CBD: Intervention de la police dans 2 magasins à Brest

Publicité

Voilà 15 jours que ces deux magasins avaient ouvert à Brest, hier le lundi 30 Juillet ils ont été perquisitionnés puis fermés par la police. Sur les 9 personnes interpellées, trois seraient en garde à vue.

* * *

Énième épisode dans la lutte contre les magasins de CBD à laquelle se livrent les autorités Françaises depuis la fin du printemps dernier. Cette fois-ci ce sont les enseignes Zen Shop et My Coffee Shop qui viennent d’en faire les frais.

 

 

les deux magasins commercialisaient un large assortiment de produits comme des sodas ou bien du chocolat au CBD. Mais ils avaient également en commun de commercialiser des fleurs de chanvre séchées.

 

Soda au CBD – Photo Zen Shop @ FB
Chocolat au CBD – Photo Zen Shop @ FB

D’après Ouest France, les forces de l’ordre auraient d’abord contrôlé un client qui venait du  point de vente avec des produits, avant de déclencher la perquisition du lieu, les interpellations et les saisies.

La méthode qui consiste à interpeller les usagers est souvent employée par les services de police dans la lutte contre les deals de rue. Car la cession et l’acquisition pourront ensuite faire partie des charges retenues par la justice contre les prévenus. 

Dans le cas de ces échoppes, la traçabilité des ventes par les livres de compte et les ordinateurs aura aisément permis aux enquêteurs de déterminer avec précision la nature et le volume des ventes de ces deux commerçants.

 

Café au CBD – Photo My Coffeeshop Brest @ FB

#2 kilos sur les bras

Si vous lisez Le Cannabiste, vous savez que nous faisons tout pour aider le public à comprendre ce qui se passe aujourd’hui en France avec le CBD. Les gérants des magasins de Brest se voient reprochés à eux 2 la possession de ‘2 Kilos de ‘stupéfiants’ sous la forme de fleur de chanvre séchées. Les conséquences pour ces entrepreneurs sont catastrophiques, une fois de plus. Et c’est une chose à laquelle il est impossible de s’habituer.

Fleurs de chanvre séchées – Photo Zen Shop @FB

 

« Pour l’état Français tout est Cannabis donc tout est interdit » Ingrid Metton

 

De longues batailles juridiques s’annoncent pour ceux qui auront l’argent et le temps requis pour porter leur cause devant les tribunaux Français et Européens. En attendant la facture est salée et devrait pousser tous les marchands encore ouverts en France à retirer de la vente toutes les fleurs séchées et les produits qui contiennent des traces de THC pour le moment.

Sous peine de passer en une seconde du statut de commerçant à celui de délinquant.

 

 

Source : Ouest France

 

— Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – © Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés–

Suivez et partagez :

Facebook Comments

A propos jean-pierre 416 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste blogger spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.