Aphria + Tilray= Le premier super géant du Cannabis

Publicité

Un nouveau super géant vient de naître de la fusion de deux entreprises majeures dans la production et la distribution de Cannabis. Les entreprises Tilray et Aphria annoncent leur fusion boursière sur le marché d’échange Américain et mondial.

Le Cannabiste passe en revue les premières grandes manœuvres impliquantes à la fois au Canada et en Europe, vous allez voir qu’elles sont nombreuses.

 

* * *

« Acquisition fusion, parts de marché. » Il va falloir apprendre à parler un tout autre langage que celui de la prohibition avec les changements qui s’opèrent déjà sur le marché du Cannabis.

#Milliards

L’information nous vient du très sérieux site ‘Bloomberg’ et les valeurs se comptent en Milliards.

« L’accord entièrement en actions, qui réunit deux des noms les plus connus du secteur, créera une nouvelle entité d’une valeur de fonds propres d’environ 4,8 milliards de dollars canadiens (3,8 milliards de dollars), selon un communiqué et des entretiens avec les PDG de Tilray et Aphria. »

 

Tilray est un acteur Américain, Aphria est une société du Canada. Leur alliance boursière va tout simplement donner naissance au premier groupe mondial du Cannabis, en terme de volume financier, de capacité et de rayonnement.

 

* * *

 

Pour l’instant cette nouvelle entité économique commune n’a pas encore reçu de nom de baptême. Les premières actions du groupe ont été échangées sous la bannière Tilray dès le 15 décembre, c’est à dire hier.

#Tilray

Possède une exploitation d’une taille totale de 26 Hectares au Portugal, selon nos informations l’entreprise se préparerait également à investir en Grèce. On sait déjà que des accords d’exportation sont passés avec la Suisse depuis 2019.

Mais c’est en Allemagne que le géant Américain dispose d’atouts stratégiques majeurs avec leurs stages de formation à destination des médecins.

Selon les experts Tilray serait de très loin le leader Européen en matière d’extraits de Cannabis à plein spectre au titre de matière première, ou destinés directement à un usage médical.

 

* * *

 

Illustration – image @ Tilray – Tous droits réservés

 

#Aphria

L’entreprise Canadienne est positionnée en Europe par le biais d’une participation en tant qu’actionnaire chez Schroll Medical. En ligne de mire, les marchés Européens.

L’entreprise Canadienne disposerait également d’une base opérationnelle à Malte pour l’importation et la transformation de Cannabis, mais pas encore sa production.

L’atout majeur de Aphria en Europe cela reste son acquisition de CC pharma en Allemagne. Les avantages vont bien au delà de l’acquisition simple d’un distributeur, car ce dernier distribue déjà d’autres produits que le Cannabis.

 

Illustration – image @ Tilray – Tous droits réservés

 

 

C’est bien plus que l’acquisition d’un distributeur potentiel pour le fabricant Canadien, mais un réseau de pharmaciens, actif et actualisé que s’était payé le géant Canadien.

En outre on sait que Aphria a déjà entrepris d’installer ses réseaux en Italie mais aucune déclaration officielle n’est encore allée dans ce sens.

 

* * *

 

#Grande Manœuvres

La fusion boursière qui vient de se produire est un signe de bonne santé pour l’économie du Cannabis médical bien qu’il faille déplorer dans le même temps que Canopy Growth l’autre Géant canadien du Cannabis, vient de licencier 200 personnes et de fermer plusieurs de ses centres de production.

 

Capture d’écran Le Figaro Economie – Tous droits réservés

 

Les grandes manœuvres ont bel et bien commencé sur une échelle transatlantique. Une impulsion qui devrait faire écho auprès des différents acteurs de ce secteur économique. L’avenir sera vert ou ne sera pas. C’est à peu près ce que tout le monde se dit, sauf apparemment les Français.

 

* * *

 

Vous avez rêvé d’une mosaïque d’entreprises légales du Cannabis  ? Nous aussi. Après tout l’herbe et le soleil sont à tout le monde. Mais pour parvenir à cela, la France devrait déjà se doter d’une régulation et d’un encadrement fiscal raisonnables.

À défaut, et bien voir au début de l’article : « Acquisition fusion, parts de marché  » ce sont bien évidemment les multinationales étrangères qui armeront le principe des monopoles. Jusqu’à ce qu’il ne reste à la production hexagonale que le choix de suivre péniblement ces marchés dans l’ombre des acteurs décideurs.

Dommage, on avait pourtant tout pour réussir.

 

* * *

 

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Sources : Bloomberg ///  NewsWire /// Aphria ///  Tilray

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos jean-pierre 757 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.