Énectarol: une nouvelle variété de Cannabis légal

Publicité

Sweetseeds-Lecannabiste
Image Tim Foster @Unsplash

Le catalogue européen des variétés de Cannabis légal, autrement dit, le catalogue européen du chanvre, vient de se voir enrichi d’une toute nouvelle variété règlementaire et officielle : l’Énectarol.

Cette souche a pour particularité d’avoir été développée pour l’exploitation de ses fleurs et non pas spécifiquement pour ses tiges, ce qui constitue déjà un changement de paradigme mais l’Énectarol produit également et surtout du Cannabigérol sous l’acronyme CBG, le précurseur de tous les cannabinoïdes.

Énectarol: une nouvelle variété de Cannabis légal. Le changement un gramme à la fois, c’est sur Le Cannabiste.

 

* * *

Buralzen-lecannabiste

#CBG

Le Cannabis produit de la résine sur ses fleurs. Cette résine comprend plusieurs familles de composants. Par exemple vous avez des molécules de la famille des hydrocarbures, d’autres parmi ces molécules appartiennent à la catégorie des terpènes. Les molécules dites ‘aromatiques’ que l’on classe sous l’appellation : flavonoïdes et enfin la catégorie des cannabinoïdes, qui a elle seule compte 120 éléments différents dont le Delta 9 THC et le CBD.

 

a lire sur le cannabiste matelas cbd

 

Le CBG est présent dans toutes les plantes de Cannabis à la naissance des fleurs et les semaines qui suivent. On sait très bien le récolter jusque là, c’est une question de ‘timing’, de calendrier si vous préférez.

En effet le cannabigérol est chronologiquement le premier type de cannabinoïde que l’on trouve sur une fleur de Cannabis, c’est aussi vrai pour le chanvre. Au tout début de la floraison, l’essence de la résine, produite par de petites glandes en forme de champignon allongé qu’on appelle des trichomes, est quasi exclusivement composée de CBG s’agissant des Cannabinoïdes.

 

D30VNl6WkAYNTrF
Illustration : trichomes de Cannabis en gros plan / Image DynastyGenetics DR

 

 

Le CBG comme les autres cannabinoïdes se trouve sous la forme dite ‘acide’ sur la plante (CBGA). On le surnomme ‘La mère des cannabinoïdes’ car il est le précurseur chimique à partir duquel la plante va ensuite synthétiser du THC, le CBD et d’autres cannabinoïdes, toujours sous forme acide (THCA, CBDA, etc …)

La consommation de CBG entraine des effets biologiques sur le corps humain. S’il n’est pas connu pour être psychoactif. En application médicale ou thérapeutique on l’utilise en traitements contre le glaucome, les maladies inflammatoires/chroniques de l’intestin, certaines maladies neuro dégénératives comme la maladie de Huntington.

D’une manière générale le CBG est utilisé pour ses propriétés anti bactériennes, anti-inflammatoires et tout particulièrement en application cutanée.

 

En France le distributeur exclusif de la variété Enectarol c’est l’entreprise FBS (lien dans l’image)

FBS
Capture d’écran site internet de FBS / DR

 

 

#Quel intérêt ?

Comme nous vous le disions plus haut: à la naissance des fleurs le Cannabis produit du CBG. Donc au moment où les fleurs sont les plus petites, à peine plus grosses que des bourgeons. Très vite le cannabigérol donne naissance aux autres cannabinoïdes et se transforme, avec la croissance de la fleur.

Du coup, vous pouvez imaginer facilement que pour produire du CBG, il faut beaucoup beaucoup de fleurs en moyenne 5 à 6 fois plus que pour produire l’équivalent en CBD par exemple selon les variétés.

Jusque là, une autre variété du catalogue européen, la Santica 70 était ‘détournée’ de son usage industriel pour produire du CBG en quantité suffisante par rapport à la masse végétale obtenue. Mais cette solution ne donnait que des résultats moyens, l’énectarol devrait supplanter les autres variétés employées dans ce sens là pour produire du CBG, en l’occurence.

 

À lire sur Le Cannabiste

a lire sur le cannabiste costarica legalise

 

En revanche, d’autres variétés venues de chine ou des USA possèdent déjà les mêmes propriétés et semblent produire d’avantage de CBG que l’énectarol, donnée à 5% de cannabigérol. Vous avez par exemple la variété ‘Serenity’ produite aux USA qui donne entre 12% et 14% de CBG, toujours pour moins de 0,2% de THC.

Du coup l’entreprise italo-néerlandaise Enecta a mis 5 ans à produire la variété dite ‘Enectarol’. À défaut de breveter les cannabinoïdes autant breveter directement leur matrice … c’est un investissement qui va rapporter gros. Très gros même. Car désormais il faudra beaucoup moins de fleurs pour extraire autant de CBG qu’auparavant. Tout en restant dans les clous de la loi. À suivre…

 

 

* * *

Commentaires, réactions: Le Cannabiste sur Facebook / Twitter / Instagram

Sources : Hemp Today // Hanf Magazin // Cannalize

– Jean-pierre Ceccaldi pour The Blinc Group – Le Cannabiste 2018 Tous droits réservés –

A propos Jean-Pierre 1143 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du site : LeCannabiste.com. Je suis un journaliste autodidacte spécialisé dans le domaine du Cannabis. J'ai été choisi par un incubateur de Cannabusiness New Yorkais pour devenir leur consultant permanent en matière de Cannabis. Je publie de nombreux articles interviews et essais en langue Anglaise ainsi que pour la presse Française et l'industrie du Cannabis en général.