Cannabis Renaissance : Des voix vertes au parlement

Publicité

Derrière ce titre technico-poétique dont nous ne sommes évidemment pas peu fiers, se profile un événement remarquable et dont on espère qu’il fera date au parlement Européen.

Le Cannabiste en souliers vernis avec une jolie cravate à fleur, vous invite le 12 Décembre au parlement Européen pour parler des différents usages du chanvre et du Cannabis.

* * *

C’est à l’initiative ACTIVE, une association basée à Paris avec des branches en Belgique et en Espagne, qu’une conférence hors normes va se tenir à Bruxelles au Parlement Européen.

Cet évènement est totalement gratuit mais il faut s’y inscrire à l’avance sur internet en cliquant sur ce lien : https://www.weezevent.com/cannabis-renaissance

* * *

Image Marie Arena @ FB

La conférence est parrainée par la Députée Européenne Belge en charge des affaires étrangères de l’environnement et des droits de l’homme: Marie Arena.

 #Laurène

Aux manettes d’un plateau composé d’invités compétents en matière de régulation et de commerce du Cannabis Européen, Laurène Tran.

Cette ESSEC et ancienne enseignante à Science Po dont l’objectif est d’encourager et de soutenir les entrepreneurs du Cannabis légal, est déjà une habituée des plateaux de conférence.

Laurène Tran

Image Laurène Tran

 * * *

On se souvient à l’issue de la publication d’un premier ‘White Paper‘ entendez une synthèse analytique, Laurène avait convié avec bonheur une poignée de spécialistes à s’exprimer sur ces sujets.

Un lancement animé en compagnie du député Ludovic Mendes, de Antonin Cohen le fondateur et CEO d’Harmony et de Maître Eveline Van Keymeulen d’Allen & Overy.

L’événement précédent en vidéo

#Interview

Aujourd’hui nous recevons Laurène Tran pour nous parler de de son métier et de la portée de ce prochain rendez-vous.

 

* * *

LC: Bonjour Laurène, vous recevez un certain nombre d’invités à Bruxelles très bientôt. Vous pouvez le présenter rapidement pour nous ?

L’esprit de la conférence et plus généralement de ce que j’essaie de faire sur le long-terme est de rassembler des choses qui avaient été séparées.

Concrètement, nous avons sélectionné une poignée d’experts et d’entrepreneurs très complémentaires. Leur point commun est d’avoir une perspective unique et originale.

A leur manière ils sont tous pionniers.

L’enseignant chercheur Yann Bisiou et l’avocate / femme d’affaire : Maître Evelyne Van Keymeulen

Prenons quelques exemples, coté experts juridiques, nous aurons l’honneur d’accueillir

  • le Professeur Yann Bisiou, un universitaire reconnu dans les politiques des drogues, qui a beaucoup oeuvré en pro-bono au sein de l’association NORML France.

Mais nous avons également invité

  • Me Eveline Van Keymeulen, à la tête Sciences de la Vie
    d’un cabinet international.

Un sociologue vous dirait qu’ils sont sur le papier situés à des pôles opposés de l’espace social, mais ils sont tous deux passionnés et compétents, c’est pourquoi je suis également ravie de leurs contributions dans mon prochain rapport ACTIVE « CBD in Europe — Making the Single Market Real ».

* * *

Côté entreprises, nous aurons d’une part

  • Tjalling Erkelens, le fondateur de Bedrocan, l’acteur historique du Cannabis médical

et d’autre part

  • Valentina Milanova, fondatrice de Daye, qui a lancé le premier tampon au CBD et qui anime une communauté dédiée à la santé des femmes.

 

* * *

 

L’expert / homme d’affaire Néerlandais Tjalling Erkelens et la créatrice d’entreprise britannique Valentina Milanova

 

Bedrocan travaille étroitement en lien avec le gouvernement néerlandais, tandis que Daye a annoncé en début d’année une levée auprès d’investisseurs privés américains et britanniques.

« … montrer le sérieux d’une industrie encore mal connue

 

Dans le même esprit d’ouverture et de complémentarité, nous aurons sur le même panel la directrice conformité du leader américain du chanvre/CBD au côté de la directrice des affaires scientifique d’une société allemande qui compte bien devenir un des leaders EU du secteur.

Le point commun de Mile High Labs et de Sanity Group, c’est d’être très « compliance-oriented » c’est pourquoi leur présence commune est une manière de montrer le sérieux d’une industrie encore mal connue malgré le travail de nombreuses associations dans toute l’Europe.

