 en 3 ans, de nombreux magasins se sont ouverts. Enfin pour répondre à la demande locale de nouveaux projets urbains et privés, la construction d’une usine de ciment est à présent envisagée.

 

adelanto marijuana building
Complexe de production de Cannabis a Adelanto – Crédits High Desert Cultivation

* * *

#3-Pueblo County, Colorado Pop. 163 000 H

Autrefois Pueblo était le poumon économique de sa région, ses emplois, sa richesse son patrimoine essentiel : l’industrie de l’acier. La lente agonie de cette ville Américaine au sud d’El Paso s’est faite par paliers dans l’incrédulité générale pendant plus de 30 ans.

 

fortord2l
Illustration – Crédits eofp.net

A El Pueblo personne ne voulait vraiment s’en rendre compte,  jusqu’à ce que des pans de quartiers entiers ne soient désertés par la population. Certaines banlieues jadis rieuses, abandonnées de tous, se sont transformées en décor de jeu vidéo post apocalyptique. Le genre d’endroit où il était possible d’acheter des brochettes d’écureuil dans la rue, au seuil de propriétés taguées et squattées depuis des années.

 

Untitled 10copy 585x438
Brochettes d’écureuil – Crédits Altorrego.com

Petit à petit les cartels Mexicains se sont discrètement installés à Pueblo. La dernière affaire retentissante en matière de stupéfiants fait état d’un trafic à échelon National depuis Pueblo, à hauteur de 8 M de $. Encore un endroit sympa pour les vacances.

* * *

Le premier dispensaire de Cannabis médical a ouvert en 2014 à Pueblo. Depuis les autorités ont multiplié les licences de production et de vente de Cannabis à usage social et médical. Plus de 100 magasins ont vu le jour. 1300 emplois ont ainsi été créés en deux ans dans l’économie naissante de la weed. Les autorités parlent d’une véritable renaissance.

L’estimation annuelle des taxes générées pour le comté s’élève à 4 Millions de $. Dorénavant à Pueblo une nouvelle vague d’étudiants peuvent étudier grâce au bourses d’un montant cumulé de de bourses de 445 000$ qui leur est alloué depuis 2015 chaque année. L’intégralité de cet argent provient des taxes sur la production et la vente de Cannabis à Pueblo.

 

58af7da101fe581c008b66a8 640 480
Étudiantes de l’université de Pueblo – Crédits Business Insider

 

#4-Huntington, Oregon Pop 435 H

Petite ville frontalière entre l’Oregon et l’Idaho, Huntington était connue depuis le XIXe siècle comme un repaire de bandits, de marchands d’opium et un haut lieu de la prostitution du far west. Cette petite ville était d’ailleurs affectueusement dénommée Sin City, comme las Vegas.

La population a connu un pic à 515 habitants dans les années 2000 puis elle est descendue à 430 habitants ces dernières années. Que dire de Huntington avant aujourd’hui? Il y avait une usine de ciment, elle a fermé il y a 20 ans. Depuis il n’y a jamais rien eu de bien intéressant à dire au sujet de Huntington de toute façon.

 

eniko polgar 81606 unsplash
Illustration – Eniko @ Unsplash

En 2014 un dispensaire régional a ouvert après le changement des lois sur le Cannabis. Les résidents de l’état voisin se son mis à faire le déplacement pour venir s’approvisionner en Cannabis à Huntington. Résultat aujourd’hui, la ville fournit du Cannabis à plus de clients qu’elle ne compte d’habitants… Hotel, station service et épicerie sont de retour, mais là ou c’est le jackpot, c’est pour la ville. En 2017 la municipalité a en effet récolté plus de 100 000$ de taxes sur la vente de Cannabis. Cela signifie le retour de l’aménagement urbain, le financement de structures publiques et le retour des services de secours de proximité, le tout financé par la commune.

 

mark hessling 560254 unsplash
Illustration Mark Hessling @ Unsplash

* * *

 

#5-Trinidad, Colorado Pop. 8 200 H

Située à quelques kilomètres de la frontière nord de l’état du nouveau Mexique avec le Colorado, Trinidad était purement et simplement devenue une ville fantôme. En cause: la disparition progressive de l’industrie minière du charbon dans la région. 

Après avoir été squattée par les bikers puis les hippies depuis les années 1970, la ville était devenue le théâtre de modes de vie alternatifs et déconnectés. Une ville à la dérive où toutes les infrastructures, les commerces et les services étaient fermés sans exception jusqu’en 2017.

 

ashutosh nandeshwar 553147 unsplash
Illustration – Crédits ashutosh nandeshwar @Unsolash

 

« Une ville ressurgie des abysses du néant » C’est en ces termes que les résidents parlent de leur ville sur CNN. Pas moins de 16 dispensaires ont vu le jour pour faire la jonction avec le Nouveau-Mexique. Un d’entre eux a même été inauguré directement dans l’ancienne usine locale de Pepsi Cola fermée depuis plus de 20 ans.

En 2015, la production et la vente de Cannabis ont généré 850 000$ de revenus en taxes. Les vieilles rues pavées de la ville ont pu être rénovées intégralement. Le système de distribution de l’eau a également été rénové. En 2016 le budget des taxes obtenu grâce au Cannabis s’élevait à 1.7 Millions de dollars pour cette dernière localité.

 

* * *

#Et chez nous?

Bah, chez nous, c’est pas l’Amérique, après une telle avalanche de chiffre, effectivement ça calme un peu. Et puis il faut bien être honnête, lorsqu’on imagine tout ce qu’on pourrait bâtir ensemble autour de l’économie du Cannabis chez nous aussi … Et bien ça fait un peu rêver…

#2 Chiffres, 1 montant

  • 1.2 Milliards d’€ par année.

C’est le montant total estimé du marché du Cannabis en France aujourd’hui aux mains des trafiquants du  noir

  • 1.2 Milliards d’€ par année

C’est le montant identique estimé de la lutte contre les stupéfiants chaque année en France. À 90% pour du Cannabis.

* * *

Donc pour vous la faire à la louche, et vous laisser le plaisir d’en débattre sur les réseaux sociaux: La prohibition du Cannabis représente un pâté annuel de 2.4 Milliards d’€ à perte dans l’hexagone. On entend parfois certains se demander si c’est le prix la paix sociale dans notre pays, pour peu qu’il ait déjà une… étonnant non?

 

 

hemp field 3661214 1920

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources :

Bloomberg

LA Times

CNN

Oregon Live

The Guardian

Business Insider

Salon

Gazette

LA Weekly

The Fence Post

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 1126 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.