Le député LREM français Ludovic Mendes

Et bien sûr, vous aurez remarqué que les sujets « Cannabis » intéressent des élus de groupes politiques divers d’abord le S&D représenté par l’eurodéputée belge Marie Arena qui organise cette conférence en passant par le député français Ludovic Mendes En Marche, en passant par l’eurodéputé italien Piernicola Pedicini du Mouvement 5 étoiles.

LC: Comment et pourquoi organiser cela ?

La première mission d’ACTIVE est d’informer le grand public sur les cannabinoïdes et en particulier la molécule de CBD. Notre mission fondatrice est une mission d’éducation c’est pourquoi, nous investissons tout particulièrement dans la création de contenus et d’événements en plusieurs langues (Fr, Ang, Esp).

* * *

Sur un sujet aussi complexe et multidimensionnel que celui des usages du chanvre et des Cannabis, le premier objectif de la conférence est de distinguer les différents usages et leurs enjeux.

On a tendance à tout mélanger avec ‘les Cannabis‘ mais  il faut clairement faire comprendre qu’on est face à des mondes différents.

Le Parlement Européen à Bruxelles est le lieu idéal d’une master class accélérée sur ces sujets! 

Cannabis renaissance renseignements et informations https://www.weezevent.com/cannabis-renaissance

Quel est le point commun entre une huile standardisée à forte teneur en THC distribuée en pharmacie hospitalière et une boisson pétillante à base de plantes et de CBD en vente en ligne? 

 

« … Attention à ne pas tout confondre

Le CBD bien-être et le Cannabis médical nécessitent des stratégies de communications et d’affaires publiques différenciées.  Certains acteurs économiques bien capitalisés se positionnent sur plusieurs créneaux et c’est un choix business rationnel.

Mais pour le monde extérieur, dans l’intérêt de tous, il faut bien séparer les filières.

A lire le même sujet

D’un côté, le ‘Cannabis médical’ représente un enjeu de santé publique, et la priorité doit être donnée aux patients. Il y a une urgence thérapeutique. 

De l’autre avec le CBD bien-être, il s’agit d’un enjeu de confort, de lifestyle et … de business. Attention à ne pas tout confondre!

* * *

Ces deux mondes ont leurs raisons d’être et sont respectables. Mais ils obéissent à des logiques propres, qu’il faut mieux définir et clarifier.

Ce mois-ci, je me rappelle avoir vu en couverture d’un magazine UK, le CEO d’une société multinationale de Cannabis présente sur tous les créneaux et voulant se donner une image ‘pharma’ en Europe et au UK, annoncer fièrement son deal (au Canada) avec un géant de la boisson pour faire de la « weed-infused beer » … 

Tout cela, alors même que la bataille pour l’accès au Cannabis médical n’est pas encore gagnée en Europe et au UK …

A lire sur Le Cannabiste

Dans un autre style, à Paris, on m’a parlé du gérant d’une boutique de CBD qui recevait ses clients en blouse blanche. J’ai alors pensé à un vers des Métamorphoses que j’aime particulièrement et qui dit : « on a trouvé des ancres
en haut des montagnes ». 

 

« … il y aura d’énormes enjeux

C’est vrai que c’est bien le paysage actuel des Cannabis en Europe, dans lequel on trouve tout le temps des ancres en haut des montagnes… Et qu’est-ce qu’on fait, comment on définit l’ancre, comment on définit la montagne et comment on définit la mer quand on trouve des ancres en haut des montagnes ?

L’ordre des pharmaciens lui risque d’être moins lyrique mais dans toutes les filières, et pour chaque nouvelle catégorie de produits, il y aura d’énormes enjeux d’autorégulation, c’est évident !

 

« … garantir la sécurité des patients

Au fond, le plus petit dénominateur commun de toutes ces filières, c’est la stigmatisation de la plante de chanvre et de Cannabis en général, ainsi que le besoin d’information, d’éducation et de professionnalisation pour garantir la sécurité des patients et des consommateurs.

* * *

A lire sur Le Cannabiste

 

LC: Quels sont les effets que vous essayez de produire?

Etre, c’est être perçu. Bruxelles est la capitale de l’Europe. La majorité des élus, des fonctionnaires de l’UE et même des associations professionnelles directement touchées par ces sujets (des labos pharmaceutiques aux produits de grande consommation), n’a jamais eu l’opportunité de rencontrer les acteurs directement impliqués dans l’industrie du Cannabis médical, ou du CBD bien-être.

* * *

Cet événement gratuit et ouvert au public va je l’espère servir de vitrine. Il faut montrer à l’extérieur que ces sujets méritent d’être investis par les esprits les plus brillants à la recherche de nouveaux défis!

La conférence va permettre aux personnes (élus, experts, entrepreneurs) qui veulent travailler sérieusement sur ces sujets de se retrouver entre elles pour préparer 2020.

Le but est de montrer que le niveau de décision à l’UE est tout aussi important que celui de notre échelle nationale, tant pour le CBD bien-être que le cannabis médical.

 

Pour le CBD bien-être, le niveau UE a bien été perçu comme primordial. Pour le médical, ce n’est pas encore le cas.

Avec des experts en droit et en politiques publiques, nous allons travailler ces prochaines semaines à rédiger une pièce de doctrine qui va mettre en lumière les enjeux UE du cannabis médical..

* * *

LC: Vous arrivez d’où comme ça avec le sujet du Cannabis ?

J’ai toujours nourri un certain éclectisme dans mes intérêts et mes activités et ces sujets me permettent de concilier tout ça: politiques publiques, entrepreneuriat & business, recherche en sciences sociales.

 

« … Je compte continuer à apprendre

Personne ne peut se donner le projet de décrire et de connaître le monde dans toutes ses dimensions. Sur les sujets CBD bien-être et Cannabis médical, j’aime autant travailler avec des médecins et des militants écolo qu’avec des entrepreneurs de la tech ou d’anciens banquiers.

J’ai énormément appris cette année et je compte continuer à apprendre et à collaborer avec des personnes ouvertes, curieuses et ambitieuses de tous les horizons.

Illustration @ FB

Pour la survie d’un mouvement quel qu’il soit, il est vital de régulièrement apporter un vent de fraîcheur tant en terme de méthodes que de personnes.

* * *

En même temps, il faut se nourrir de tous les savoirs et de toutes les expériences heureuses ou malheureuses des générations précédentes. On ne discontinue que dans la continuité. Je serai donc ravie de recevoir les suggestions et les commentaires des fidèles lecteurs de Le Cannabiste sur laurene @ tradeactive.org

 

« … notre réseau d’experts grandit vite

LC: Est-ce qu’en quelques mots vous voulez bien nous faire partager votre vision d’une régulation ‘harmonieuse’ du Cannabis en France/Europe ?

D’abord, je pense essentiel de comprendre les dynamiques internes au sein de chaque grand pays de l’UE! Ce travail prend du temps, et il faut trouver les bons partenaires locaux. Nous avançons très bien en Espagne et en Belgique et je salue en particulier le travail de Javier Rodriguez et d’Ugo Lemaire.

Je peux déjà vous dire que nous allons revenir très vite à Bruxelles pour apporter notre contribution au débat belge tant sur le volet médical que sur le volet CBD  (bien sûr sous des marques différentes).

Par ailleurs, notre réseau d’experts et d’entrepreneurs grandit vite et nous mettrons le cap sur Berlin et Barcelone en 2020. The European CBD Tour continue !

 

« … Je me rendrai à Washington en avril

Je pense qu’il y a  beaucoup à apprendre des Etats-Unis et notamment de leurs erreurs. Les Etats-Unis présentent de remarquable similitudes avec l’Europe des juridictions multiples, et une diffusion inégale et instable du CBD dans plusieurs États.

Il y existe d’ailleurs des statuts légaux différents s’agissant du Cannabis médical! En tout cas, je compte bien contribuer à créer un axe advocacy Washington-Bruxelles et j’ai déjà planté quelques graines …

 

« … I’m high on life

Je me rendrais à Washington en avril pour organiser un séminaire de recherche sur l’économie politique de la santé et en particulier sur le lien entre crise des opioïdes et Cannabis médical.

* * *

LC: Si vous deviez partir sur une île déserte en emportant qu’une seule variété de graines de Cannabis. Laquelle ?

Si vous passez un peu de temps avec moi, vous saurez que je ne consomme que de l’eau gazeuse. Rien qui ne soit de la compétence de la MILDECA! I’m high on life. (Trad. ma drogue c’est la vie)
Sur une île déserte, ça sera donc eau gazeuse pour moi. Et puis les bulles, c’est festif !

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter

Interview exclusive réalisée en Décembre 2019 en ligne par la rédaction 

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

Commenter cette page avec votre utilisateur Facebook

A propos jean-pierre 478 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.